L’anxiété de séparation du chien : solutions et exercices

L’anxiété de séparation du chien : solutions et exercices

Avez-vous déjà remarqué que votre chien s’énerve lorsque vous quittez la maison ? Ou peut-être aboie-t-il de façon excessive, ou même mâchouille-t-il des objets pendant votre absence ? Cela pourrait être un signe d’anxiété de séparation. L’anxiété de séparation est un problème courant chez les chiens et peut être source de détresse pour eux et leurs maîtres. Heureusement, des mesures peuvent être prises pour gérer l’angoisse de la séparation chez les chiens.

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation ?

Chien seul qui regarde par la fenêtre

L’anxiété de séparation survient lorsque les chiens sont excessivement stressés lorsqu’ils sont laissés seuls. On estime que jusqu’à 14 % des chiens souffrent d’anxiété de séparation, ce qui est donc assez courant. Les chiens souffrant d’anxiété de séparation peuvent présenter des signes tels que des aboiements excessifs, des gémissements, des mâchouillements de meubles ou des allées et venues lorsqu’ils sont laissés seuls. Ils peuvent également montrer des signes de dépression ou d’agitation lorsque leurs maîtres quittent la maison.

Solutions pour gérer l’anxiété de séparation

Chien seul à la maison qui aboie

Heureusement, il existe plusieurs solutions pour traiter l’anxiété de séparation chez les chiens. Il peut être utile de commencer par s’assurer que votre chien fait suffisamment d’exercice avant de le laisser seul. Cela l’aidera à dépenser son excès d’énergie et à se fatiguer, de sorte qu’il sera moins susceptible de devenir anxieux ou destructeur lorsque vous quitterez la maison.

De plus, des jouets interactifs tels que des casse-tête ou des kongs peuvent aider à occuper votre chien pendant votre absence : assurez-vous de changer de jouet tous les quelques jours pour qu’il ne devienne pas ennuyeux ! Enfin, il peut être utile de vous entraîner à quitter la maison avec votre chien et à revenir quelques minutes plus tard. Votre chien apprendra ainsi que, même si vous partez parfois, vous finissez toujours par revenir (voir exercice ci-dessous) !

Exercice pour traiter l’anxiété de séparation chez le chien

Ne laissez pas votre chien s’inquiéter pendant le départ (diminuez l’anxiété de séparation liée aux rituels de départ comme les clés, les chaussures, etc…).

Faites des faux départs. Par exemple mettez vos chaussures et retirez-les. Faites un ou plusieurs de ces rituels sans partir afin que votre chien n’arrive plus à prévoir votre départ. Par exemple vous pouvez aussi mettre vos chaussures et vous installer devant la télévision.

Supprimez les rituels stressants avant de laisser votre chien seul comme les caresses, la démonstration d’affection, les paroles réconfortantes, la friandise…

Quittez la pièce et « fermez la porte ». Il est possible de commencer en restant dans la maison. Il est primordial de ne pas revenir au moment où le chien aboie ou pleure. Certains chiens associent le fait d’aboyer au retour de leur maître.

Ignorez le chien les minutes précédent le départ et prenez vos distances, ne soyez pas tendu et ne réprimandez pas votre chien à ce moment.

Développer l’esprit de solitude chez son chien

Chien seul à la maison

Augmentez le confort de votre chien, laissez-lui un linge imprégné de votre odeur. Trouvez des astuces pour occuper votre chien durant vos absences :

  • Proposez-lui un os pour chien.
  • Cachez sa nourriture pour qu’il la cherche : cela l’occupe et le fatigue.
  • Donnez-lui son jouet préféré.
  • Faites-lui découvrir un coffre à jouets.
  • Mettez lui de la musique pour chien.
  • Réservez pour ces périodes des objets avec lesquels il aime jouer.
  • Utilisez un diffuseur de phéromones (atmosphère apaisante).

Retrouver son chien après une période de solitude

Modifiez vos rituels de retour en ne laissant pas votre chien s’exciter à votre retour.

  • Supprimez les rituels stressants du retour comme les caresses, la démonstration d’affection, les paroles réconfortantes.
  • Ignorez le chien même s’il vous saute dessus tant qu’il n’est pas calme.
  • Ignorez les dégâts en présence du chien et nettoyez en son absence. Sinon il considèrera que son maître porte également de l’intérêt à ces objets, comme lui, et cela risquerait de l’encourager encore plus.
  • Ne le grondez pas à votre retour ce qui augmenterait son inquiétude pour la fois suivante.

Exercice pour diminuer l’anxiété de séparation de votre chien

Testez une absence sur quelques minutes seulement pour voir si le chien réagit mal (destructions, aboiements …) dès les premières minutes. Si votre chien réagit mal, redirigez-le sur une activité au départ pour l’occuper les premières minutes.

En cas de problème, respectez les points décris ci-dessus ne sera pas toujours suffisant. Il faudra également identifier d’autres causes (l’aide d’un éducateur sera alors conseillée). Un chien anxieux, turbulent ou un chien qui aboie trop nécessitera de s’attaquer à ce problème général en plus des moments où il est seul.

Gérer l’anxiété de séparation chez les chiens peut être une tâche difficile, mais c’est possible avec de la patience et de la persévérance. Veillez à ce que votre chien fasse beaucoup d’exercice avant de le laisser seul et fournissez-lui des jouets interactifs pour l’occuper pendant votre absence. En outre, si vous vous entraînez à quitter la maison tous les jours (même si ce n’est que pour quelques minutes), votre chien comprendra que même si vous vous absentez parfois, vous finirez toujours par revenir ! Avec ces conseils en tête, nous espérons que la gestion de l’anxiété de séparation de votre chien ne vous semblera plus aussi intimidante !

3 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *