Cairn terrier

Moins connu que son cousin le Westie, le Cairn Terrier n’en est pas moins attachant. Éveillé, agile, enjoué et plein de caractère, ce terrier d’Écosse n’a pas fini de vous épater !

Origines et histoire du Cairn Terrier

cairn terrier joue

Si l’ancienneté de la race Cairn Terrier n’est pas facile à situer, on raconte que les romains étaient déjà fascinés par ces drôles de chiens mais ce n’est qu’au XVIIème qu’elle se précise. Son apparition se situe au milieu de la brume écossaise où le Cairn Terrier a pour la première fois montré le bout de sa truffe. Né dans les highlands pour certains et sur l’île de Skye pour d’autres, leur mission principale de l’époque est de maintenir éloignés les renards, les rats, les blaireaux, les souris… qui se dissimulent sous des empilements de rochers appelés “cairns”, d’où son nom.

Petit à petit une sélection s’opère pour ne garder que les chiens les plus travailleurs, intelligent. À l’époque l’esthétisme n’est pas importante. Mais tout change au début du XXe siècle. À partir des lignées ancestrales, deux éleveurs, Alastair Campbell et Mary Hawke, font une nouvelle fois quelques sélections pour aboutir aux Cairns que nous connaissons aujourd’hui.

Dès 1910 la race est officiellement reconnue par le British Kennel Club et autorise à partir de 1912 son entrée dans les championnats cynologiques du Royaume-Uni. Dès lors les succès s’enchaînent, et le Cairn Terrier séduit autant les membres des jurys que les particuliers. Et c’est tout naturellement qu’il fait son entrée auprès de la famille Royale d’Angleterre.

Activité physique

Joueur, facétieux, énergique et malin, ce drôle de petit chien ne peut que faire fondre ceux qui croisent ses deux petites billes noires.

Pratiquer l’Agility avec un chien comme le Cairn est un excellent choix. Ce dernier a besoin de se dépenser tous les jours par le biais de sports canins et de longues promenades urbaines ou à la campagne.

cairn terrier en train de courir

Comportement et caractère

Derrière ses aboiements un peu criards et son allure un peu bourrue, le Cairn Terrier est un grand tendre. Être propriétaire d’un Cairn c’est aussi accepter les longues séances de caresses, les câlins à n’en plus finir, de fondre devant un regard “malheureux” pour obtenir
gain de cause… ce chien est plein de surprises.

Un caractère 100% terrier

Terrier jusqu’au bout des poils, le Cairn est doté d’une vivacité et d’une intelligence propres. Des qualités qui peuvent vite tourner en défauts si elles ne sont pas canalisées dès son plus jeune âge. Toute vie en appartement ne le rend pas particulièrement malheureux, cet hyper actif de naissance a besoin de se défouler régulièrement.

Un chien aboyeur

Qui dit chien terrier dit chien qui a du coffre, et pour avoir de la “voix”, cette boule de poil en a. Et oui, quand on est juste un peu plus grand qu’un gros lièvre et que l’on veut faire petit il tente de voir jusqu’où vont les limites de ses maîtres en espérant prendre le dessus. À vous de lui montrer qui est le chef à la maison ! Et pour le récompenser, mieux que des friandises, offrez lui une longue promenade, car si la maître.

Un chasseur dans l’âme

En revanche au cours de vos promenades, il y a de fortes chances pour que vous ayez un peu plus de mal à le maîtriser. En effet, ses instincts de chasseur étant toujours très présents. Il est conseillé, surtout lorsque le chien vit en appartement, de lui apprendre à aboyer, mais surtout se taire à la demande.

Comportement avec les enfants

Curieux et affectueux de nature, le Cairn Terrier apprécie la compagnie des hommes et encore plus celle des enfants. S’il se révèle bon chien de compagnie pour un enfant, il faut là encore prendre quelques précautions pour que la cohabitation se passe sans heurts. Il faut éduquer le chien comme l’enfant à la présence de l’autre, surtout si l’arrivée d’un enfant se fait après celle de l’animal.

Particularités physiques

cairn terrier allongé

Couleurs

Pour la couleur là encore monsieur Cairn veut se faire remarquer… Imaginez, vous avez il y a quelques mois craqué sur une petite boule couleur sable et, sans crier gare, cette même boule se transforme en bringé foncé pour finir vers 4-5 ans quasiment noire ! Parce que c’est aussi ça qui fait le charme du Cairn, sa couleur peut changer au gré des années. D’autant que la race dispose d’un large éventail de nuances allant du sable au gris bringé en passant par le sable charbonné, le fauve, le fauve bringé et le gris. Seuls le blanc et le noir purs ne sont pas reconnus.

Taille et poids

Si du point de vue de la taille le Cairn entre dans la catégorie petit chien, la hauteur au garrot ne dépasse jamais 31 cm. Quant à son poids, il varie de 6 à 7,5 kg.

Robuste

Sa robustesse n’a rien à envier à celle des grandes races de chiens. Regardez-le braver les flocons de neige ou la pluie diluvienne, sauter tel un chevreuil dans un sous-bois.

Poil

Il faut dire que son poil est d’une incroyable résistance face aux intempéries. Toujours double, ce pelage est constitué d’un poil de couverture épais et dur et d’un sous-poil laineux.

Photos : frolleinella_

0 commentaires sur Cairn terrier

*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *