Ma tortue attend des petits, que faire ?

Toutes les tortues femelles doivent impérativement disposer de lieux adéquats pour nidifier (à l’intérieur ou à l’extérieur). En captivité, l’impossibilité de trouver des sites de nidification appropriés risque d’entraîner de sérieux problèmes de santé, rétention d’œufs, augmentation du stress et d’avoir des répercussions négatives sur le taux de réussite de la reproduction de vos tortues.

Les sites de nidification des tortues

Les espèces de tortues Tetsudo méditerranéennes préfèrent nidifier sur des pentes douces, dans un sol sableux et bien drainé.

Les sols argileux ou trop pierreux, ainsi que les terrains plats, ne sont pas très appréciés.

En revanche, beaucoup d’espèces de tortues tropicales comme la tortue charbonnière, acceptent les sites de nidification plats et préfèrent les sols riches en matières organiques, humides, voire boueux.

Quant aux espèces méditerranéennes, elles se délectent à rester en plein soleil pendant tout un après-midi pour pondre leurs œufs. D’autres espèces, comme la tortue charbonnière, pondent au crépuscule, et notamment pendant les épisodes de pluie fine, lorsque l’humidité est assez élevée.

Il est important de connaître ces habitudes, car les conditions météorologiques ou le moment de la journée peuvent fournir des informations intéressantes sur la période de nidification des tortues.

La durée de gestation est variable chez les tortues, mais en général, la ponte survient entre 6 et 10 semaines après une fécondation réussie.

Quelle profondeur de substrat apporter ?

La profondeur du substrat est un facteur très important pour toutes les espèces de tortues qui creusent leurs nids. Si elle est insuffisante, la nidification ne sera pas menée à terme. En captivité, il faudra donc s’assurer que la zone de ponte est complétée d’un substrat assez profond pour éviter cela.

La profondeur des nids des tortues varie selon les espèces, mais, pour la majorité, la profondeur du substrat doit être au moins égale à la longueur des pattes postérieures, plus 70 % de la longueur de la carapace.

Une fois les œufs pondus, laissez la femelle les enfouir avec ses pattes postérieures.

Quand elle a terminé, transportez ceux-ci dans un incubateur artificiel. Ne l’interrompez surtout pas pendant la ponte ou l’enfouissement des œufs, afin de ne pas la stresser et de provoquer une rétention d’œufs.

Incubation des œufs

Attention, ne mettez surtout pas les œufs à incuber dans un placard-séchoir ou sous une lampe chauffante, en pensant que tout est question de chance.

Investissez plutôt dans un incubateur professionnel. Vous trouverez un large choix d’incubateurs dans la rubrique couveuse du site Animal Valley. Vous y trouverez également d’autres types d’accessoires, comme un terrarium pour reptiles et tortues adapté, qui fournira les températures requises pendant toute la période d’incubation. Celle-ci peut durer plus de 200 jours dans le cas de certaines espèces comme les tortues léopard.

Les œufs des tortues méditerranéennes éclosent au bout de 75 à 85 jours en fonction de la température d’incubation fournie.

Pour se développer correctement, les œufs de tortue nécessitent d’être incubés, sous des températures et une humidité spécifiques. La température est particulièrement importante.

Si les œufs sont incubés sous une température trop basse, leur développement sera très lent, ou ils ne pourront pas éclore.

Une température trop élevée risque d’entraîner une difformité ou la mort des embryons. Pour obtenir des résultats satisfaisants, utilisez toujours un thermostat et un thermomètre fiables. Afin de contrôler la température en permanence, placez la sonde du thermomètre tout près des œufs.

Le temps d’incubation et le sexe éventuel des bébés sont déterminés par la température ambiante. Les températures élevées donnent des femelles pour la plupart des espèces, et les températures plus basses des mâles. Les températures d’incubation suggérées vont de 29,5 à 31 °C.

Nous vous déconseillons de choisir du sable comme substrat d’incubation, car il ne permet pas suffisamment d’échange gazeux et favorise l’anoxie embryonnaire, qui cause la mort des bébés dans l’œuf.

Un substrat artificiel plus léger et aéré, comme la vermiculite légèrement humide, est préférable.

Naissance des petits

Vous voilà maintenant dans l’attente que ces petits bébés tortues naissent. Voici quelques conseils pour réussir leur naissance :

Une première astuce simple consiste à réaliser une croix sur le sommet de la partie visible de chaque œuf avant de les déplacer. Vous pouvez réaliser cette marque avec un crayon de papier pour ne pas abîmer la coquille. On évitera les feutres ou stylos qui passeront à travers la carapace.

Pourquoi marquer leur emplacement ?

Le marquage de ce repère évite la mort des embryons : en effet, si vous devez retourner un œuf, même quelques secondes, l’embryon ne survivra pas. Il ne faut donc jamais retourner les œufs des tortues.

Ne lavez pas les œufs : ils sont recouverts d’un liquide sécrété par la mère lors de la ponte, qui agit comme antibiotique pour les petits.

Les œufs doivent prendre une couleur blanchâtre au bout de quelques semaines. Un œuf resté rosâtre ou qui est devenu vert pomme n’est pas fécondé, il faudra le retirer de l’incubateur pour éviter de contaminer les autres reptiles en cas de nécrose.

Quelques heures avant d’éclore, vous pourrez observer une bosse apparaître sur un côté de la coquille : c’est le signe que le bébé commence son travail d’ouverture.

Une fois éclos, ne les aidez surtout pas, ils peuvent mettre deux à trois jours entre les premières fissures et la sortie définitive. Les naissances des frères et sœurs peuvent être espacées de plusieurs jours voire même plusieurs semaines.

L’alimentation des bébés

Vous pouvez concasser (pas en poudre, laissez de gros grains) les œufs des bébés tortues venant de naître et les laisser se nourrir avec les premiers jours.

Ne retirez pas les coquilles avant de retirer les bébés, car elles possèdent des éléments minéraux utiles à leur développement. Si vous êtes amené à placer les nouveau-nés en terrarium, placez-y également leurs coquilles à disposition.

Les bébés tortues se nourrissent de fragments de pissenlit, de trèfle, de sédum, de pointes d’endives, d’hibiscus ou encore de pétales de rose.

Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Maj.28 Nov 2018
Aucune discussion Écrire un commentaire
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Quelle cage choisir pour son perroquet ?
Quelle cage choisir pour son perroquet ?
Clôture électrique pour chien : infos & conseils
Clôture électrique pour chien : infos & conseils
Répulsifs naturels pour chat
Répulsifs naturels pour chat