Quelles différences entre un Lama et un Alpaga ? — Autour Des Animaux
Quelles différences entre un Lama et un Alpaga ?

Quelles différences entre un Lama et un Alpaga ?

Les lamas et les alpagas sont deux animaux qui peuvent se ressembler, mais qui présentent quelques différences essentielles. Dans le monde entier, les gens se posent souvent la même question : quelle est la véritable différence entre ces deux magnifiques créatures ? Aujourd’hui, nous les examinons en détail, en explorant leurs caractéristiques uniques pour déterminer exactement en quoi elles diffèrent l’une de l’autre.

Lama vs Alpaga : les principales différences

Les lamas et les alpagas se ressemblent beaucoup lorsqu’on les regarde pour la première fois, mais il existe en fait de nombreuses différences. Pour commencer, les lamas ont des oreilles plus longues que leurs cousins alpagas et ont tendance à être plus grands. Un lama adulte mesure généralement 1,7 mètre, alors qu’un alpaga adulte ne mesure que 1 mètre. Les lamas ont également une toison plus épaisse et filandreuse : ils semblent presque mieux isolés du froid que les alpagas ! En revanche, les alpagas ont une fourrure beaucoup plus douce et de texture plus fine. En outre, les lamas font d’excellents animaux de bât puisqu’ils peuvent porter des charges modérées sur de longues distances. Au contraire, les alpagas sont beaucoup moins adaptés pour parcourir de telles distances avec des charges lourdes en raison de leur taille.

Le Lama

Lama

Le lama est très intelligent et peut être dressé. Il l’était autrefois comme animal de garde, protégeant avec douceur les troupeaux de moutons. Même s’il est un parent proche du chameau, autre camélidé, le lama n’a pas de bosse et doit boire beaucoup pour rester hydraté. Les pieds du lama, divisés en deux parties, sont adaptés à toute sorte de terrain, des sables du désert à la neige. Ils sont par ailleurs équipés de glandes odoriférantes produisant des phéromones servant à alerter.

Taille/Poids : sur ce point, pas de bagarre. Avec ses 150 kg et ses 180 cm, le lama est plus grand que son cousin au poil soyeux.

La robe : même si les lamas possèdent une robe épaisse sans lanoline, avec une base douce et une couche extérieure rêche, ils produisent moins de fibres et leur laine est moins agréable au toucher.

Personnalité : s’ils sont de nature enjouée il faut toutefois se méfier de leur crachat, qui ternit leur réputation, car les lamas mal élevés traitent les humains comme des congénères de sous-ordre.

Les oreilles : les lamas présentent sur leur museau des caractéristiques plus marquées que les alpagas et ont des oreilles recourbées et dressées. Regardez-les s’aplatir vers l’arrière lorsqu’ils deviennent agressifs !

Force : les lamas possèdent une force incroyable et afin d’établir la dominance dans le troupeau, les máles se jettent les uns sur les autres, se servant de leur cou pour se battre.

La morsure : Les dents du lama sont similaires à celles de l’alpaga, quoique légèrement plus fortes car recouvertes d’émail. Les incisives du lama, une fois qu’elles ont poussé, ne grandiront plus, contrairement à celles de l’alpaga qui sont à pousse permanente.

Où vivent les lamas ?

Les lamas sont l’un des animaux les plus uniques au monde ! Bien que natifs d’Amérique du Sud, les lamas ont été domestiqués pendant des siècles et on les trouve aujourd’hui dans le monde entier. Ils vivent sous différents climats, ce qui en fait une espèce adaptable. Au Pérou, les lamas vivent dans des zones de haute altitude connues sous le nom d' »Alto Plano », qui offrent des conditions optimales pour le pâturage – un ciel ininterrompu et de grands espaces. Cependant, on peut également les trouver dans des déserts arides, comme en Bolivie ou au Chili. Quel que soit l’endroit où elles se trouvent, ces créatures étonnantes nous impressionneront toujours par leur apparence et leur personnalité distinctes !

L’alpaga

L'alpaga

L’alpaga a une toison dorée, c’est à dire qu’il faudrait une force de 50 newtons pour casser un kilotex (unité de mesure de l’épaisseur) d’une touffe de fibres d’alpaga. Les incisives de l’alpaga sont à pousse permanente, mais elles s’usent naturellement avec le frottement sur les végétaux. Toutefois, il arrive qu’un alpaga souffre de prognathisme, ses dents devant alors être limées. Enfin, ses pattes sont potentiellement dangereuses : l’alpaga peut s’avérer plus nerveux que son ami le lama et se défendra avec de méchants coups de patte si on les lui touche.

Taille/Poids : l’alpaga dépasse rarement 1 m de hauteur et pèse entre 50 et 84 kg.

La robe : la laine d’alpaga est légendaire. Sa fibre creuse retient la chaleur, résiste à l’eau et, avec ses 50 N/ktex, est supposée être la fibre de mammifère la plus solide.

Personnalité : les deux animaux sont domestiqués et sociables, mais l’alpaga est souvent décrit comme étant plus nerveux en présence d’étrangers et d’autres animaux.

Les oreilles : l’alpaga tout mignon est au carlin ce que le lama est au doberman, avec son look quelque peu échevelé et ses courtes oreilles habillées d’une abondante fourrure.

Force : l’alpaga, avec sa petite stature et ses pattes délicates, ne peut vaincre un lama à la lutte.

La morsure : les canines supérieures de l’alpaga sont acérées, aidant l’animal à imposer sa dominance, et peuvent infliger de sérieuses blessures.

Où vivent les alpagas ?

L’alpaga est une espèce domestiquée de camélidé sud-américain, originaire des Andes péruviennes. On les trouve à des altitudes allant de 3 500 à 5 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, où ils peuvent brouter les herbes et les arbustes locaux. La popularité des alpagas en tant qu’animaux de troupeau s’est accrue dans d’autres pays comme l’Australie, les États-Unis, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Leur petite taille en fait un animal idéal pour les fermes d’agrément ou les propriétés urbaines, car les alpagas peuvent vivre sur relativement peu de terrain par rapport aux autres animaux d’élevage. Si la plupart des gens connaissent l’aspect mignon de ces animaux aux grands yeux, beaucoup ne prennent pas en compte leur importance dans la conservation des écosystèmes en empêchant le surpâturage et l’érosion des sols.

L’alpaga et le lama pourraient-ils se rencontrer ?

L'alpaga

Les lamas et les alpagas que l’on trouve dans les Andes sont en général domestiqués. Dans le reste du monde, ils sont souvent gardés ensemble. Ils sont même capables de se croiser. Leurs petits, souvent fertiles, sont appelés huarizos.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *