Puis-je mettre ma tortue terrestre dans mon jardin ?

0

La vie à l’extérieur est un sérieux atout pour ta tortue. De mon point de vue, c’est la condition de la réussite concernant l’élevage des tortues terrestres.

Les chéloniens vivant en extérieur bénéficient du soleil, ils sont plus actifs et en meilleure santé. Les tortues méditerranéennes ont particulièrement besoin de vivre en extérieur, elles y restent de mars/avril à septembre/octobre, selon les régions et la durée de l’hiver.

Pendant la mauvaise saison, elles hiberneront. Mais, cela ne concerne pas toutes les tortues terrestres : les espèces tropicales ne peuvent aller dehors que lorsqu’il fait assez chaud, de juin à septembre, le reste du temps elles sont maintenues en terrarium.

L’appellation tortue de jardin attribuée à Agrionemys horsfieldii et aux espèces du genre Testudo peut être trompeuse. Ces tortues peuvent effectivement passer plusieurs mois dehors, mais uniquement dans un enclos spécialement aménagé et non en liberté dans le jardin. D’abord le risque d’évasion est grand et puis elles peuvent être en danger !

Aménager mon jardin pour ma tortue

Certains éleveurs aménagent des chalets chauffés que les tortues tropicales occupent en hiver avec un libre accès à l’extérieur lorsqu’il fait beau.

Pour chouchouter ta tortue au jardin, il lui faut principalement :

  • un abri,
  • une mini-serre pour les mauvais jours,
  • une zone de pâturage
  • une zone sèche pour s’ensoleiller,
  • un enclos spécifique bien exposé au soleil avec un espace à l’ombre.

Le muret, ou la palissade en bois, qui encercle l’enclos doit être assez haut pour éviter que ta tortue ne s’échappe et en partie enterrée, car elle sait creuser sous les délimitations pour s’évader.
Si tu as une tortue juvénile, un grillage ou un filet au-dessus évite que les prédateurs ne l’ attrape.

Une zone dépourvue de végétation, baignée de soleil, sert de zone sèche et permet à ta tortue de se réchauffer.

Une autre zone, assez vaste, doit être plantée d’herbes nourrissantes pour tortues : trèfle, luzerne, pissenlit…

Un abri en bois lui permet de se préserver des intempéries et, pour les journées trop fraîches du début de printemps, une mini-serre lui permet de trouver un endroit chaud.

Certaines espèces terrestres ne peuvent pas être mises dehors, ou alors de manière ponctuelle, pour prendre un bain de soleil, car elles sont sensibles au refroidissement ou à la canicule, il faut donc les loger tout le temps en terrarium.
Photo : Talha
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *