Comment bien nourrir son furet ?

Contrairement à son cousin sauvage, le furet que nous hébergeons chez nous n’a pas besoin de chasser pour trouver sa nourriture puisqu’elle lui est donnée, prête à être consommée, dans sa gamelle. Notre responsabilité de maître est de faire en sorte que son alimentation couvre tous ses besoins afin qu’il reste en bonne santé.

Les aliments industriels pour furets

Les besoins du furet son proches de ceux du chat. La nourriture que nous donnons à nos chats convient tout à fait au furet. Elle contient tous les nutriments et toutes les vitamines nécessaires, dans les bonnes proportions (fort taux de matières grasses et de protéines).

A défaut de nourriture spécifique pour furets, il est conseillé de leur donner jusqu’à l’âge de 3 à 4 ans, une préparation industrielle pour chatons en pleine croissance. A partir de 4ans, vous pouvez lui donner des rations pour chats adultes.

La nourriture pour chien n’est pas recommandée en raison de sa faible teneur en protéines. En animalerie, on trouve également des aliments prêts à l’emploi.

Fréquence des repas

Nourrissez vos furets deux à trois fois par jour. Il est difficile d’indiquer la quantité précise dont ils ont besoin.

La dose de nourriture dépend de la marque d’aliments utilisée et de l’activité des furets. En règle générale, les mâles ont des besoins un peu supérieurs à ceux de la femelle.

Évaluez les besoins alimentaires de votre furet en vérifiant la quantité de nourriture qu’il emmène dans sa maisonnette : si au moment de son repas vous trouvez encore des restes du repas précédent, réduisez d’autant la quantité que vous lui donnez.

Tenez compte du fait que les restes de nourriture en conserve pourrissent vite, surtout en été. Retirez chaque jour les provisions qu’il a cachées dans son nid, dans sa cage ou dans la maison.

L’alimentation ménagère

Pour changer un peu : mélangez de la viande tendre bouillie à des légumes déshydratés. Le furet ne supporte pas les repas composés exclusivement de viande.

Par furet et par jour, donnez 150g de viande et 50g de légumes déshydratés que vous aurez laissé gonfler dans l’eau.

Pour une question d’équilibre, les repas maison doivent donc rester une exception.

Pas de viande de porc crue ! Celle-ci peut transmettre la maladie d’Aujesky, qui est mortelle chez le furet.

Surveiller son furet lors des repas

Choisissez une nourriture de premier choix. Il n’est pas nécessaire ni conseillé de changer sans arrêt de produit ou de marque. Une fois que votre furet est habitué à un type d’aliments, il aime bien qu’on le lui serve tous les jours.

Les changements de nourriture sont toujours source de stress et doivent être évités, surtout en période hivernale chez les furets qui vivent dehors.

Surveillez votre furet pour vérifier s’il mange vraiment les repas principaux que vous lui servez. Il est capable de faire le tri et ne prendre que les friandises qui l’intéressent.

S’il laisse son repas principal, réduisez la quantité de petites récompenses que vous lui donnez à côté.

Les friandises

En dehors des repas principaux, vous pouvez gâter votre furet avec des friandises. Cet animal raffole du jaune d’oeuf, du fromage blanc, du yaourt aux fruits et même des aliments pour bébé. Déduisez la quantité de friandises que vous lui proposez de sa ration journalière.

Sachez rester raisonnable si vous ne voulez pas que votre furet n’ait plus très envie de repas équilibrés et se transforme en gros paresseux.

Dès qu’il commence à moins manger aux repas, diminuez ces extras.

Les fruits sucrés

Les fruits que le furet aime par-dessus tout sont la banane, le melon d’Espagne et la pomme sucrée. Ils présente accessoirement l’avantage d’être riches en vitamines essentielles. Lavez bien les fruits achetés avant de lui donner.

Des proies comme à l’état sauvage

Ce n’est pas forcément du goût de tout le monde, mais votre furet sera particulièrement heureux si vous lui proposez des aliments qui correspondent à ce que ses cousins sauvages ont l’habitude de chasser.

Certaines animaleries vendent des petits animaux : poussins d’un jour et des souris congelés. Vous pouvez aussi trouver des grillons vivants.

Ce menu naturel conviendra parfaitement au prédateur qu’il est, à condition que tous les éléments nutritifs soient encore présents et que les aliments n’aient pas subi de transformation industrielle.

Les compléments alimentaires et vitamines

Un furet en bonne santé n’a pas besoin de vitamines ni de minéraux supplémentaires.

Certains spécialistes suggèrent d’administrer l’hiver un supplément à base d’acides gras essentiels, qui aident le poil et la peau à résister sans dommage à l’atmosphère sèche d’une maison chauffée.

Seuls les furets malades ou en gestation peuvent avoir besoin de compléments, mais parlez-en d’abord avec votre vétérinaire.

L’eau fraîche

Votre furet doit toujours avoir de l’eau fraîche à sa disposition. C’est très important surtout si vous lui donnez des croquettes. En été, les furets ont souvent très soif. Mettez l’eau dans un biberon muni d’une tétine en inox plutôt que dans une gamelle, de manière à ce qu’il ne la salisse pas. Pour deux furets, un biberon de 1000ml suffit. Veillez à ce qu’il reste propre car les bactéries et les algues ont tendance à s’installer rapidement. C’est la raison pour laquelle l’eau qu’il boit ne doit pas rester en plein soleil.

Quand il gèle, il suffit de lui donner un peu d’eau dans une soucoupe deux fois par jour.

Le lait est strictement interdit pour le furet : il lui donnerait la diarrhée.

Les aliments à éviter pour son furet

Les aliments Pourquoi il faut les éviter
Nourriture pour chiens, de n’importe quel type Ces aliments ne satisfont pas les besoins nutritionnels du furet et, avec le temps, provoquent des carences alimentaires et des problèmes de santé.
Os de poulet et de lapin Les fragments pointus peuvent infliger de graves blessures à l’appareil digestif du furet et la mort de l’animal.
Lait et produits laitiers Le lactose n’est pas digéré convenablement par le furet et occasionne des diarrhées.
Pâtisseries, denrées riches en hydrates de carbones (biscuits, pâtes, etc…) En quantité élevée, les hydrates de carbone provoquent la diarrhée, et les gâteaux peuvent être à l’origine de problèmes dentaires et d’obésité. Ces aliments ne renferment pas suffisamment de vitamines et minéraux.
Viande crue Elle peut être contaminée par des bactéries et engendrer des infections intestinales.
Oeufs crus Ils contiennent une substance, appellée avidine, qui détruit une vitamine important : la blotine.
Poisson Les protéines du poisson ne sont pas assimilées correctement et ne conviennent en outre pas au furet. Le poisson peut même le faire vomir.
Aliments riches en fibres Les fibres ne sont pas digérées par le furet et s’avèrent responsable de troubles intestinaux.
Chocolat et café Ils renferment des substances nocives pour le furet.
Aliments riches en sel Ils peuvent causer des problèmes de santé.
Photo : librariansarah
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Astrild à joues orange
Astrild à joues orange
Amadine à cou coupé
Amadine à cou coupé
Griffoir pour chat : lequel choisir ?
Griffoir pour chat : lequel choisir ?