Pourquoi mon chat me mord quand je le caresse ?

Pourquoi mon chat me mord quand je le caresse ?

Caresser votre félin peut parfois entraîner une morsure, mais qu’est-ce que cela signifie ? Pour assurer la sécurité de tous les membres de la famille et en particulier celle des enfants qui ont tendance à les câliner, il est important d’identifier la cause d’un tel comportement et de prendre des mesures pour le résoudre immédiatement. Découvrons pourquoi les félins peuvent mordre après avoir été caressés.

Pourquoi mon chat me mord ?

Si votre chat vous mord, c’est peut-être parce qu’il est trop stimulé par un temps de jeu trop long. Lorsque les chats sont surexcités, ils peuvent ne pas se rendre compte de l’intensité de leurs morsures. De plus, si votre chat a exploré l’extérieur et ingéré une substance toxique, cela peut provoquer une douleur et expliquer pourquoi il s’en prend à vous pendant les moments de jeu. Dans certains cas, l’habitude de mordre peut être due à un problème médical sous-jacent, comme une maladie rénale ou des problèmes de thyroïde.

Il est agacé / irrité

Cette agression par irritation, à priori incompréhensible, survient lorsque le chat ne supporte plus de contact. Un peu comme s’il présentait un seuil maximal de caresses à ne pas dépasser. Est-il devenu un peu fou ? Non… Il vous a envoyé des signaux subtils que vous n’avez pas su interpréter, comme le fait de vous lécher juste avant de vous mordre.

Les chats « caressés-mordeurs » sont souvent d’anciens chatons élevés au biberon ou séparés très tôt de leur mère. Deux mécanismes simultanés favorisent en effet l’apparition de cette tendance :

  • Entre trois et quatre semaines, le chat qui a été élevé au biberon a déjà fixé en partie son niveau de tolérance au contact. Les chatons nés de mère sauvage reçoivent peu de contacts physiques pendant leur vie intra-utérine et leurs premières semaines de vie. La tolérance de ces chatons au contact physique est très faible.
  • Privé de leur mère à l’âge normal du détachement (à 8 semaines environ), le chaton ne reçoit pas l’éducation qui lui permet d’acquérir le contrôle de soi. Les personnes qui adoptent un chaton très jeune ne présentent pas les mêmes habiletés qu’une mère pour lui apprendre à réprimer ses agressions. Le chaton présente donc des réactions moins bridées que s’il avait été éduqué par sa mère et manifeste plus facilement ses désirs avec les dents !

Tous les chats caressés-mordeurs n’ont pas pour autant vécu un sevrage précoce. Le niveau de tolérance de la mère, les expériences du chat et sa personnalité propre sont autant d’élément qui modulent sa capacité à supporter les caresses.

Il a une douleur

Si votre chat semble avoir mal lorsque vous le caressez sur le dos, le crâne, le ventre ou les flancs, il est impératif de consulter immédiatement un vétérinaire. Il pourra ainsi identifier la cause de l’inconfort et fournir des conseils professionnels sur les options de traitement.

Il a peur

Cette réaction hostile aux caresses peut être un signe d’appréhension ou d’autodéfense. On peut l’observer chez les félins qui ont été réprimandés, voire maltraités. Le chat mord car il ne fait plus confiance à l’homme, il se rebelle par peur. Pour ramener la confiance, la patience est la clé. Avec du temps et de la gentillesse, tout devrait revenir à la normale.

Signes d’un chat qui s’apprête à mordre

Tous les chats ont une tolérance différente au toucher, et certains n’apprécient tout simplement pas les caresses. Plus votre chat aura été caressé petit (avant 9 semaines), plus il sera câlin. Si ce n’est pas le cas de votre chat, cessez les caresses dès que vous repérez les signes avant-coureurs d’une agression. Il va tolérer les caresses pendant une durée qui varie selon sa sensibilité individuelle, puis va vous indiquer qu’il commence à en avoir assez grâce à ces signes :

  • Son regard regard est fixe et/ou en coin et ses pupilles sont dilatées,
  • ses oreilles se figent, se rabattent vers l’arrière,
  • son corps se raidit, se fige, se dérobe sous la caresse,
  • son poil se hérisse, sa peau se contracte par saccades,
  • sa queue se tend, se met à battre.

Apprenez à repérer les signes d’inconfort de votre chat. La plus petite manifestation de tension doit vous conduire à interrompre le contact avant l’attaque. N’oubliez pas que la parole ou les regards appuyés peuvent aussi contribuer à l’irriter : couper le contact avec un chat signifie aussi stopper le contact visuel ou verbal.

Le rolling skin syndrome

rolling skin syndrome

Le syndrome d’hyperesthésie féline (SHF) ou rolling skin syndrome est un trouble qui affecte fréquemment les chats, bien qu’il ne soit pas encore complètement compris. Il se caractérise par des épisodes de comportements étranges, comme le fait de se mordre ou de se lécher, de courir après la queue, de courir et de sauter de manière très agitée, de vocaliser, d’être agressif et d’avoir les pupilles dilatées. La cause sous-jacente de ce syndrome est inconnue mais pourrait être liée au stress.

Bien qu’il n’existe pas de remède à cette affection, des médicaments peuvent contribuer à atténuer les symptômes en réduisant la réaction des chats à leur environnement. Comme pour tout problème médical, il est préférable de consulter un vétérinaire afin d’essayer différents changements de mode de vie ou de dosage de médicaments qui peuvent aider à réduire l’apparition et la gravité des symptômes.

Habituer son chat aux caresses pour éviter qu’il morde

Commencez par lui effleurer la joue, puis, s’il se laisse faire, prolongez le temps de contact et étendez les caresses vers le reste du corps. Avec de la patience, vous pourrez augmenter progressivement la durée des caresses. Le chat peut rechercher votre contact, et la chaleur de votre corps, sans pour autant avoir envie d’être touché à cet instant.

La meilleure conduite est de laisser le chat venir à vous, sans bouger ni avancer la main. Quand un chat vient se frotter le long de vos mollets, sur vos pieds ou poser son front contre le vôtre, rien ne peut plus vous arriver, vous ne prenez pas le chat à rebrousse-poil, puisque c’est lui qui vient à vous.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *