Canitrottinette : Matériel & Conseils pour pratiquer avec son chien

Canitrottinette : Matériel & Conseils pour pratiquer avec son chien

La canitrottinette est une nouvelle tendance qui suscite un engouement croissant. En 2023, plus de 50 000 personnes en France ont pratiqué cette activité avec leur chien. Elle s’inscrit dans la catégorie des sports canins de traction, aux côtés du canicross et du bikejoring. Mais, avant de vous lancer, vous devez choisir le bon footbike, savoir quelles races de chiens sont les plus adaptées et quels sont les risques et les réglementations à respecter pour pratiquer cette discipline en toute sécurité.

Qu’est-ce que la canitrottinette ?

La canitrotinette est une activité de traction où un chien tire son maître sur une trottinette. Dynamique et ludique, ce sport permet de renforcer le lien entre le chien et son propriétaire tout en offrant une activité physique pour les deux. La canitrottinette est née de la fusion entre le canicross (course à pied avec un chien en traction) et la trottinette. Elle s’adresse à ceux qui recherchent une alternative aux sports canins traditionnels.

Matériel et équipement nécessaire pour pratiquer la canitrottinette

Pour pratiquer la canitrottinette en toute sécurité et profiter pleinement de l’expérience, vous devez disposer de l’équipement adéquat, à savoir une trottinette à grandes roues, un harnais de traction confortable pour votre chien et surtout une ligne de trait.

Quelle trottinette utiliser ?

La trottinette à grandes roues, ou footbike (parfois appelée kickbike, pédicycle ou vélotrotinette), n’a rien à voir avec les trottinettes classiques à petites roues. Ces dernières sont dangereuses et vous feront chuter dès les premiers mètres.

Pour la canitrottinette, il vous faut de grandes roues, un bon système de freinage et une stabilité parfaite. Vous pouvez choisir une trottinette pour la ville ou pour les terrains accidentés, mais il vaut mieux privilégier les sentiers en terre pour le bien-être de votre chien.

À l’origine, cette trottinette a été créée pour permettre aux mushers de s’entraîner toute l’année. En effet, avoir un traîneau et des chiens tout le temps, sauf si vous vivez dans le Grand Nord, ce n’est pas très pratique.

Des passionnés ont alors bricolé leurs propres trottinettes pour exercer leur passion plus souvent. Des marques comme Gravity, Rowerland ou Crussis ont ensuite perfectionné ces trottinettes, en faisant un véritable sport avec ses compétitions et ses champions.

Crussis Cobra 2021 Trottinette 4.4
Crussis Cobra 2021 Trottinette 4.4
426€Amazon

Harnais de traction et ligne de trait

Choisissez un harnais confortable pour votre chien, conçu pour répartir la force de traction sur les épaules sans entraver ses mouvements. Les harnais en forme de V sont particulièrement recommandés.

Ces harnais sont excellents car ils n’exercent pas de pression sur la poitrine, permettant ainsi à votre chien de respirer sans entrave. Assurez-vous de vérifier les matériaux du harnais pour éviter toute irritation ou coupure de la fourrure ou de la peau de votre chien.

Avant d’acheter un harnais, prenez le temps de mesurer le tour de cou de votre chien afin de choisir la taille adéquate.

Enfin, une ligne de trait avec un amortisseur est indispensable pour atténuer les secousses et assurer la sécurité tant du chien que de son maître.

Pas de colliers: n’utilisez jamais de collier pour le tractage, car cela pourrait blesser votre chien.
Harnais de traction pour chien
Harnais de traction pour chien
43,50€Amazon
Ligne de trait pour chien
Ligne de trait pour chien
17,99€Amazon

Casque, gants genouillères et gilet

Avec de l’expérience, vous pouvez atteindre des vitesses allant jusqu’à 30 km/h en canitrottinette. Même si vous n’allez pas aussi vite, le risque de chute est toujours présent. C’est pourquoi il est fortement conseillé de porter un casque et des gants pour vous protéger. En plus de cela, pensez à ajouter des équipements de sécurité comme des coudières et des genouillères, si nécessaire. Un gilet réfléchissant est aussi une bonne idée, surtout si vous sortez tôt le matin ou en fin de journée, pour être bien visible.

Comment choisir son footbike ?

Voici les éléments essentiels à considérer avant d’acheter votre footbike.

Le freinage

Le type de freins sur votre trottinette est un élément à ne pas négliger. Imaginez que votre chien s’arrête soudainement ou change de direction. Vous devez pouvoir réagir rapidement pour éviter les accidents. De même, si votre chien est en pleine accélération, des freins efficaces vous aideront à contrôler la vitesse.

Optez pour des freins à disque. Que vous ayez un chien puissant comme un malamute ou un husky, ou un chien plus léger, les freins à disque vous permettront de garder le contrôle. Si vous débutez ou si vos chiens ne sont pas encore bien entraînés, la sécurité doit être votre priorité.

Pour certains chiens, un petit coup de frein suffira, mais pour d’autres, une puissance de freinage significative sera nécessaire pour garantir la sécurité de tous !

La taille des roues

La roue avant de votre kickbike doit faire au moins 20 pouces. Pourquoi ? Parce que cela permet de franchir les obstacles sur les sentiers sans risquer de se coincer dans une racine d’arbre et de provoquer un accident. Les trottinettes de compétition ont souvent des roues de 26 pouces ou plus, ce qui offre une conduite plus fluide.

La plateforme

C’est là où vous vous tenez debout, sur un ou deux pieds. Il est essentiel que vous puissiez changer de position facilement et donner des coups de pied sans vous blesser les mollets.

Si vous prévoyez de pousser ou de donner des coups de pied pour aider votre chien pendant la majeure partie de votre course, une plateforme plus basse et plus petite sera idéale. Si vous préférez rouler pendant la majeure partie du temps, optez pour une plateforme plus haute et plus longue.

La suspension

Les trottinettes avec suspension intégrale offrent une conduite plus souple, mais elles perdent de la puissance en montée. De plus, la plateforme est souvent plus haute pour permettre la suspension, ce qui rend les poussées plus difficiles. Elles sont cependant recommandées si vous n’êtes pas encore un pro.

Les pneus

Certains pneus sont conçus pour rouler sur le sable ou dans des sols meubles et boueux. Ils sont toutefois plus chers et plus lourds. Choisissez en fonction des terrains sur lesquels vous prévoyez de rouler.

Quelques recommandations supplémentaires

Si vous partez en footbike dans un endroit isolé, soyez prévoyants ! Voici quelques conseils pour vous préparer :

  • N’oubliez pas votre téléphone portable.
  • Informez quelqu’un de votre sortie et de votre itinéraire.
  • Emportez suffisamment d’eau et de nourriture pour vous et votre chien.
  • Ayez un kit de réparation ou une chambre à air supplémentaire.
  • Si votre chien a tendance à fuguer, équipez-le d’un traceur GPS.
  • Prenez également une petite trousse de secours pour votre chien en cas de blessures.

Quelles races de chiens pour pratiquer la canitrottinette ?

Canitrottinette Husky

Tout d’abord, sachez que toutes les races de chiens ne sont pas adaptées à la cette activité. Les chiens de grande taille et athlétiques sont généralement les meilleurs partenaires pour ce sport. Voici 5 races de chiens idéales pour pratiquer la canitrottinette :

  • Husky : naturellement endurant et énergique, ce chien est parfait pour les activités de traction.
  • Malamute d’Alaska : plus robuste que le Husky, il possède une grande force physique.
  • Berger Allemand : polyvalent et intelligent, il s’adapte facilement à toutes les activités sportives.
  • Border Collie : connu pour son agilité et son énergie, il est excellent en endurance.
  • Labrador Retriever : sa force et son endurance en font un chien polyvalent, surtout pour les débutants.
État de santé du chien: Votre chien doit être en bonne santé. Un examen vétérinaire est conseillé avant de commencer l’entraînement.

Pratiquer la cani-trottinette comporte certains risques, tant pour le chien que pour le maître. Voici quelques précautions à prendre :

  • Surmenage du chien : vous devez connaître les limites de votre chien pour éviter l’épuisement. Un entraînement progressif est recommandé. Ne commencez pas avec de longues distances. Augmentez progressivement la durée et l’intensité des séances.
  • Blessures : les chiens peuvent se blesser, surtout au niveau des pattes et des articulations. Assurez-vous que le terrain soit adapté et sans obstacles dangereux. Choisissez des sentiers adaptés et bien entretenus, avec peu de circulation et loin des routes principales.
  • Météo : la chaleur excessive peut être dangereuse pour les chiens. Il est préférable de pratiquer la canitrottinette tôt le matin ou en fin de journée.
  • Hydratation : veillez à ce que votre chien soit bien hydraté avant, pendant et après l’effort.

Débuter en Canitrotinette : par où commencer ?

Pour débuter la canitrottinette avec votre chien, commencez par des petites séances de 10 à 15 minutes. Choisissez des parcours faciles et courts pour vous habituer, vous et votre chien, à cette nouvelle activité. Entraînez votre compagnon aux ordres de base : “stop” pour l’arrêt, “go” pour démarrer, “gauche” et “droite” pour les directions. Ces ordres sont indispensables pour assurer une bonne communication entre l’animal et son maître durant vos sorties en trottinette.

Apprenez à guider et freiner efficacement: évitez de freiner ou de tourner trop brusquement. Utilisez votre corps et vos bras pour orienter la trottinette et maîtriser les freinages.

Portez toujours un casque, des gants et des protections adéquates pour éviter les blessures en cas de chute. Vérifiez régulièrement sa condition physique pour s’assurer qu’il ne se fatigue pas trop rapidement. Prêtez attention à ses signes de fatigue, surtout par temps chaud.

Augmentez progressivement la distance et la difficulté des parcours. Rejoignez des clubs de canitrottinette ou participez à des événements pour bénéficier de conseils avisés et rencontrer d’autres passionnés. Cela vous permettra de progresser dans une ambiance conviviale et d’enrichir vos connaissances sur ce sport canin.

Échauffez-vous ensemble !

Quand vous commencez une séance, laissez votre chien courir librement pendant 5 à 10 minutes, comme s’il était en promenade. Cela lui permet de chauffer ses muscles et de rencontrer d’éventuels copains sur le chemin.

Préparez-vous pour le mushing

Une fois bien échauffé, mettez-lui son harnais en suivant les étapes suivantes. Attachez ensuite la ligne de course à la trottinette. Ne vous inquiétez pas si votre chien ne tire pas immédiatement sur la longe. Après tout, on passe souvent du temps à leur apprendre à ne pas tirer sur la laisse pendant les promenades !

Associez le harnais à la trottinette

Mettez le harnais juste avant de commencer à faire de la trottinette. Ainsi, votre chien comprendra que harnais = mushing, et non pas simple balade.

Soyez attentifs aux signaux de votre chien

Surveillez les signes de fatigue ou de désintérêt chez votre chien. Pour cela, il vaut mieux que les premières séances soient courtes et qu’elles s’allongent progressivement. Respectez son rythme et ne le forcez jamais.

Protégez ses pattes

Votre chien peut s’abîmer les coussinets ou se blesser les pattes. Vous pouvez opter pour des bottes spéciales pour chiens afin de le protéger des frottements du sol.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut