Le rôle de l’alimentation dans la croissance du chien

0

Votre chien grandit rapidement et atteint l’âge adulte vers l’âge d’un an. Pour certaines races, le poids est centuplé durant cette période : de 500gr à la naissance jusqu’à 50kg l’année suivante. Ce qui se passe entre temps va en grande partie conditionner la santé de votre chien pour le reste de sa vie. Il convient donc, dès son plus jeune âge, d’opter pour une bonne alimentation saine et équilibrée.

L’alimentation constitue un facteur essentiel de bonne santé durant toute la vie de votre chien, et particulièrement au cours de sa croissance. Votre chiot a besoin de calcium pour construire ses os, d’oligo-éléments et de vitamines, tout cela en quantités suffisantes pour satisfaire à ses besoins et pour se rassasier.

L’état de santé, l’âge et son mode de vie conditionnent ses besoins nutritionnels. On ne nourrit pas de la même manière un chien sédentaire et un chien de traîneau. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la quantité de nourriture nécessaire dépend moins du poids du chien que de sa surface corporelle.

Un chien castré demandera une ration d’entretien moindre (30% de moins). Le calcul de la ration idéale constitue un exercice assez délicat… Votre vétérinaire est le plus à même de vous conseiller sur son alimentation.

Les étapes de l’alimentation de votre chien au cours de sa croissance

  • Le chiot : du sevrage jusqu’à la fin de la croissance
  • Le chien adulte
  • Le chien âgé (à partir de six ans)

Quels aliments choisir pour nourrir mon chien ?

Les produits de l’alimentation industrielle et particulièrement les croquettes sont d’utilisation facile puisque le dosage est modulaire à l’envie et que la quantité nécessaire est indiquée sur l’emballage.

Il existe un type de croquettes adapté à chaque âge et à chaque race. Les cas particuliers sont prévus, par exemple pour les chiennes en gestation, et il est possible de varier le goût. Cette nourriture industrielle est pratique et plus personne ne se demande comment on faisait avant, il y a à peine quelques dizaines d’années, pour nourrir les animaux domestiques et en particulier nos chiens. La réponse est simple, les chiens étaient nourris avec les restes de la table du maître.
Aujourd’hui, de telles pratiques sont inenvisageables bien qu’elles aient eu lieu pendant des centaines d’années.

On remarque de nos jours l’apparition de nouvelles marques bien plus soucieuses de l’alimentation de nos animaux proposant des menus sains et équilibrés de type BARF notamment, à l’instar de Pets Deli qui a développé des repas en coopération avec des vétérinaires.

Le jeûne chez le chien

Le jeûne sera prescrit par votre vétérinaire dans certaines circonstances de troubles intestinaux ou gastriques (indigestions, vomissements, diarrhées…), ou en complément d’autres soins, avec des indications précises qu’il faudra toujours suivre à la lettre.

Mais même en l’absence de toute pathologie, un jeûne hebdomadaire est un excellent moyen pour réguler le transit, vider le circuit digestif et éliminer le surplus. Il concerne seulement la nourriture, mais pas la boisson. Il s’agit très simplement de rester 24 heures sans manger. Cette privation ne pose aucun problème, on peut l’imposer au chien adulte dès l’âge d’un an.

Le repas qui suit la fin du jeûne devra être normal, ni plus ni moins copieux qu’un repas habituel, à ceci près qu’il sera donné en deux parties à 20 minutes d’intervalle afin que votre chien ne se goinfre pas.

Des mets à proscrire de son alimentation

Suite à mon précédent article sur les aliments dangereux pour chien, il convient de vous rappeler que certains aliments sont à proscrire dans son alimentation, agissant comme de véritables poisons sur sa santé. En effet, le diabète est la cause de cécité et de problèmes de santé multiples, souvent graves et handicapants pour lui.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *