Liste des parasites du chat

Il est possible d’agir régulièrement et de manière préventive contre les parasites du chat. Le contrôle antiparasitaire est particulièrement important chez les chats qui ont accès à l’extérieur.

En cas d’infection parasitaire, votre vétérinaire vous indiquera le traitement le plus adapté à votre chat : n’utilisez que des produits spécialement conçus à l’intention des chats, car toute autre substance pourrait s’avérer toxique.

Les puces et tiques

Les puces

Il en existe plusieurs espèces susceptibles de se nourrir du sang de votre chat. Elles peuvent mordre tant les animaux que les humains et provoquer des démangeaisons.

De plus, chez certains chats, une seule piqûre peut suffir à déclencher une réaction allergique. La peau se couvre de lésions prurigineuses, le chat se gratte souvent et perd beaucoup de poils.

Examinez le pelage de votre chat à rebrousse-poil à la recherche des fameuses crottes de puces, ces petits grains noirs remplis de sang.

En cas de surinfection ou de démangeaisons excessives, consultez votre vétérinaire.

Les tiques

Ils font partie de la famille des Arachnides, comme les acariens, ils se nourrissent de sang. Elles sont plus actives pendant certaines périodes de l’année, et plus ou moins nombreuses selon les régions.

Les tiques pouvant transmettre de nombreuses maladies tant aux humains qu’aux chats, une prévention efficace s’impose.

Les femelles gorgées de sang ressemblent à des grains de raisin accrochés à la peau : c’est à ce moment qu’elles sont plus faciles à repérer.

Les acariens

L’otodecte

Responsable de la gale des oreilles, il envahit de préférence le conduit auditif, mais parfois également d’autres endroits du corps. Il se transmet facilement aux autres animaux domestiques, en particulier s’ils partagent le même panier ou se toilettent mutuellement. Un chat atteint de la gale auriculaire secoue souvent la tête et se gratte les oreilles.

L’aoûtat

Très présent dans certaines régions, il vit dans l’herbe et se fixe souvent sur les oreilles des chats à la fin de l’été. Il prend la forme de petits points rouge orangé.

Le demodex

Ces acariens se rencontrent plutôt chez les chats immunodéprimés. Ils provoquent des démangeaisons et une petite de poils sur la tête et la face.

Les vers

La prévention est absolument indispensable : il est souvent impossible de savoir que le chat est porteur de vers avant qu’ils n’entraînent des problèmes graves. Le chat est surtout contaminé par les proies qu’il consomme.

Le ténia

Ces vers plats vivent dans les intestins. Ils libèrent de petits éléments semblables à des grains de riz, qui s’agglutinent autour de l’anus du chat et contiennent des oeufs susceptibles de contaminer les humains et autres animaux.

L’ascaris

Ces vers en forme de spaghettis vivent également dans les intestins. Ils nuisent à la santé du chat, même si ce dernier continue de bien manger. Ils provoquent des vomissements et des diarrhées. Les humains et autres animaux peuvent être contaminés par les oeufs.

Traitement contre les parasites

Bon nombre de produits permettent de lutter contre les parasites internes et externes : pipettes, poudres, shampooings, sprays, lotions, diffuseurs, et d’autres petites astuces.

Il est important de penser à traiter régulièrement votre chat contre les parasites externes, même s’il n’en a pas ! Pour cela, tournez-vous vers les colliers, pipettes ou sprays. Les produits naturels les plus efficaces pour lutter contre les parasites chez le chat et le chien sont la terre de diatomée et le bicarbonate de soude.

Pour les produits industriels, n’utilisez jamais de produits à base de perméthrine. Cette substance, fréquente dans les antiparasitaires pour chiens, est très toxique pour le chat, qui peut en mourir.

Veillez à respecter la fréquence d’application des traitements anti-puces indiquée sur la notice.

Soyez aussi vigilant à partir du mois d’avril jusqu’au début de l’hiver. Pratiquez une tolérance zéro avec les parasites !

Le traiter contre les vers

En ce qui concerne les parasites internes, il faut vermifuger un chaton tous les mois à partir de ses 2 mois jusqu’à ses 6 mois. Ensuite, vermifugez-le deux fois par an. Si vous faites appel à des vermifuges naturels, pensez à le faire plus souvent, au moins 4 fois par an.

Il est parfois difficile de se débarrasser des puces : choisissez un produit ayant une action répulsive. En cas d’infestation, n’oubliez pas de traiter tous vos animaux ainsi que leurs paniers et leurs couvertures à raison d’une fois par semaine minimum.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Filtration de l’aquarium : comparatif des filtres
Filtration de l’aquarium : comparatif des filtres
Comment aménager la cage du hamster
Comment aménager la cage du hamster
Le poisson rouge Shubunkin
Le poisson rouge Shubunkin