Chiens

Si la sélection génétique a créé des variantes presque infinies de chiens, elle n'a pas fait disparaître les caractéristiques fondamentales de leur ancêtre, le loup gris. Les chiens sont les premiers animaux à avoir été domestiqués, et on en compte pas moins de 8 millions en France à ce jour. Éduquer son chien, le nourrir, prendre soin de lui, voyager avec... Tout autant de points importants à connaître pour chouchouter son chien au quotidien.

L’évolution du chien

Tous les chiens sont issus d’un ancêtre commun : le loup gris. Bien que ce lien de parenté soit assez évident chez des races comme le Berger allemande ou les chiens de type Spitz, il est difficile de voir la ressemblance entre un loup et un Chihuahua ou un King Charles. Le passe du loup au chien domestique actuel, qui offre une incroyable diversité, s’est opéré assez vite. Le processus a démarré lentement, avec des changements aléatoires de taille et de morphologie, puis s’est accéléré lorsque l’homme s’est lancé dans l’élevage sélectif des chiens porteurs des caractéristiques souhaitées.

Le chiens est-il descendant de loups apprivoisés ?

Les chiens sont les premiers animaux à avoir été domestiqués. Quand et où exactement les loups ont-ils abandonné leur existence à l’état sauvage pour vivre auprès des hommes ? La question reste sujette à controverse, même si les recherches archéologiques ont permis de donner des éléments de réponses. Les plus vieux squelettes d’hommes enterrés avec leurs chiens ont été découverts au Moyen-Orient.. Cette région du monde serait donc le berceau du chien domestique, sûrement apparu il y a environ quinze mille ans.

Il est probable que les loups se soient approchés discrètement des campements établis par les tribus humaines primitives, attirés par la nourriture et les restes abandonnés. Au départ, ces loups opportunistes ont sans doute été tués pou leur fourrure ou leur viande. Mais au fil du temps, les hommes ont apprivoisé et nourri au biberon les louveteaux orphelins qui, en tant qu’animaux sociaux, n’ont guère eu de mal à se laisser adopter par une « meute » humaine. Une fois que les tribus ont compris l’utilité du loup, redoutable chasseur et excellent gardien pour donner l’alerte d’intrus à l’approche, elles lui ont assigné des tâches et sa domestication a commencé.

Selon toute hypothèse, les loups au potentiel très prometteur, plus forts et faciles à dompter, ont été destinés à la reproduction. Il a fallu attendre plusieurs siècles pour que la sélection génétique se complexifie. L’homme a mis en place des programmes d’élevage pour créer des centaines de types de chiens différents.