Le Bourdon peut-il piquer ? 5 Idées reçues sur cet insecte

Le Bourdon peut-il piquer ? 5 Idées reçues sur cet insecte

Moins agressifs que les guêpes et les frelons, les bourdons sont victimes de beaucoup d’idées reçues. Que vous soyez curieux de savoir s’ils piquent, comment les différencier ou de connaître leur utilité dans la nature, vous trouverez ici des réponses à vos questions.

Présentation des bourdons

Les bourdons appartiennent à la famille des Apidés. En France, on compte 45 espèces de bourdons, évoluant dans de nombreux habitats. Selon l’espèce, les bourdons mesurent généralement entre 1,4 et 2 cm. Leur corps trapu et velu, souvent noir avec des bandes jaunes ou orange, permet de les identifier facilement. Leur vol est lent et bruyant, ce qui les rend facilement repérables.

Le bourdon terrestre, l’une des espèces les plus répandues, est particulièrement reconnaissable à son abdomen tricolore, avec une bande jaune-roux, une bande noire et une extrémité blanche, souvent surnommée « cul blanc ».

Illustration bourdon reineReine
Envergure 36 mm
Hauteur 18-22 mm
Poids 0,46-0,70 g
Illustration bourdon mâleMâle
Envergure 28 mm
Hauteur 16-18 mm
Poids 0,06-0,45 g
Illustration bourdon ouvrièreOuvrière
Envergure 22 mm
Hauteur 12-18 mm
Poids 0,04-0,32 g

Cycle de vie du bourdon

Le cycle de vie du bourdon commence au printemps, lorsque les reines sortent de leur hibernation. Elles cherchent un endroit où établir leur nid. Après avoir pondu des œufs, les premières ouvrières éclosent. Elles recherchent de la nourriture et entretiennent le nid. En été, la colonie atteint son apogée avec plusieurs centaines de membres.

À la fin de l’été et en automne, de nouvelles reines et des mâles sont produits. Après l’accouplement, les nouvelles reines trouvent un endroit pour hiberner, tandis que les autres membres de la colonie meurent.

Les bourdons piquent-ils ?

Contrairement aux abeilles, les bourdons peuvent piquer plusieurs fois. Ils possèdent un dard lisse qui ne se détache pas après la piqûre. Cependant, tous les bourdons ne piquent pas. Seules les femelles, comme les reines et les ouvrières, possèdent un dard. Les mâles ne piquent donc pas.

Les bourdons ne sont pas agressifs. Ils piquent seulement en cas de menace directe pour eux ou leur nid. Les bourdons préfèrent généralement fuir plutôt que de piquer, sauf si leur survie est en jeu.

Pour la majorité des gens, la piqûre de bourdon n’est pas dangereuse et les symptômes disparaissent rapidement. Bien que rares, certaines personnes peuvent être allergiques au venin de bourdon. Dans ce cas, une piqûre peut provoquer des réactions sévères, telles que des difficultés respiratoires, un gonflement généralisé ou des vertiges. Si de tels symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

Le bourdon a-t-il du venin ?

Oui, le bourdon a du venin, mais il est rarement dangereux pour l’homme. Quand un bourdon pique, il injecte une petite quantité de venin. La piqûre peut être douloureuse, mais elle est généralement inoffensive, sauf pour les personnes allergiques.

Les bourdons sont-ils dangereux ?

Les bourdons sont considérés comme inoffensifs pour l’homme. Ils sont pacifiques et ne piquent que lorsqu’ils se sentent menacés.

Les bourdons jouent un rôle crucial dans la pollinisation des plantes, ce qui est essentiel pour l’environnement. Leur présence est bénéfique et leur protection est importante pour maintenir l’équilibre des écosystèmes.

Comment différencier un bourdon mâle d’une femelle ?

Distinguer un bourdon mâle d’une femelle peut être délicat, mais certaines caractéristiques spécifiques peuvent vous aider :

  • Les antennes : les mâles ont des antennes plus longues et souvent plus courbées que celles des femelles. Chez les femelles, les antennes sont plus courtes et droites.
  • La forme du corps : les mâles ont généralement un abdomen plus élancé et moins velu que les femelles. Les femelles, en particulier les ouvrières, ont un corps plus trapu et velu.
  • La présence du dard : seules les femelles ont un dard, car il s’agit d’un organe modifié qui fait partie de leur système reproducteur. Les mâles n’ont pas de dard et ne peuvent donc pas piquer.
  • Le comportement : les mâles passent beaucoup de temps à voler à la recherche de femelles pour s’accoupler et sont souvent vus butinant de fleur en fleur. Les femelles, en revanche, sont plus impliquées dans la collecte de nectar et de pollen pour le nid.

Les bourdons fabriquent-ils du miel ?

Les bourdons, comme les abeilles, collectent du nectar et du pollen, mais ils ne produisent pas du miel de la même manière que les abeilles domestiques.

Ils produisent une petite quantité de miel, mais ce n’est pas la même chose que le miel produit par les abeilles domestiques. Le miel des bourdons est utilisé principalement pour nourrir la colonie et assurer sa survie pendant les périodes où les fleurs sont moins abondantes.

Contrairement aux abeilles domestiques, qui produisent de grandes quantités de miel pour stocker des réserves pour l’hiver, les bourdons ne produisent que de petites quantités suffisantes pour leurs besoins immédiats. Les colonies de bourdons ne survivent généralement pas à l’hiver, sauf les reines qui hibernent et fondent de nouvelles colonies au printemps.

Les colonies de bourdons sont plus petites que celles des abeilles domestiques, comptant généralement entre 50 et 400 individus. En comparaison, une colonie d’abeilles domestiques peut abriter jusqu’à 50 000 abeilles.

Le bourdon est-il le mâle de l’abeille ?

Non, le bourdon n’est pas le mâle de l’abeille. Le bourdon est une espèce distincte d’insecte, tout comme les abeilles. Il existe de nombreuses espèces de bourdons, chacune avec ses propres caractéristiques.

Les bourdons ont un corps plus trapu et velu par rapport aux abeilles domestiques, qui sont plus minces et moins poilues. Les bourdons ont souvent des bandes de couleurs vives, comme le noir, le jaune ou l’orange.

Dans une colonie d’abeilles domestiques, les mâles sont appelés faux-bourdons. Ils n’ont pas de dard et leur rôle principal est de s’accoupler avec la reine. En revanche, les bourdons ont leurs propres reines, mâles et ouvrières, qui remplissent différents rôles au sein de la colonie.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut