Alimentation des perroquets : aliments, compléments alimentaire... - Oiseaux exotiques — Autour Des Animaux
Alimentation des perroquets : quels aliments choisir pour nourrir les perroquets ?

Alimentation des perroquets : quels aliments choisir pour nourrir les perroquets ?

Il est important de bien choisir l’alimentation que l’on donne aux perroquets. Une alimentation saine, complète et équilibrée permet de les maintenir en bonne santé. Les besoins alimentaires des oiseaux exotiques dans la nature sont différents de ceux des animaux vivant en captivité. Il est donc inutile et contre-productif de vouloir reproduire dans un milieu fermé les conditions de la vie dans la nature. Découvrez comment alimenter vos perroquets et quels compléments alimentaires leur donner.

L’ordre des Psittaciformes comprend les deux familles ou sous-familles (selon la classification de référence) des Cacatuidés et des Psittacidés, qui se nourrissent en majorité de graines, de baies, de noix et de fruits, tandis que les Loridés se nourrissent principalement du nectar et du pollen des fleurs et des fruits. Le régime alimentaire adopter pour les Loridés en captivité sera complètement différent de celui qu’on choisira pour les oiseaux appartenant aux deux autres familles.

L’alimentation des Loridés

Loridés qui boivent dans la main

Ce groupe comprend environ 55 espèces de perroquets dotés d’une voix forte, plutôt élancés, de taille normalement moyenne à grande, aux couleurs vives et au fort instinct grégaire.

On trouve les Loridés dans les régions océaniques : en Australie, mais aussi dans un certain n’ombres d’îles, grandes et petites, des Philippines jusqu’à Tahiti et aux îles Fidji, en passant par Sulawesi (Célèbes), mais surtout en Nouvelle-Guinée, dans les Moluques, les îles Salomon qu’on trouve la majeure partie des espèces de Loridés.

La caractéristique commune à toutes les espèces de Loridés est leur langue pointue et rugueuse comme une petite brosse qui leur permet de recueillir facilement au sein des fleurs le nectar et le pollen qui forment la base de leur régime, lequel comporte aussi de grandes quantités de fruits et quelques insectes pour leur apport nécessaire en protéines.

Les aliments pour Loridés

Loridés

Le régime alimentaire des Loridés est particulier et il est compliqué d’élever ces petits oiseaux en captivité. Ces problèmes sont maintenant résolus grâce à des produits spécifiques, des poudres qu’on dilue dans de l’eau pour obtenir une bouillie épaisse ressemblant à du yaourt. On peut aussi utiliser des grannulés extrudés pour remplacer les bouillies maison, à base de fruits et de légumes mixés, de miel, de pollen, de farine, de céréales, qu’on peut compléter, selon les périodes de l’année avec des farines de poisson, du jaune d’oeuf dur ou d’autres ingrédients…

En plus de leur bouillie et des granulés extrudés, les Loridés doivent recevoir une ration quotidienne de fruits frais et des compléments alimentaires mélangés à leur eau de boisson. Ils sont plutôt gourmands de biscuits à la cuillère et depuis quelque temps il existe pour eux des bouchées à base d’agar-agar et de farines de fruits et de légumes que l’ont peut facilement trouver chez Ooba Ooba par exemple.

L’alimentation des Cacatuidés et des Psittacidés

Cacatoès à huppe jaune

En fonction de leurs besoins, on établit le régime alimentaire des Cacatuidés et des Psittacidés sur certains produits tout prêts. On le complète avec des aliments frais et des compléments alimentaires contenant des vitamines, des protéines et des sels minéraux.

Les produits tout prêts

Perroquet qui mange un fruit frais

Parmi les produits tout prêts, on trouve les mélanges de graines séchées, les granulés et les pâtées, parmi les produits frais de nombreux fruits et légumes, les compléments alimentaires et les sels minéraux, eux, se présentent sous forme de produits liquides, hydrosolubles ou de poudres à mélanger aux aliments secs.

Les mélanges de graines

Mélange de graines pour perroquets

Les mélanges de graines séchées sont la base de leur alimentation. Il faut les compléter avec d’autres aliments pour enrichir ce régime qui ne peut garantir à lui seul un apport en certains éléments indispensables.

Les besoins alimentaires des Cacatuidés et des Psittacidés sont un peu différents selon les époques de l’année et les conditions d’élevage. C’est pourquoi, le mélange de base changera en fonction des besoins des oiseaux suivants qu’ils sont en période de reproduction, de repos ou de mue. Il faut aussi tenir compte des saisons, du type d’élevage : en cage à l’intérieur ou en volière à l’extérieur. En combinant toutes ces variables, on obtient un tableau assez précis, qui doit aussi prendre en compte la région où on habite.

Les protéines, à la différence des sucres et des graisses, ne peuvent être accumulées sous forme de réserves, il faut que leur dosage soit aussi précis que possible, car une carence entraîne chez ces oiseaux de la dénutrition et un surcroît de problèmes métaboliques.

Les graisses et les sucres fournissent de l’énergie. Cependant, à quantité égale, les graisses fournissent un apport calorique deux fois plus élevé. Les sucres sont, quant à eux, plus rapidement assimilables par l’organisme. Il ne faut pas oublier que les petits, en période de croissant, ont davantage besoin de protéines, de vitamines et de sels minéraux que les adultes. Ils ont aussi besoin davantage de sucres.

Les mélanges de graines pour nourrir les perroquets

Le régime alimentaire doit être aussi varié que possible, et tenir compte des besoins et des goûts des perroquets. Un bon mélange alimentaire de base complété de manière équilibrée constitue une alimentation saine.

Un régime uniquement composé de graines, même si le mélange est équilibré et correct, finit par causer de la malnutrition ou de l’obésité ou les deux. C’est pourquoi, il faut compléter l’alimentation des perroquets à base de graines par d’autres aliments. Dans la composition des mélanges de graines, on doit toujours tenir compte de certains fondamentaux :

  • Les graines ne doivent pas être poussiéreuses.
  • Leur pouvoir germinatif doit être élever.
  • Les graines comme l’alpiste, le millet, le panic et l’avoine mondée sont riches en glucides, pauvres en lipides, équilibrées en protéines. Elles sont plus digestes que les graines comme le niger, le chanvre, le lin ou le tournesol.

Voici pour mémoire les formules des mélanges de graines de base pour un certain nombre d’espèces parmi les plus répandues et les plus souvent élevées, selon la taille des oiseaux considérés.

Mélange pour Amazones moyens à grands, Aras de petite taille, les perroquets Cendrés et petit Cacatoès

On peut ajouter à ce mélange des baies de piment, de genièvre, d’églantier, de petits morceaux de caroube, des fèves écrasées et une certaine quantité de « mélange tropical ».

GraineQuantité
Alpiste10%
Millet blanc10%
Tournesol blanc10%
Tournesol petit strié10%
Tournesol grand strié10%
Sarrasin10%
Avoine vêtue décoritquée8%
Chanvre7%
Rizon (riz aussitôt récolté)4%
Froment4%
Sorgo5%
Arachides décortiquées5%
Noisettes et noix décortiquées4%
Maïs marano3%

Mélange pour les Aras de moyens et grands et grands Cacatoès

Là aussi, on peut ajouter à ce mélange des baies de piment, de genièvre, d’églantier, de petits morceaux de caroube, des fèvres écrasées et une certaine quantité de « mélange tropical ».

GraineQuantité
Alpiste5%
Millet blanc5%
Tournesol blanc15%
Tournesol petit strié10%
Tournesol grand strié15%
Sarrasin10%
Avoine vêtue décoritquée8%
Chanvre7%
Rizon (riz aussitôt récolté)3%
Froment3%
Sorgo5%
Arachides décortiquées5%
Noisettes et noix décortiquées6%
Maïs marano3%

Mélange pour perruches Ondulées, Forpus et rayées

GraineQuantité
Alpiste30%
Millet blanc30%
Millet jaune20%
Avoine décortiqué5%
Sorgo5%
Sarrasin5%
Panic5%

Mélange pour Agapornis, petits perroquets et Rosellas

GraineQuantité
Alpiste30%
Millet blanc30%
Tournesol petit strié10%
Sarrasin7%
Avoine vêtue décortiquée7%
Rizon4%
Chanvre4%
Tournesol blanc4%
Sorgo3%
Arachides décortiquées1%

Mélange pour Pionus, Pionites, Poicephalus et petits amazones

GraineQuantité
Alpiste20%
Millet blanc20%
Tournesol blanc10%
Tournesol petit strié10%
Avoine vêtue décortiquée10%
Sarrasin10%
Chanvre5%
Sorgo5%
Rizon5%
Arachides décortiquées3%
Noisettes & noix décortiquées2%

Les compléments alimentaires pour perroquets

Perroquet dans la main qui boit

Lorsqu’on parle de compléments alimentaires pour Psittacidés, on pense principalement à deux groupes de produits : les produits préparés en laboratoire pour répondre à leurs besoins, tels que les vitamines et les sels minéraux, et les produits naturels qu’on utilise directement, comme le miel et le pollen. Il est essentiel d’apporter des vitamines, des sels minéraux et des acides aminés à tous les oiseaux vivant en cage ou en volière et dont l’alimentation est constituée de mélanges de graines séchées.

Cela l’est beaucoup moins en revanche lorsque le régime alimentaire des oiseaux est fait d’aliments tout prêts contenant déjà ces substances, tels que les granulés, sauf à des moments particuliers de la vie des oiseaux où il est utile de compléter leur ration alimentaire.

Il est préférable d’opter pour des compléments alimentaires formulés spécialement pour les besoins des perroquets, car les associations et les concentration faites pour l’usage humain ne répondent pas toujours à leurs besoins.

Les pâtées, les graines cuites ou germées, les fruits coupés en morceaux sont tous d’excellentes « base » auxquelles on peut ajouter des compléments alimentaires. Il faut faire attention lorsqu’on donne de l’eau en même temps que les compléments alimentaires. Il est indispensable de la changer au moins toutes les 24 heures. En effet, dans l’eau la plus grande partie de ces compléments alimentaire sont moins stables et on court alors le risque de favoriser le développement de germes pathogènes.

Parmi les produits naturels pouvant enrichir l’alimentation des perroquets, une mention spéciale doit être attribuée aux produits de la ruche. On peut aussi les mélanger aux pâtées classiques, ou s’agissant du miel, le mélanger à l’eau de boisson (qu’il faut, dans ce cas, changer tous les jours).

Le miel

La valeur nutritive du miel est excellente et ses bienfaits pour le métabolisme, sur les voies respiratoires et la digestion ont été prouvés. C’est un aliment très digeste et énergétique pour les perroquets. Chauffé, il devient liquide et se mélanger facilement.

Le pollen

Chacun des minuscules grains de pollen est une unité biologique parfaite et complète contenant tout ce qui est utile à la vie : des protéines, des vitamines, des sucres, des acides aminés… Il se présente sous forme de grains que l’on peut facilement rédurie en poudre. Il se mélange alors parfaitement à la pâtée humidifiée avec un peu de miel et d’huile d’olive extra vierge, autre produit excellent pour nourrir les oiseaux.

Le propolis

C’est une résine que les abeilles récoltent à partir des bourgeons et de l’écorce de certains arbres. La propolis possède d’importantes propriétés antibactériennes, antioxydantes et fongicides grâce à sa teneur en beaumes, huiles essentielles et pollens. Elle combat les affections des voies respiratoires, et, réduite en poudre, peut facilement s’utiliser pour enrichir les granulés et les pâtées. Amère, avec un parfum âcre et puissant, elle doit être mélangée avec du miel ou des gelées de fruits : c’est la seule façon de la faire apprécier par les perroquets.

L’alimentation des perroquets en période de reproduction

Il est conseillé de compléter le régime alimentaire des perroquets en période de reproduction avec des produits à base de vitamine E et d’acides aminés essentiels. Un apport en calcium, essentiel pour la fabrication de la coquille, est nécessaire pendant la période de reproduction. On peut aussi employer des petits blocs de calcium ou des produits spécifiques en poudre ou encore sous forme liquide.

Pendant la croissance des oisillons et pendant la mue, il est important d’enrichir le régime avec un bon mélange multivitaminé contenant aussi tous les acides aminés essentiels. Il est utile de donner des apports de vitamines, de minéraux et d’acides aminés aux oiseaux affaiblis, malades ou soumis à des traitements antibiotiques ou à du stress.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *