Conseils pour adopter un chat — Autour Des Animaux
Adopter un chat : 10 choses à savoir

Adopter un chat : 10 choses à savoir

Faire le choix d’adopter un chat ne se résume pas à le retirer de sa cage et lui offrir un toit au sein de votre famille. Il est important de se poser les bonnes questions, de bien réfléchir aux conséquences que cela peut avoir (notamment sur le budget) et de prendre conscience que certaines habitudes de la maison devront-être modifiées après l’adoption du chat.

Quel âge minimal doit avoir un chaton pour que je puisse l’adopter ?

chat jardin

Huit semaines, c’est l’âge minimal en dessous duquel un chaton ne peut être vendu. C’est à partir de cet âge que le chat a reçu une éducation de base par sa mère. C’est aussi à partir de cet âge que son comportement social est réglé et qu’aucun trouble comportemental grave ne pourra survenir.

Mieux vaut-il adopter un chat âgé ?

Adopter un chat âgé peut présente l’avantage qu’il n’a bien souvent pas besoin d’être éduqué. Cela pourrait vous faciliter la vie car il connait déjà les règles de propreté, est souvent bien plus calme qu’un chaton.

Un chat sénior a besoin de plus de confort : choisissez-lui un couchage confortable et à l’abri des courants d’air. Les arbres à chats sont également recommandés puisqu’ils peuvent rassurer votre animal.

Suis-je prêt à adopter un chat ?

L’adoption d’un chat n’est pas un acte à prendre à la légère : il est important de se poser les bonnes questions pour savoir si vous êtes prêt à adopter un félin vos habitudes seront forcément modifiées avec son arrivée à la maison.

Avez-vous assez de temps à lui offrir ? Même si les chats sont réputés pour être très autonomes, ils ont tout autant besoin, comme les autres animaux domestiques, d’affection, de temps de jeux, de détente et de sortir.

D’ailleurs, il est conseillé de laisser son chat à l’extérieur chaque jour. Si vous avez un jardin, votre chat pourra explorer son environnement et vadrouiller un peu autour de la maison. C’est un bon moyen pour qu’il découvre de nouveaux sons et de nouvelles choses : les chats sont de très curieux et avides de découvertes.

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin, vous pouvez toujours sortir votre chat en laisse grâce à un harnais adapté.

Adopter un chat, c’est aussi prendre soin de lui et de sa santé : il est indispensable de l’emmener chez le vétérinaire au moins une fois par an afin de le vacciner. Cela engendre des coûts supplémentaires. Il est aussi important de soigner chouchouter son félin en soignant son pelage : les chats perdent naturellement leurs poils dans la maison. Si cette réalité, plus ou moins importante selon la race, vous dérange, n’adoptez pas de chats !

Les questions à se poser avant d’adopter un chat

chat

Différentes races de chats existent et peuvent plus ou moins correspondre à vos habitudes de vie. Ne précipitez pas votre adopter et prenez le temps de réfléchir à tous les détails abordés ci-dessous.

  • Pourquoi voulez-vous un chat ? Pour faire plaisir aux enfants car ils en veulent un depuis toujours ? Sachez que certaines races sont plus faciles à vivre que d’autres. Certaines races comme le sacré de Birmanie ou le Persan sont adaptées à une vie en appartement.
  • Avez-vous assez de place à la maison ? Même si un chat ne prend pas beaucoup de place dans la maison, il a tout de même besoin d’assez d’espace pour évoluer, jouer, se défouler. L’adoption d’un chat pour une vie dans un petit studio par exemple n’est pas conseillée.
  • Choisir un chat de race ou un croisement ? Comme nous venons de le voir, certaines races sont adaptées à la vie en appartement tandis que d’autres seront plus difficiles. Race ou croisement, il n’y a pas de règles. Renseignez-vous auprès de l’éleveur ou du refuge ou vous adoptez l’animal.
  • Choisir un mâle ou une femelle ? Il n’y a pas de grosse différence entre un chât male et une femelle. On constate qu’un chat mâle non castré marquera plus facilement son territoire avec des jets d’urine et que la femelle en chaleur a tendance à miauler fréquemment.

Quel budget prévoir pour adopter un chat ?

chat rebord fenêtre

Vous n’échapperez pas aux frais occasionnés par l’adoption d’un chat. Pour préparer au mieux son arrivée, il est essentiel de prévoir des accessoires et du matériel comme :

  • Gamelles d’eau / nourriture
  • Panier
  • Nourriture (croquettes / pâtées)
  • Jouets
  • Griffoirs et arbre à chats
  • Un bac à litière
  • Une cage de transport
  • Des brosses

En plus de ces quelques accessoires de base, accueillir un chat impose aussi diverses dépenses. Le budget peut varier selon la race et l’âge de votre chat.

  • Frais vétérinaires : +/- 70€ / an
  • Assurance (en option) : +/- 10€ / mois
  • Nourriture
  • Litière : +/- 100€ / an
  • Jouets et accessoires
  • Anti-parasitaire : +/- 100€ / an
  • Vermifuge : +/- 50€ / an

Un chat coûte, au minimum et à l’année, environ 650€ à ses maîtres, sans prendre en considération les éventuels frais vétérinaires occasionnés par les aléas du quotidien.

Comment choisir son chaton ?

En regardant tout simplement la portée de chatons. Il ne doit pas être trop remuant, ni agressif envers ses frères et soeurs. Il ne doit pas avoir peur de vous et se laisser manipuler sans souffler ni griffer. Prenez le temps de bien vérifier que ses oreilles sont propres et que ses yeux sont bien brillants et vifs. Prenez aussi le temps de regarder la qualité de ses poils et s’il ne possède pas de zones blessées ou abîmées.

Un chat à poils longs ou à poils courts ?

Les chats à poils longs nécessitent un entretien important surtout pendant la période de la mue. Les brossages doivent-être plus réguliers et importants.

Si vous n’avez pas le temps ou n’aimez pas ramasser des tonnes de poils, optez pour un chat à poils courts.

Attention tout de même, un animal à poils courts est plus frileux et sera plus adapté à une vie en appartement que dans une maison possédant un jardin.

Où adopter son chat ?

Vous pouvez adopter un chat mais aussi d’autres animaux dans un refuge ou auprès de particuliers. Pour cela, il existe plusieurs sites Internet comme Woopets adoption qui permettent de mettre en relation les futurs maîtres et les associations proposant des chats à l’adoption. Mais attention, il est important de respecter certaines réglementations avant d’adopter un animal !

Adopter un chat dans un refuge

Les refuges regorgent d’animaux à adopter : de nombreux chats adultes mais aussi des chatons attendent de trouver une famille pour être chouchoutés ! En adoptant dans un refuge, vous sauvez deux vies : celle du chat que vous choisissez, mais aussi celle du chat qui va prendre la place de celui que vous venez d’adopter !

Pour adopter un chat au sein d’un refuge, on vous demandera généralement une pièce d’identité, un justificatif de domicile ainsi qu’une participation fiancière (généralement d’une centaine d’euros).

Adopter un chat entre particulier

Adopter un chat entre particuliers peut présenter une économie d’argent (pas de frais), mais bien souvent, l’animal n’est pas identifié et pas vacciné. Il est donc important de l’amener chez le vétérinaire dès que vous l’adoptez. De plus, à la différence d’un chat adopté auprès d’une association, un particulier n’est pas obligé de faire stériliser l’animal. Il est conseillé de stériliser son chat pour éviter la prolifération et pour bien d’autres raisons !

N’oubliez pas de vérifier les conditions de vie de l’animal avant de l’adopter.

Adopter un chat auprès de la SPA

Les SPA proposent (à petits prix) de nombreux chats (la plupart du temps des chats de gouttières). Vérifiez régulièrement les annonces publiées sur le site de la SPA.

En échange, vous réaliserez une bonne action et pourrez adopter un chat qui a subi tous les examens indispensables (identification par puce ou tatouage, vaccination, etc…). La SPA vous offrira également une garantie : si votre chat est malade dans la première quinzaine qui suit son adoption, elle prendra en charge gratuitement les soins.

Photos : viviendoconpelusa, nyanya_tokyo
Un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *