Le Hamster Campbell

0
Espèce Taille adulte Poids adulte Durée de vie
Hamster Campbell 8 à 10cm 40 à 70g 1,5 à 3ans

Il est nommé ainsi en hommage à celui qui le captura le premier. Il est originaire des steppes d’Asie centrale. Là-bas, la température peut descendre jusqu’à -25°C. Cette espèce vit en colonie et creuse des terriers aux multiples galeries. Elle présente un pelage gris marron marqué d’une raie sombre allant du nez jusqu’au bout du dos, et deux bandes foncées sur les flancs. Le ventre est blanc crème.

Le Hamster de Campbell a un physique massif, avec une taille plus marquée que le Hamster russe.

Ce rongeur s’abrite de la chaleur dans de profonds terriers où il stock également sa nourriture. Si des millions de spécimens sont maintenus, en tant qu’animal de laboratoire ou de compagnie, l’espèce est pourtant sérieusement menacée dans son biotope. C’est le plus grand des hamsters de compagnie. A l’origine, sa fourrure est brun-jaune sur le dos, blanche sur le ventre, ce qui lui permet de se camoufler parfaitement dans les steppes sablonneuses. Il existe toutefois de nombreuses mutations de couleurs, combinées à différents types de pelage. Ces mutations sont le résultat d’une consanguinité élevée, induisant des modifications génétiques beaucoup plus rapides que la normale.

Les petits sont élevés conjointement par les deux parents, et ces hamsters seraient monogames. Contrairement au Hamster russe, qui est strictement solitaire, les hamsters de Campbell peuvent vivre en captivité en groupe (du même sexe ou non).

Cependant, une fois séparé de son groupe, un Hamster de Campbell ne pourra y être réintégré, il ne sera plus accepté et sa présence entraînera des bagarres pouvant conduire à la mort. De même, il ne faut pas tenter de faire cohabiter deux hamsters adultes : la cohabitation doit toujours commencer dès les premières semaines de vie.

Comportement du hamster Campbell

Cette espèce est craintive. Les élevages familiaux disséminés en Europe travaillent à améliorer à la fois le caractère et la morphologie de l’espèce2.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *