Stérilisation du chat : prix, infos et conseils

Faire stériliser son chat, c’est adopter une attitude responsable. Savez-vous qu’en cinq ans, une chatte non stérilisée et sa descendance pourraient produire jusqu’à 10 000 chatons ? La stérilisation est une opération qui se pratique de plus en plus tôt, lorsque le chaton a 6 mois.

Combien coûte la stérilisation d’un chat ?

La stérilisation ou la castration d’un chat est un acte chirurgical dont le prix varie selon le cabinet vétérinaire sélectionné.

En général, cette intervention coûte 60 à 90€ pour un mâle, et 140-180€ pour une femelle.

À quel âge stériliser son chat ?

Comme nous l’avons vu ci-dessus, la stérilisation du chat doit intervenir vers ses 6 mois.

Pour la castration du mâle, il est nécessaire d’attendre que ses testicules soient descendues afin de ne pas ralentir sa croissance.

Déroulement et infos sur l’acte chirurgical

  • Une première visite permet à votre vétérinaire d’établir un bilan sanguin afin de savoir s’il y a des contre indications qui pourraient empêcher sa stérilisation.
  • Votre chat doit être à jeun, il ne doit pas ingérer d’aliments la veille au soir pour une intervention chirurgicale le lendemain matin.
  • Il sera ensuite anesthésié, l’opération durant une quinzaine de minutes chez le mâle, et une trentaine de minutes chez la femelle.
  • Pour les cas d’une chatte en chaleur, il est préférable d’attendre quelques jours avant de l’opérer.
  • Vous récupérez votre chat le jour même, quelques heures après l’opération.
  • Le chat reçoit un traitement antibiotique pendant plusieurs jours.

Avantages de la castration chez le chat

La castration permet de limiter les odeurs. Le chat est moins enclin à marquer son territoire, ses urines sentent moins fort

Le chat reste (après une période de latence d’environ un mois) nettement plus tranquille, revient le soir s’il sort dans la journée, et ne se bagarre plus à grands coups de crachats, de griffures ou de morsures.

Donc un moindre risque d’attraper des maladies infec­tieuses comme la Felv (leucose féline), de développer des problèmes de santé, de se perdre (surtout pendant les vacances) ou d’être accidenté.

Avantages de la stérilisation chez la chatte

La chatte, après ovariectomie, reste plus volontiers à la maison, et ne présente plus ce comportement sexuel exubérant (miaulements rauques, tortillements sur le dos contre le sol, fugues).

La stérilisation permet de se passer de toutes ces hormones contraceptives mal tolérées à la longue et génératrices de mastoses.

  • On évite les naissances, tout un cérémonial de surveillance et des soins, les drames de la mortalité périnatale.
  • On échappe aux infections génitales (mammites, métrites) et aux abcès de griffures.
  • Si la stérilisation a lieu avant les premières chaleurs, c’est l’assu­rance quasi absolue qu’aucune tumeur mammaire ne pourra se développer.

Prise de poids et stérilisation chez le chat

On note chez les chats stérilisés (en général vers 6 mois, c’est- à-dire à un âge où l’exigence de croissance aidant l’appétit est à son maximum) une prise de poids quasi systématique, qui a deux causes :

La modification hormonale

Elle semble diminuer la capacité d’autorégulation alimentaire des chats : ils dévorent sans arriver à la satiété.

Puis, cette régulation se reconstitue au bout d’environ 80 jours, mais les chats auront eu largement le temps d’accumuler un gros appoint de graisse.

Une modification du mode de vie

Les animaux s’expriment moins physiquement leurs besoins énergétiques diminuent.

Au total, la moyenne constatée est une prise de poids d’environ 25% pour les môles et 30% pour les femelles.

Le régime dédié à ces chats stérilisés (mâles et femelles), doit tout à la fois apporter un pouvoir de satiété et l’ensemble des nutriments indispensables, sans plus.

La satiété sera apportée par un fort taux de protéines, compensé par une diminution des glucides et de lipides, une formule qu’on retrouvera en plus prononcée pour traiter l’obésité et le diabète.

Au bout de trois mois, on peut revenir à une alimentation normale d’adulte, tout en surveillant bien le poids du chat. Si la courbe remonte, vous pouvez repartir sur deux mois ou plus de régime hypocalorique.

Photo : loveko.hana
Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Aucune discussion Écrire un commentaire
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *