Mon chien aboie pendant mon absence : que faire ? — Autour Des Animaux
Mon chien aboie ou pleure pendant mon absence : que faire ?

Mon chien aboie ou pleure pendant mon absence : que faire ?

Si vous devez laisser votre chien seul pendant quelques heures, il peut être embêtant de le voir aboyer ou pleurer de détresse. C’est ce qu’on appelle le plus souvent l’anxiété de séparation, et il peut être difficile de savoir quoi faire. Heureusement, il existe quelques solutions pour limiter les aboiements de votre chien et atténuer son anxiété en votre absence.

Créez un espace sûr pour votre chien

La première étape pour aider votre chien à surmonter l’angoisse de la séparation consiste à s’assurer qu’il dispose d’un espace sûr dans lequel il peut se reposer en votre absence. Trouvez un endroit de la maison où il se sent à l’aise et en sécurité, comme sa cage ou son panier. Assurez-vous que l’espace est confortable et accueillant : ajoutez des couvertures et des jouets pour que votre chien aime y passer du temps.

En plus de créer un espace sûr pour votre chien, laissez-lui quelque chose avec votre odeur pendant votre absence : un t-shirt ou une serviette fera l’affaire ! Ainsi, s’il est anxieux pendant votre absence, il aura au moins quelque chose de familier pour se réconforter.

Pourquoi mon chien aboie pendant mon absence ?

Si ce comportement peut avoir plusieurs causes, il est souvent dû à l’anxiété de séparation. Les chiens sont des animaux sociaux, et ils s’épanouissent grâce à la compagnie. Lorsque nous les laissons seuls, ils peuvent se sentir anxieux et frustrés, ce qui peut les conduire à aboyer. Dans certains cas, les chiens peuvent également commencer à faire leurs besoins à l’intérieur de la maison par détresse.

L’anxiété de séparation

De nombreux propriétaires de chiens ne connaissent que trop bien la sensation d’anxiété de séparation. Pour certains chiens, être laissé seul peut être une expérience traumatisante. Ils peuvent aboyer excessivement, détruire des meubles et objets ou devenir renfermés et déprimés. Dans les cas extrêmes, les chiens peuvent même essayer de s’échapper de leur maison pour retrouver leurs maîtres.

Les causes de l’anxiété de séparation ne sont pas entièrement comprises, mais on pense qu’elle est liée à un manque de socialisation ou à une expérience traumatisante antérieure. Quelle qu’en soit la cause, cette pathologie peut être démoralisante pour les chiens comme pour leurs maîtres.

Le syndrome hypersensible-hyperactif, ou SH/HA

Il s’agit d’une maladie comportementale qui touche les jeunes chiens. Le chien est surexcité, très sensible au moindre stimulus. En général, ce type de chien présente des problèmes permanents, et non seulement pendant votre absence.

Le chien peut aboyer excessivement, faire les cent pas, tourner en rond et être irritable. En raison de son hypersensibilité, il peut sursauter facilement et avoir du mal à se détendre. Il peut donc être difficile de l’emmener en promenade ou même de le laisser seul pendant une courte période. L’SH/HA peut être une maladie difficile à gérer, mais avec de la patience et de la compréhension, il est possible d’aider votre chien à mener une vie heureuse.

La sociopathie

Tout comme les humains, les chiens peuvent souffrir de problèmes de santé mentale, notamment de sociopathie. Si les chiens sociopathes ne sont pas nécessairement dangereux, ils peuvent être difficiles à vivre en raison de leur manque d’empathie et de coopération. Ils peuvent également être imprévisibles et destructeurs. Si vous pensez que votre chien est sociopathe, il est important de demander l’aide d’un vétérinaire ou d’un spécialiste du comportement animal.

Solutions pour éviter les aboiements durant mon absence

La plupart des propriétaires de chiens ont connu la frustration de retrouver à la maison un chien qui n’a cessé d’aboyer pendant leur absence. Heureusement, il existe certaines mesures pour empêcher son chien d’aboyer lorsqu’il est laissé seul à la maison.

Prévenir l’anxiété de séparation

Les premières nuits qui suivent l’arrivée d’un chiot dans un nouveau foyer peuvent être difficiles, tant pour le chiot que pour sa nouvelle famille. Les chiots sont sujets à l’anxiété de séparation, qui peut se manifester par une tendance à aboyer ou à japper. Pour prévenir l’angoisse de la séparation, il est généralement recommandé de faire dormir le chiot dans la chambre de ses maître les premières nuits. Il s’agit toutefois d’une mesure temporaire, car les propriétaires doivent progressivement introduire une distance entre eux et leur chiot. Pour ce faire, ils peuvent déplacer le lieu de couchage du chiot d’une pièce à l’autre.

Il est également important que les propriétaires ignorent les aboiements de leur chiot lorsqu’ils sont présents dans la maison. Cela aidera le chiot à comprendre qu’il ne peut pas toujours être avec ses maîtres et qu’il doit accepter d’être seul. Cela signifie qu’il ne faut pas saluer votre chien de manière excessive lorsque vous partez ou revenez, car cela ne ferait qu’aggraver le problème.

Ignorez plutôt votre chien pendant quelques minutes après votre arrivée à la maison et, pendant les périodes d’absence, ne lui donnez pas d’attention ou de friandises juste avant de partir. Il est également important de créer un espace sûr dans lequel votre chien pourra se retirer lorsqu’il se sent anxieux. Il peut s’agir d’une cage ou d’un lit dans une pièce calme où il peut se détendre et se sentir à l’aise. Avec un peu de temps et d’efforts, l’anxiété de séparation peut être surmontée, et vous et votre chien pourrez profiter d’une vie commune heureuse et sans stress.

Prévenir syndrome hypersensible-hyperactif (SH/HA)

Bien qu’il soit difficile de prévenir complètement le syndrome SH/HA, certaines mesures peuvent être prises pour réduire les risques que votre chien développe cette maladie. Tout d’abord, il est important de veiller à ce que votre chien ait beaucoup d’expériences positives avec d’autres personnes et animaux au cours des premiers mois de sa vie. Les chiots qui sont bien socialisés apprennent à contrôler leurs réactions et développent un tempérament plus stable.

En outre, il est important d’éviter d’utiliser des méthodes de dressage punitives avec votre chien. Les chiens qui sont punis pour avoir manifesté des comportements craintifs ou agressifs sont plus susceptibles de développer ce syndrome que ceux qui sont dressés par renforcement positif. En prenant ces précautions, vous pouvez aider votre chien à devenir un adulte bien équilibré.

Prévenir les cas de sociopathie

Pour éviter le comportement sociopathe d’un chien, il est essentiel de bien éduquer votre chien et d’imposer une hiérarchie. Pour cela, établissez des règles simples, notamment en définissant le territoire : interdiction de monter sur le canapé, panier pour dormir, aire de jeu, zone de repas, etc… Tout écart de conduite doit être réprimandé sèchement mais calmement. Ces repères s’acquièrent dès le plus jeune âge, il est donc très important d’être strict dès l’arrivée du chiot dans votre famille.

Lui donner des jouets qu’il n’a qu’en votre absence

L’une des stratégies les plus efficaces consiste à donner au chien un jouet ou un os auquel il ne peut accéder qu’en l’absence de son maître. Cela permet au chien de se concentrer sur autre chose que les aboiements. Une autre approche consiste à dresser le chien à la cage pour qu’il soit à l’aise dans un espace confiné en l’absence de son maître.

Lui faire faire de l’exercice avant de partir

Enfin, il est essentiel de faire de l’exercice avant de partir ! L’exercice libère des endorphines qui calment naturellement nos chiens et les rendent plus réceptifs à leur environnement. Il peut s’agir de faire des promenades dans le quartier ou de jouer à la balle dans le jardin avant de les laisser seuls à la maison. Plus ils sont actifs avant d’être laissés seuls, moins ils risquent d’aboyer ou de pleurer d’ennui pendant votre absence ! De plus, c’est un bon exercice pour vous deux !

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *