Maladie des points blancs : causes, symptômes et traitement

Maladie des points blancs : causes, symptômes et traitement

La maladie des points blancs (ou ichthyophtiriose) est une maladie connue en aquariophilie qui affecte les poissons d’eau douce. Elle se caractérise par la présence de points blancs sur le corps des poissons. La cause de cette maladie est due au parasite Ichthyophtirius multifiliis. Il existe plusieurs traitements contre cette maladie pour soigner les poissons atteints et éviter la propagation de la maladie. Au début de cette maladie, les taches blanches ne sont pas immédiatement apparentes. En fait, il peut être difficile de discerner quoi que ce soit qui sorte de l’ordinaire. Cependant, un changement de comportement vous alertera souvent que quelque chose ne va pas. Les poissons affectés peuvent avoir un comportement bizarre, par exemple en se frottant contre des décorations ou en nageant de façon instable et en gardant leurs nageoires près du corps.

Qu’est-ce que la maladie des points blancs ?

Néon atteint de la maladie des points blancs

Le parasite à l’origine de cette maladie s’appelle Ichthyophtirius multifiliis, plus communément appelé « ichtyo ». Ce parasite vit dans la peau du poisson et peut provoquer une inflammation, des lésions et la chute des écailles.

Le parasite ne se reproduit pas dans le poisson, mais après quelques jours à quelques semaines de développement (4 jours à 27°C contre 4 semaines à 10°C), il tombe au fond du bassin et s’enkyste. Après les 20 premières heures, des milliers de nouveaux parasites sont formés. Ces parasites ne peuvent survivre que deux ou trois jours au maximum s’ils ne trouvent pas de poisson à parasiter.

Le parasite responsable de la maladie des points blancs s’enfonce profondément dans la peau, ce qui rend le traitement difficile. Il est important de comprendre le fonctionnement de cette maladie pour mieux la traiter.

Symptômes de la maladie des points blancs

Les poissons atteints de la maladie des points blancs présentent généralement les symptômes suivants :

  • Points blancs sur le corps de 0.5 à 1 mm d’abord sur les nageoires, sur tout le corps puis les branchies.
  • Faiblesse et apathie.
  • Diminution de l’appétit.
  • Dégradation de la couleur du poisson.
  • Nage avec hésitation ou présente un comportement inhabituel.
  • Difficultés respiratoires.

Ce parasite peut entraîner de grosses pertes. Les poissons qui sont soignés correctement développent une immunité contre l’ichtyose et ne peuvent pas être infectés à nouveau par le même parasite.

En revanche, les poissons qui vivent dans de mauvaises conditions ou qui ont été parasités sont plus susceptibles de mourir de la maladie si aucun traitement n’est administré rapidement (avant que les branchies ne soient trop endommagées).

Traitement contre l’ichthyophtiriose

Otocinclus points blancs
Poisson Otocinclus atteint de la maladie des points blancs

Il existe plusieurs traitements spécifiques qui peuvent aider à prévenir ou à réduire la gravité de la maladie des points blancs. Soyez proactif au lieu d’attendre que les poissons aient un nombre élevé de points blancs pour agir.

Traitement chimique contre les points blancs

Dans notre cas, nous utilisons le produit Aime Anti Points Blanc 250 Ml pour Aquariophilie.

Mode d’emploi : ajoutez dans l’eau de l’aquarium une dose de 10ml de produit pour 100 litres d’eau. Répétez ce traitement 3 fois à 3 jours d’intervalle (soit un traitement à J1, J3, J6 et J9).

1) Augmentez la température de 3°C durant le traitement
Si la température est augmentée de 3°C (mais pas plus de 30°C), cela aidera les parasites ichtyos à atteindre plus rapidement la phase de nage libre de leur cycle de vie. Ce n’est que pendant cette phase que les médicaments peuvent les éradiquer.

2) Changez la moitié de l’eau de l’aquarium avant et après chaque traitement
Un changement d’eau du bac partiel important (50 %) AVANT la première utilisation réduira de 50 % environ le nombre des agents pathogènes dans l’eau et donc la pression infectieuse sur les poissons.

3) Ne pas traiter en présence d’invertébrés.

Traitement par transferts des poissons

De nombreuses personnes évitent ce traitement car il est fastidieux et nécessite deux bacs de quarantaine non plantés et sans décors, contrairement à un traitement chimique qui est plus simple et rapide.

Commencez par placer vos poissons dans un bac de quarantaine et laissez le bac d’exposition inhabité. Les larves du protozoaire ne peuvent pas survivre sans hôte : elles mourront donc au bout de trois jours.

Dans le bassin de quarantaine, augmentez la température jusqu’à celle supportable pour vos poissons (la température doit être celle qui permet à l’espèce de survivre. Si ce n’est pas le cas, il faut alors choisir la température maximale supportable). Le parasite Ichthyophtirius multifiliis se développera et se détachera du poisson à un rythme plus rapide, tombant au fond du bac.

Au bout de douze heures, déplacez le poisson dans un autre aquarium. Les parasites qui sont tombés au fond de l’aquarium ne peuvent pas se reproduire assez rapidement (il leur faut environ 20 heures) pour infester les poissons.

Ensuite, nettoyez et désinfectez le bac vide. Veillez à bien la rincer et à le laisser sécher à l’envers.

Toutes les 12 heures, pendant environ 6 jours, répétez le processus jusqu’à ce que tous les parasites du poisson aient disparu. Cependant, si la température est plus basse, il est préférable de prolonger cette période.

Prévenir la maladie des points blancs

Le parasite pénètre généralement dans un aquarium par des poissons infectés ou des plantes qui présentent des kystes. Par conséquent, vous devez mettre les plantes en quarantaine pendant 4 jours dans un bac sans poissons pour que les kystes arrivent à maturité, libèrent les parasites et meurent.

Pour éviter le contaminer vos poissons, il est possible de placer les nouveaux poissons en quarantaine pendant quelques semaines. Cela vous donnera également le temps d’observer les poissons pour détecter d’autres maladies et de les traiter en conséquence.

Vous pouvez utiliser des produits de traitement préventif dans l’aquarium principal si la maladie se déclare chez certains poissons : séparez alors les poissons malades et traitez-les.

En conclusion, si vous fournissez à vos poissons de bons soins et un environnement stable, ils seront en bonne santé et résisteront aux infections sans avoir besoin de traitements.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *