Chien qui fugue : Tout Savoir pour l’en empêcher

Chien qui fugue : Tout Savoir pour l’en empêcher

Malgré toutes les précautions prises, la fugue chez le chien est l’un des comportements les plus dangereux pour pour lui et les autres. Il risque d’être blessé dans un combat, volé pour alimenter un trafic d’animaux, ou encore renversé par une voiture. Voici les principales causes d’un chien qui fugue régulièrement et les solutions pour l’en empêcher.

8 raisons qui expliquent pourquoi un chien fugue

Les raisons pour lesquelles un chien fugue peuvent être diverses, bien que la plupart du temps ce soit parce qu’il est à la recherche de quelque chose. Il peut être laissé seul trop longtemps et s’ennuyer, chercher un(e) partenaire, chasser du gibier, faire les poubelles, etc…

1) Le chien fugue pour trouver un partenaire

Si votre compagnon n’est pas stérilisé, il se peut qu’il fugue pour trouver une femelle en chaleur. Les hormones sexuelles sont de puissants motivateurs et poussent le chien à s’échapper par tous les moyens, dans le but de s’accoupler. Il parcoure le voisinage à la recherche de l’odeur d’une femelle en chaleur. À l’inverse, les femelles fuguent pour se rendre disponible aux mâles passant à proximité.

Une fois stérilisés, les chiens perdent en général ce besoin de fuguer. Quelques mois après l’opération, leurs hormones sexuelles régressent et ils deviennent plus casaniers, heureux de rester à la maison près de leur maître.

La stérilisation du chien est une opération peu risquée qui réduit le besoin de fuguer, mais qui réduit aussi le risque de développer certains cancers.

2) Le chien s’ennui

Le chien qui s’ennuie, qui est anxieux ou solitaire cherche l’animation et la compagnie. Si vous laissez votre compagnon seul dans la cour ou le jardin durant des heures, il risque de vouloir désespérément un peu de stimulation. Pour votre chien, fuguer signifie être libre de renifler les poteaux, de rendre visite à ses congénères, et même de rencontrer un humain sympathique en chemin.

3) Le chien est territorial ou mal éduqué

Certains chiens peuvent manifester des comportements de dominance, tels que la fuite pour marquer leur territoire ou leur indépendance, mais cela ne doit pas être généralisé à tous les chiens fugueurs. Les raisons d’une tension territoriale peuvent être identifiées de trois manières :

  • Il a une pulsion instinctive de défense du territoire.
  • Il a une assurance excessive due au fait qu’il se sent chez lui dans tout le quartier.

On attribue parfois ce comportement territorial à une éducation négligée, mais ce n’est pas toujours vrai.

4) Il ne fait pas suffisamment d’exercice

Si un chien ne fait pas assez d’exercice ou ne reçoit pas suffisamment de stimulation, il peut chercher à s’échapper pour se libérer de cette frustration. Il a besoin de se dépenser régulièrement pour maintenir sa santé physique et mentale. S’il ne fait pas assez d’exercice ou de sports canins, il peut aussi devenir anxieux, ennuyé ou même destructeur.

5) Il est hyperactif

Le chien hyperactif peut être difficile à gérer car lorsqu’il fugue, il ne revient généralement pas. Il a besoin de se dépenser physiquement et mentalement et ne connait pas ses limites: il peut parcourir beaucoup de kilomètres en quelques heures. L’hyperactivité est une pathologie complexe qui demande un suivi par un vétérinaire.

6) Il a peur

La peur chez le chien est une émotion puissante qui peut le pousser à fuguer. Il peut avoir peur d’une situation, comme des feux d’artifice ou des orages, un sentiment d’insécurité, etc… Vous pouvez consulter un comportementaliste canin pour comprendre et aider votre chien à surmonter ses peurs.

7) Il a un instinct de chasseur

Le chien ont été domestiqué à partir de son ancêtre le loup, qui était un chasseur. Certaines races de chiens ont encore cet instinct de chasseur et peuvent chercher à poursuivre des proies comme un chat, un oiseau, un lapin… Pour éviter cela, il est indispensable de garder votre animal sous surveillance lorsqu’il est à l’extérieur.

8) Il a un trouble du comportement

Les chiens âgés peuvent avoir des problèmes de comportement, y compris des problèmes de désorientation. Ils peuvent avoir des difficultés à reconnaître leur environnement.

8 solutions pour empêcher son chien de fuguer

Pour l’empêcher de fuguer, il faut d’abord avoir identifié les raisons qui poussent le chien à s’échapper. De cette manière, vous pourrez pour prendre les bonnes mesures pour assurer sa sécurité et sa tranquillité d’esprit. Voici quelques conseils pour y parvenir.

1) Consacrez-lui du temps

Assurez-vous que vous proposez suffisamment d’exercice à votre animal et que vous lui accordez suffisamment de temps et d’attention. Des promenades régulières, des séances de jeu, agility… les activités pour chien ne manquent pas et pourront l’aider à canaliser son énergie.

2) Travaillez son éducation

Travaillez sur l’éducation de votre chien en lui apprenant les ordres de base (voir notre article 10 conseils de base pour éduquer son chien) et en renforçant son obéissance.

Travaillez sur le rappel du chien, la marche en laisse et renforcer son obéissance peut avoir un véritable impact positif. Prenez le temps de le comprendre. Si celui-ci fugue en raison de la faim ou par peur, veillez à répondre à ce besoin spécifique de manière appropriée.

3) Installez une clôture pour l’empêcher de fuguer

Une clôture autour du terrain de jeu est une garantie de sécurité pour le chien et de sérénité pour son maître.

Le jardin procure toutes sortes de distractions formidables, comme les bains de soleil, les odeurs, les courses et les luttes avec un copain ou la recherche de nourriture. Néanmoins, assurez-vous qu’il ne risque pas de sortir pour ennuyer des passants ou conclure avec la chienne d’un voisin, sans compter tous les dangers de la rue. Vous n’aurez l’esprit tranquille qu’avec une clôture à toute épreuve contre les tentatives d’évasion.

Vous avez le choix entre la palissade et le grillage. La première est très efficace (et plus esthétique) contre les tentatives d’évasion, le chien ne voyant rien de l’autre côté. Le grillage ne coûte pas cher et est facile à installer, mais un chien peut grimper dessus. De plus, la contemplation du monde extérieur risque de trop le tenter. Dans certains cas, la clôture électrique peut s’avérer efficace.

4) Utilisez un collier anti-fugue

En plus de la clôture, il existe plusieurs accessoires anti-fugue pour le chien :

  • Le collier anti-fugue : cette solution doit être envisagée en dernier recours. Ce type de collier électronique administre une stimulation désagréable chaque fois que le chien dépasse les limites d’un périmètre prédéfini.
  • La puce géolocalisable : fixée à son collier, elle localise l’animal en permanence. Souvent associée à une application mobile, elle facilite le suivi des déplacements de votre compagnon. Cette puce ne doit pas être confondue avec la puce électronique du chien. Cette dernière a pour seul rôle d’identification et ne permet pas la géolocalisation

5) Suivre une thérapie comportementale

Le chien souffrant de sensibilité-hyperactivité est souvent enclin à fuguer. Un vétérinaire pourra le prendre en charge pour lui prescrire une thérapie comportementale associée à un traitement médical. De même, le chien atteint du syndrome d’anxiété de séparation peut bénéficier de soins prescrits par un vétérinaire, pour lui apprendre à faire face à la solitude.

6) Envisager la stérilisation

La stérilisation est une option à considérer pour prévenir les fugues. Le chien non castré est souvent motivé par son instinct de reproducteur qui le pousse à chercher un(e) partenaire(e). La stérilisation peut diminuer cette pulsion (surtout chez le mâle), ce qui réduit son besoin de s’échapper et de fuguer. Cependant, la castration du mâle n’est pas toujours efficace car les femelles continuent de dégager des phéromones susceptibles de toujours exciter un chien même stérilisé.

7) Lui apprendre à vivre sans vous

Quand votre chien se sent seul, il peut être enclin à chercher des compagnons ailleurs et donc s’échapper. Pour qu’il s’habitue à la solitude, commencez par de courtes absences et augmentez progressivement la durée. Utilisez des jouets et des friandises pour le distraire et lui donner un sentiment de confort pendant qu’il reste seul.

8) Le field-trial

Les fields-trials sont des concours de chasse et de travail dont les chiens d’arrêt, leveurs et rapporteurs peuvent participer. Le field-trial est un bon moyen de découvrir le potentiel de votre compagnon et de lui donner un but dans les séances d’éducation. Si vous avez identifié la poursuite de proies comme cause de ses fugues, le field-trial peut être un bon moyen de le canaliser.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut