Cage et volière pour oiseaux : laquelle choisir ?

Il est possible d’héberger nos oiseaux exotiques grâce à des volières extérieures ou intérieures ou en cage. Chaque option présente des avantages et des inconvénients que nous allons détailler ci-dessous.

La volière extérieure

Très grande volière extérieure pour oiseaux 2,17m x 1,10m x 2,27m

Très grande volière extérieure pour oiseaux 2,17m x 1,10m x 2,27m

949,99€

Acheter sur Amazon.fr

La résistance au froid varie suivant les espèces d’oiseaux (le diamant mandarin ou le padda résistent mieux que d’autres), mais il est préférable de ne pas exposer les oiseaux exotiques à des températures inférieures à 10-12°C.

Bien sûr, les générations successives en élevage ont conduit à une meilleure acclimatation aux conditions météorologiques européennes, mais l’association du froid et de l’humidité est souvent une source de problèmes.

Le chauffage et l’éclairage

Si vos oiseaux restent en volière extérieure toute l’année, celle-ci doit être pourvue d’un abri accolé doté d’un système d’éclairage et d’un chauffage.

Les petits exotiques sont habitués à une période de jour de 12 à 14 heures au moins. Or, sous nos latitudes, à la saison froide, la durée du jour n’est que de 8 heures environ.

Les animaux ne pourront donc, sans le renfort d’un éclairage artificiel, s’alimenter suffisamment, pour conserver une condition physique adéquate lorsque survient la période de reproduction au printemps.

Par ailleurs, les espèces originaires de l’hémisphère Sud nichent fréquemment durant notre hiver. Si l’on espère le succès, il est impératif que parents et oisillons aient un minimum de 16 à 18°C alors et 12 heures de lumière.

La structure et les fondations

La structure de la volière peut être réalisée en bois, les oiseaux exotiques n’étant pas destructeurs. Pour éviter qu’il ne s’altère trop vite, il est possible de faire reposer la structure sur des fondations en béton ou en briques, surélevées du sol.

Faites des fondations assez profondes ou enterrez un grillage fin et solide pour éviter l’intrusion des rongeurs.

Apposez un grillage sur la structure, de préférence en acier zingué, à mailles carrées de 10mm environ.

Les côtés de la volière doivent être constitués de panneaux pleins, au moins partiellement et du côté des vents dominants, afin de former une barrière contre les intempéries.

Le sol

Le sol peut être cimenté : plus facile à décaper, il ne craint pas l’humidité mais les oiseaux y sont moins à l’aise et il n’est pas possible d’introduire des végétaux autrement qu’en pots.

Un sol naturel possède les avantages inverses, mais il ne peut pas être nettoyé. Rapidement sali par les déjections, il deviendra un foyer bactérien.

Pour éviter cela, recouvrez-le d’une bonne couche de gravillons qui constituera une couche de drainage à changer si nécessaire.

Le toit

Le toit doit protéger les oiseaux du soleil et des intempéries et empêcher que les fientes des oiseaux sauvages ne souillent et contaminent la nourriture et le sol.

La meilleure solution consiste à surmonter le toit en grillage de panneaux d’aggloméré de type « marine », lui-même recouvert de shingle.

La volière intérieure

Volière Zolux d'intérieure 78 x 74,5 x 165 cm

Volière Zolux d’intérieure 78 x 74,5 x 165 cm

Notre note : 4/5

156,00€

Acheter sur Amazon.fr

Elle répond aux même critère (structure, grillage…) que la volière extérieure, mais sans la nécessité d’un toit, de fondations ou d’un abri accolé. Toutefois, il est également utile de prévoir un sas d’accès.

L’éclairage

L’éclairage artificiel est indispensable. Il existe dans le commerce des ampoules ou des néons spécifiques aux oiseaux, apportant une légère dose de rayons UV, nécessaires à la biosynthèse de la vitamine D3, intervenant dans le processus d’assimilation du calcium. Le plumage est de bien meilleure qualité avec l’utilisation de ce type d’éclairage.

La structure

Des dimensions de 2x1m pour une hauteur de 2m constituent une excellente base. Un volume supérieur est évidemment bienvenu. Une taille plus modeste peut suffire, mais il sera malaisé d’y pénétrer pour le nettoyage.

Les accessoires

Il est pratique de pouvoir saisir les mangeoires et les abreuvoirs depuis l’extérieur. Prévoyez un volet pivotant sur charnières, sur lequel est fixé un support en métal ou en bois, dans lequel se logeront les ustensiles.

La cage

Cage d'intérieur pour oiseaux exotiques

Cage d’intérieur pour oiseaux exotiques

Notre note : 4/5

94,00€

Acheter sur Amazon.fr

La cage est réservée à l’intérieur, un oiseau en cage ne peut pas supporter le froid en extérieur. Cela n’empêche pas de sortir celle-ci en journée par beau temps, en la laissant à l’ombre.

La nuit ou en l’absence de surveillance, rentrez-la : un chat peut la faire tomber ou blesser les oiseaux à travers les barreaux de la cage.

Les dimensions

Choisissez une cage d’au moins 60cm de long. Les oiseaux doivent pouvoir voler, sous peine de voir leurs muscles alaires s’atrophier. Privilégiez une cage en longueur car les déplacements sont essentiellement horizontaux. Fuyez les modèles de forme ronde : les oiseaux n’y sont vraiment pas bien.

La structure

Le grillage de la cage peut être chromé, laitonné ou peint. Les trois options conviennent dans la mesure où les oiseaux exotiques n’abîment pas le revêtement et qu’il est facile de nettoyer les « barreaux ».

Un tiroir dans le bac de cage est très pratique et évite des manipulations désagréables pour les oiseaux, lors du renouvellement du sable.

Les accessoires

Ne surchargez pas la cage d’accessoires, la plupart sont inutiles et il arrive qu’ils effraient même les oiseaux, mais surtout, ils réduisent l’espace de vol.

Photo: Franklin Heijnen
Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Article mis à jour le 26 Sep 2018
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !