Protéger mon chien du froid : quelques précautions

La saison de l’automne a peine terminée que nous voilà déjà plongés en hiver ! Nos animaux ne sont pas en reste ! Selon la race, l’âge ou l’état d’embonpoint du chien, tous ne sont pas à égalité face à leur résistance au froid. Voici quelques précautions à prendre l’hiver avec votre chien.

La fourrure du chien : résistance naturelle face au froid

Même si le pelage de nos chiens a été prévu par la nature pour leur permettre de vivre à l’extérieur même par temps très froid, certaines races supportent très mal les basses températures.

Prenons l’exemple d’une race nordique, le Husky (race très résistante) comparé à un Jack Russell. Leur résistance au froid ne sera pas la même.

Leur fourrure est une couche isolante lubrifiée par une sécrétion de la peau. Cette protection grasse est facilement détruite par un shampoing trop agressif (d’où l’inutilité de trop laver son chien). Donc si vous donner un bain à votre toutou par temps froid et humide, utilisez un savon neutre et séchez-le soigneusement (serviette + sèche cheveux) avant que votre chien attrape froid !

La promenade du chien en hiver

En promenade, n’oubliez pas que les chiots et les chiens âgés (six ans et plus) ainsi que les chiens malades sont plus fragiles et moins résistants au froid. Limitez donc leur sortie et la durée de la balade.

N’hésitez pas à lui faire porter un manteau pour chien (même si cela peut parfois paraître ridicule), surtout s’il est d’une race à fourrure peu fournie. Au retour, si votre chien est mouillé, une friction à la serviette sera la bienvenue, tandis que les salissures seront éliminées au gant de toilette plutôt que par un bain.

Bien sûr, nécessité fait loi et par temps boueux, votre chien rentrera peut-être les pattes, le ventre et les flancs complètement salis. Un bain ou une douche chaude s’impose alors, qu’il faudra faire suivre par un bon séchage.

Par temps de neige, des précautions s’imposent avec mon chien

Ne laissez pas votre chien manger de la neige, cela pourrait lui donner une diarrhée de sur-hydratation, ou bien des vomissements.

Les coussinets des pattes sont particulièrement sensibles et fragiles au mordant du sel répandu sur les routes et trottoirs. Vous pouvez protéger ses coussinets en les enduisant d’un corps gras type vaseline ou bien en achetant des chaussettes adaptées. Et, bien sûr, veillez à ce que votre chien n’ingère pas de ce sel en léchant ses pattes !

Au retour, vous pouvez rincer soigneusement les pattes de votre chien pour en éliminer toute trace de produit corrosif. Écartez bien les coussinets, c’est entre eux que le sel se loge plus facilement.

Mon chien à la montage

Évitez de faire des exercices violents ou des efforts de longue durée à votre chien lorsque vous êtes à la montagne. L’augmentation du risque cardiaque liée à la raréfaction de l’oxygène est plus important en altitude.

Surveiller les chiens âgés en montagne

Attention à chez les chiens âgés (6ans et plus) ou souffrant d’insuffisance respiratoire, ou malades.
Consultez votre vétérinaire pour connaître l’altitude supportable pour votre chien, s’il entre ou non dans une catégorie à risques.

Une période d’adaptation pour les chiots

Le chiot aura quant à lui besoin d’une période d’adaptation d’une semaine environ.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *