L’hibernation chez la tortue (et les animaux en général)

2

L’hibernation est le ralentissement de l’ensemble du métabolisme de l’animal qui s’exprime sous différents paramètres. Durant cette phase, plusieurs organes de l’animal vont se mettre au ralenti :

  • Baisse de la température du corps,
  • Baisse de la fréquence cardiaque,
  • Baisse de la digestion,
  • Baisse de la respiration.

Les fonctions vitales de l’animal qui hiberne sont donc au ralenti pendant ce phénomène, jusqu’à 98% d’activité en moins !

Grâce à cette hibernation, l’animal économise de l’énergie pour pouvoir passer la saison froide sans manger. Un peu comme le font les ours, les hérissons ou les marmottes.

Toutes les tortues n’hibernent pas, mais c’est un phénomène répandu qui dépend de l’espèce de tortue. La saison d’hibernation des tortues débute en novembre pour se terminer en mars. Une tortue adulte, en bonne santé, c’est à dire ayant stocké suffisamment de réserves de gras dans son organisme, peut éprouver le besoin d’hibernation.

Sommaire

Pourquoi un animal hiberne-t-il ?

En général, le facteur alimentaire est le premier problème. L’animal réagit alors de plusieurs façons :

  • Il n’arrivera pas à trouver de nourriture car c’est l’hiver et c’est donc plus difficile de trouver des proies / aliments pour se nourrir.
  • Il n’arrivera pas à digérer sa nourriture car il fera trop froid et la température de son organisme ne sera pas la bonne pour digérer la nourriture (comme la tortue par exemple).

Pour s’adapter au manque de nourriture et au froid, ces animaux se réfugient donc dans cette sorte de léthargie. Ils économisent leur énergie, ce qui améliore leur longévité et leur capacité à se reproduire. Certains parcs animaliers organisent une hibernation artificielle pour certaines espèces d’animaux.

L’hibernation chez la tortue

La tortue est un animal ectotherme (elle ne peut pas contrôler sa température elle-même) : la température de son corps est la même que celle de l’environnement qui l’entoure. À 0°C elle ne résisterait pas.

Chez la tortue, l’hibernation se caractérise par un rythme cardiaque diminué (6 à 8 battements par minute contre 20 à 30 chez une tortue en activité).

Hibernation artificielle de la tortue

Il vous est possible de reproduire un environnement artificiel pour que votre tortue puisse hiberner.

Optez alors pour un abri dans une enceinte réfrigérée (un terrarium ou un hibernaculum)

Placez votre tortue dans une caisse d’hibernation, dans un endroit frais et isolé (Cave, cellier, cabanon de jardin à l’abri du gel, …). Il est indispensable que la température soit constante, entre 5°C et 12°C, l’idéal étant 7°C.

Hibernation naturelle de la tortue

L’hibernation est un processus naturel que les tortues possèdent depuis des millénaires. Si le climat de votre région le permet, laissez-la hiberner dans votre jardin.

De plus, la température qui doit être strictement respectée (entre 4°C et 6°C), change selon les jours. Préférez, si vous voulez être tranquilles, lui réserver une enceinte réfrigérée pour qu’elle retrouve les conditions hivernales (il vous faudra alors baisser la température progressivement sur une dizaine de jours jusqu’à 7°C qui est la température où l’animal hibernera totalement et qui ne mettra pas en péril sa santé).

Si vous optez pour une méthode d’hibernation naturelle de votre tortue, assurez-vous que l’espèce de votre tortue est capable de résister aux températures “françaises”. En effet toutes les espèces de tortues ne sont pas capables de supporter des variations de températures des hivers français.

Choisissez alors un abri extérieur protégé accommodé de beaucoup de feuilles mortes (non pourrissantes) sur un sol ayant une terre battue / bêchée pour qu’elle puisse s’enfoncer facilement sous terre.

Vous pouvez également disposer une protection contre la pluie sur la zone d’enfouissement.

N’hésitez pas à créer un espace clos, entouré de grillage pour la sécuriser un minimum.

Signalez sa présence par un marquage (un piquet idéalement) afin de ne pas l’oublier (tondeuse, piochage, coup de pelle, etc…).

Sortie d’hibernation de la tortue

Après 3 à 4 mois d’hibernation, il vous faudra retirer la tortue de son environnement artificiel. A la fin de la période d’hibernation, il est nécessaire de remonter la température de l’environnement de la tortue de manière progressive.

N’oubliez pas de peser votre tortue (son poids ne doit pas avoir baissé de plus de 10%).

Réhydratez votre tortue grâce à des bains d’eau tiède, puis, nourrissez-la progressivement.

Commentaires (2) Ecrire un commentaire
  1. Très intéressant merci pour cet article

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *