Mon chien boite, que faire ?

Certains chiens ne boitent plus après un exercice tandis que d’autres chiens vont boiter après un temps de repos. Tout dépend de la cause : traumatisme aigu (douleur dans la patte, entorse, ligament déchiré, fracture…), problème chronique (arthrose, hernie discale).

Les causes d’un chien qui boite

Les causes de boiterie chez le chien sont nombreuses et variées, et la plupart du temps, ils souffrent en silence, ce qui est d’autant plus compliqué pour évaluer une urgence et poser un diagnostic.

Les causes de boiteries traumatiques

Ces causes sont survenues la plupart du temps suite à un traumatisme :

  • Une plaie : votre chien peut s’être entaillé le coussinet en marchant, coincé une écharde ou encore arraché une griffe. Il présente alors une plaie qu’il faut désinfecter. Selon si celle-ci est superficielle ou profonde, mieux vaut consulter votre vétérinaire.
  • Atteintes ligamentaires : les os et les articulations sont reliées grâce aux ligaments. A l’occasion d’un mouvement brusque, le chien peut subir des élongations et entorses. Il est parfois nécessaire d’avoir recours à la chirurgie.
  • Tendinites : les os et les muscles sont reliés aux tendons qui subissent d’importantes tensions et peuvent provoquer des contractures, déchirures, inflammations et élongations chez le chien.
  • Contusions et commotions : la plupart du temps ces causes sont dues à un choc et sont bénignes. Elles passent avec le temps et un traitement adapté.
  • Luxations : nécessite souvent une chirurgie, la luxation consiste à remettre un os en place.
  • Fractures : la plupart du temps causées par un choc, une chute, un accident. La plupart du temps elles nécessitent un acte chirurgical et une longue période d’immobilisation et de cicatrisation.

Les causes de boiteries chroniques

Ces boiteries s’installent chez le chien de manière progressive dans le temps :

  • L’arthrose : un grand nombre de chiens souffrent d’arthrose due à un traumatisme, à une croissance anormale (dysplasie de la hanche par exemple) ou tout simplement à leur âge avancé.

    Vous pouvez prendre quelques dispositions pour leur assurer néanmoins une vie confortable. Pour soulager votre chien, vous pouvez lui donner des anti-inflammatoires non stéroïdiens, mais aussi des médicaments homéopathiques ou à base de plantes.

    Les chiens qui souffrent d’arthrose doivent perdre leurs kilos superflus (voir alimentation du chien) pour soulager leurs articulations et ainsi rester en bonne santé. Leur activité physique doit être régulière.

  • Les tumeurs : bénignes ou malignes, les tumeurs peuvent même apparaître sur un membre. Il convient de consulter votre vétérinaire pour obtenir un diagnostic et vous proposera de la retirer.
  • Maladies dégénératives : dans les cas les plus graves qui entrainent des boiteries, il reste toutes les maladies infectieuses, dégénérescence inflammatoire ou dysimmunitaire, cancer des os, etc…

Cette liste n’est pas exhaustive tant il existe de causes différentes. Dans tous les cas, il convient de ne pas laisser son chien boiter et de se méfier d’une boiterie qui dure dans le temps pour éviter des complications à long terme.

Que faire si mon chien boite ?

La boiterie est-elle apparue soudainement (suite à un choc, à une longue promenade) ou bien votre chien boite-t-il depuis plus longtemps (une boiterie peut apparaître de manière progressive, comme l’arthrose) ? Les attitudes à adopter sont différentes selon les cas.

S’il s’agit d’un choc traumatique

Lorsque le chien a subit un choc ou un traumatisme, vous devez réagir en fonction de la gravite du choc : où se situe la douleur, présente-t-il des saignements ? La consultation chez le vétérinaire est indispensable et urgente. Il faut parfois avoir recours à la chirurgie.

S’il s’agit d’une boiterie qui évolue dans le temps

Lorsque le chien boite depuis plusieurs jours, semaines ou mois, il convient de consulter votre vétérinaire afin d’effectuer des examens complémentaires. Votre chien aura alors un traitement adapté par rapport à sa boiterie.

Il convient de ne pas trop attendre si votre chien boite. Plus vous laissez s’installer cette affection chronique, plus le traitement sera long et difficile lors de l’intervention.

Lorsqu’un chien boite, la plupart des examens vétérinaires consistent à effectuer une radio et proposer des tests sanguins afin de mettre en exergue la pathologie.

Les traitements contre la boiterie chez le chien

Pour soulager la douleur d’un chien qui boite, mieux vaut consulter votre vétérinaire afin qu’il examine votre animal. Mais en attendant cette consultation, les premiers gestes à suivre sont de limiter les sorties et mettre votre chien au repos.

Mettre de la glace, donner des granules homéopathiques ou encore frictionner son chien avec des huiles essentielles ne sont pas des actions recommandées dans ce cas, comme le préconisent certains. Sans diagnostic précis, vous risqueriez d’aggraver sa douleur et sa pathologie.

Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Maj.22 Oct 2018
Aucune discussion Écrire un commentaire
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Quelle cage choisir pour son perroquet ?
Quelle cage choisir pour son perroquet ?
Clôture électrique pour chien : infos & conseils
Clôture électrique pour chien : infos & conseils
Répulsifs naturels pour chat
Répulsifs naturels pour chat