BARF, aliments crus pour chiens

S’il y a bien une nouvelle tendance à l’heure actuelle, c’est le BARF. Sous ce nom se cache l’acronyme désormais bien connu : Biologically Appropriate Raw Food c’est à dire nourriture crue biologiquement appropriée.

Ce régime tout cru a été mis au point par le docteur Ian Billinghurst , un vétérinaire australien.

L’alimentation barf est à base de cinq composants essentiels :

  • Viande ou poisson
  • Os charnus (au moins 50% de viande)
  • Abats (coeur, rognons, foie, panse verte)
  • Un peu de légumes
  • Un peu d’huile
  • Eventuellement un mélange d’herbes, d’algues, des oeufs, de la levure de bière et des fruits sont parfois ajouté dans les recettes barf.
  • ingrédients barf

    La différence avec une ration ménagère est qu’il n’y a pas de céréales, ni de tubercules (surtout que la pomme de terre crue est toxique), ni de légumineuse.

    Pourquoi des légumes dans l’alimentation BARF ?

    Parce que dans le tube digestif de la proie, ce carnivore trouve des légumes et des fruits prédigérés. Mais surtout, les légumes apportent de l’eau et des fibres à la ration.

    Or ces dernières jouent le même rôle que les poils de la proie (qui sont absents dans une recette à base de viande, d’os et d’abats) en améliorant le confort digestif. Ces fibres ne sont pas indispensables à la survie du chien mais elles favorisent le transit digestif.

    Il existe deux sortes de fibres : fibres insolubles (fibres qui éliminent les cellules mortes de l’intestin) et les fibres solubles (qui améliorent l’irritation du côlon).

    La viande

    Elle apporte des protéines et les abats sont essentiels pour leur apport en micronutriment : le foie est notamment une excellente source de vitamine A et D, les reins (rognons) sont une source l’oligo-éléments.

    Les os

    Les os apportent des minéraux, et en particulier le calcium. Il faut cependant éviter les os porteurs des ruminants, parce qu’ils sont très durs et le chien risque de se casser les dents dessus.

    De même, les os à moelle sont déconseillés : le chien risque de se coincer la mâchoire inférieure dans le cylindre. Enfin, ces os doivent être charnus, cela évite l’absorption de petits fragments d’os pouvant irriter, voire perforer le tube digestif.

    Certains propriétaires redoutant ce type d’accident ont trouvé la parade : casser les os avec un marteau ou les passer au broyeur avant de les incorporer à la ration.

    En revanche, avec cette dernière méthode, le chien mange plus vite et l’os n’a désormais plus la fonction sur l’hygiène bucco-dentaire.

    La composition d’une recette BARF pour chien

    La composition standard d’une recette BARF est d’environ 60% de produits d’origine animale et 40% de légumes (et éventuellement fruits, yaourt, oeuf, herbes…).

    60% de viande : muscle et abats, os charnus

    60% Complete
    40% de légumes
    40% Complete

    Une alimentation BARF en fonction du poids de l’animal

    Au final, la ration doit peser environ 3% du poids du du chien consommateur adulte, 6% si c’est un chiot.

    Comme toute alimentation maison, la ration doit être adaptée sur mesure en fonction du profil de ton chien. Le mieux est d’en parler avec ton vétérinaire.

    Le BARF est parfois présenté comme un régime réservé au chien, au prétexte que le chat est un carnivore strict. Mais certains propriétaires l’adaptent à l’alimentation du chat en retirant les légumes des composants essentiels. D’autres déconseillent le BARF pour le chat et lui préfèrent le RAW Feeding.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !