Alimentation Barf

Le barf pour nourrir nos chiens

Sous le nom BARF se cache l’acronyme désormais bien connu : Biologically Appropriate Raw Food c’est à dire nourriture crue biologiquement appropriée.

C’est l'américaine Debbie Tripp qui fut la première à utiliser l’acronyme BARF pour qualifier les maîtres nourrissant leurs chiens avec des aliments crus et frais (Bom Again Raw Feeders), ainsi que cette nourriture elle-même (Bones And Raw Foods).

Une nouvelle signification lui fut donnée plus tard : Biologically Appropiate Raw Foods. Le concept a ceci d’amusant qu’en anglais familier to barf veut dire vomir, ce qui ne manquera sûrement pas de faire rire un peu jaune certains néophytes contraints de manipuler la viande crue.

Les idées reçues sur l'alimentation BARF

Beaucoup de propriétaires hésitent à passer au BARF en raison des mises en garde répétées des fabricants de croquettes et des vétérinaires contre la viande crue et les os. La viande crue serait soi-disant dangereuse, le chien risquant fortement d’être infesté par les parasites ou de contracter la salmonellose. Seuls les aliments tout prêts sont censés couvrir les besoins du chien en nutriments. Quant aux os, à en croire le lobby du prêt-à-manger pour chien, ils mettent en danger la vie de l’animal. Enfin, donner des aliments crus serait bien trop cher et prendrait bien trop de temps.

Le chien a l’appareil digestif d’un carnivore, c’est-à-dire qu’il est entièrement conçu pour digérer de la viande crue et des os. Les salmonelles et autres bactéries, ainsi que les parasites sont omniprésents et un organisme sain s’en débarrasse sans problème. L’acide gastrique du chien est très puissant et donc tout à fait capable de digérer os, cartilage et viande. Grâce à la viande qui stimule leur production, les sucs gastriques sont présents en quantité suffisante et détruisent les bactéries nocives, quant aux infestations parasitaires, elles sont extrêmement rares.

Tous les nutriments dans la bonne proportion à chaque repas ! : cette idée propagée par l’industrie sème le doute chez le « BARFeur » débutant. Aucun exemple naturel ne vient illustrer une telle conception de l’alimentation, aucun être vivant sur cette terre ne mange de cette façon !

En pratiquant le BARF, nous revenons à la normalité en donnant une nourriture fraîche et variée, si bien que les besoins nutritionnels sont couverts sur une période donnée. Le BARF ne prend guère plus de temps et n’est guère plus cher que la nourriture prête à l’emploi.

Au début, beaucoup ont peur que leur chien manque de quelque chose et ont tendance à lui donner trop de compléments alimentaires, soucieux qu’ils sont de fournir un apport quotidien suffisant. Avec le temps, les préoccupations s’apaisent et la préparation est plus rapide. La viande et les os utilisés sont le plus souvent des morceaux que nous laissons de côté : ils ne sont donc pas plus chers que des aliments industriels pour chien de moyenne gamme.

Avantages du BARF

Le BARF présente de multiples avantages :
  • Absence de tartre
  • Absence d’odeur de chien désagréable
  • Moins de parasites
  • Système immunitaire renforcé
  • Crottes nettement plus petites
  • Ligaments et tendons solides
  • Meilleure musculature
  • Soulagement en cas d’affection arthritique
  • Moins de problèmes de croissance
  • Risque de torsion de l’estomac considérablement réduit • Beau pelage sain et brillant
  • Plaisir à manger

Connaître les aliments qu'il ne faut pas donner à son chien, c'est bien. Mais savoir, en plus, ce qu'il est bon de lui offrir à manger au quotidien, c'est mieux ! Pour autant, si la recette idéale pour votre chien nécessitait trois jours de préparation, un matériel et des conditions de stockage dignes de celles des grands restaurants, ou un mode de distribution trente fois par jour, il est évident il est évident que vous ne la suivriez pas...

L'alimentation BARF : du temps et de la préparation

Avant toute chose, il est nécessaire que vous vous posiez les bonnes questions.

« Quel est mon mode de vie ? Qu'est-ce que je suis prêt à changer pour le bien-être et la santé de mon chien ? » Vous avez envie de répondre "Tout !", évidemment. Mais sincèrement, au fond de vous, vous savez que si l'effort est trop grand, vous ne tiendrez pas sur la durée ! Et que les trop bonnes résolutions ne serviront qu'à vous culpabiliser de ne pas parvenir à les tenir. C'est donc en toute honnêteté que vous devez répondre à ces question primordiales.

Si vous êtes du genre actif, que vous avez du temps à consacrer à votre animal et que vous trouvez intéressant, voire amusant d'établir un menu équilibré et de cuisiner pour votre chien, comme vous le faites peut-être déjà pour vous-mêmes, vous pouvez essayer la ration ménagère ou le barf.

Mais si vous courez toujours après le temps, que vous vous absentez régulièrement et confiez vos animaux, ou que vous ne savez pas vous faire cuire un oeuf, mieux vous ne pas être trop ambitieux et envisager des aliments industriels de qualité, qui auront l'avantage d'être complets, tout prêts et que vous pourrez laisser à votre pet sitter lors de vos déplacements.

Une recette maison avec des produits de qualité

En fait, la situation n'est pas très différentes pour votre animal et pour vous : rien ne vaut une bonne recette maison, avec des produits de première qualité, mais cela nécessite du temps pour son élaboration et sa préparation. L'alimentation industrielle, d'un autre côté, offre l'avantage d'être prête à consommer, mais sa composition n'est pas toujours claire, ni saine et le rapport qualité / prix est moins intéressant. Il ne faut pas oublier que les fabricants de croquettes ne relèvent pas du service public et qu'ils ne vendent pas des aliments pour le bien-être de vos animaux mais pour gagner de l'argent.

Mon chien a tout le temps faim depuis qu'il mange BARF

C’est le cas de la plupart des chiens, génétiquement programmés, en tant que prédateurs, à manger de grandes quantités à la fois. De ce point de vue, les chiens ne se distinguent guère des loups dont beaucoup des instincts et des comportements se retrouvent encore chez nos chiens domestiques, parmi lesquels l’absence de sensation de satiété. Vouloir manger davantage est donc normal pour un chien et n’est pas le signe d’une quelconque carence.

La nourriture crue est-elle plus chère ?

Non. Le BARF revient même souvent bien moins cher que des croquettes ou du pâté haut de gamme. Il y a désormais beaucoup de fournisseurs de viande fraîche et d’os pour chiens et les prix oscillent entre 1,50 et A,00 euros le kilo. Les légumes ne reviennent pas particulièrement cher compte tenu des petites quantités nécessaires ; quant aux compléments alimentaires, ils sont très économiques quand ils sont de qualité.

Peut-on mélanger des croquettes et des aliments crus ?

Ce n’est généralement pas une bonne idée, même si les maîtres qui le font par peur des carences sont nombreux. Si c'est votre cas, il est important de ne pas servir les aliments crus et les aliments tout prêts au même repas. Les aliments industriels se digèrent en effet moins vite que les aliments crus et leur mélange peut occasionner des ballonnements, une constipation et d’autres troubles digestifs, voire même une torsion d’estomac.

Si vous souhaitez quand même donner les deux, il est recommandé de servir deux repas : les aliments tout prêts le matin et les aliments crus le soir, par exemple.