La zoothérapie : le bien-être humain assuré par les animaux

Que vous possédiez un rongeur, un chien ou un chat, les animaux de compagnie nous apportent réconfort, amitié et protection depuis des centaines d’années. Les premiers indices montrant des chiens marchant aux côtés des hommes en tant que compagnons remontent à 26 000 ans, tandis que le bien-être des animaux et leur capacité à éprouver des sentiments sont un sujet de discussion depuis le XIXème siècle.

Cependant, ce n’est que récemment que les scientifiques se sont intéressés à la façon dont les animaux assurent le bien-être des humains. Des études ont montré que la présence ou l’interaction avec un chien, surtout s’il s’agit de l’animal du patient, produit de l’ocytocine (hormone du bonheur) dans le cerveau. Grâce à elle, vous vous sentez plus heureux. L’ocytocine joue un rôle important dans la réduction du stress, la baisse de la tension artérielle, l’amélioration de la santé cardiaque et peut aider dans certaines affections comme la dépression.

chien

Le chien crée des liens spectaculaires grâce à ses capacités cognitives

Le favori dans la course pour devenir le meilleur thérapeute de l’homme est sans aucun doute le meilleur ami de l’homme : le chien. Qu’ils soient guides d’aveugle, garde ou renifleurs de bombes, ils nous aident de bien des manières. Certains sont même capables de détecter des cancers.

Cependant, ce n’est que récemment que la valeur thérapeutique des chiens a été reconnue : le premier chien thérapeute daterait de 1944 et serait un Yorkshire Terrier nommé Smoky. Ce petit chien a en effet aidé à remonter le moral des soldats américains se battant contre les Japonnais dans le Pacifique. Il a même tiré un câble de communication dans un tunnel, évitant aux soldats d’être à découvert et sauvant ainsi de nombreuses vies.

Les chiens font partie des animaux les plus communément utilisés en zoothérapie. Ils sont entraînés par des organisations ou associations pour offrir un soutien émotionnel dans les maisons de retraite, hôpitaux, hospices et écoles.

Si les chiens thérapeutes suivent un entraînement particulier, cela n’empêche pas les autres chiens d’apporter naturellement du réconfort aux patients. Certains sont même capables de montrer aux hommes qu’un handicap ne doit pas empêcher de vivre.

C’est le cas de Smiley, un golden retriever au poil soyeux, patient, joueur, affectueux et intelligent. Il peut faire tout ce que vous lui demandez à part rapporter un objet. En effet, Smiley est né sans yeux à la suite de pratiques douteuses réalisées dans un élevage. Mais cela ne l’empêche pas d’essayer ! Avec son entrain naturel, il apprend aux enfants par la zoothérapie qu’un handicap ne doit pas les empêcher de faire ce qu’ils aiment.

lapins

Les lapins aident les enfants à se détendre

Il n’est pas toujours possible pour les écoles et les hôpitaux d’accueillir un animal aussi gros qu’un chien ou un chat, et encore moins un cheval, pour qu’il vienne prodiguer ses « pouvoirs de guérison » ou simplement distraire les enfants. Ainsi, chez les jeunes enfants, les rongeurs comme les lapins ou hamsters sont très populaires.

Non seulement ils apaisent, mais ils enseignent également aux enfants des compétences essentielles et peuvent être utilisés comme « outils » éducatifs. Ces animaux peuvent apprendre aux enfants la façon d’approcher et de porter un animal sans lui faire peur. La récompense à savoir la joie de porter un animal tout doux, nécessite d’apprendre aux enfants l’empathie, la compréhension de ce qu’un autre être vivant peut ressentir. Dans certaines écoles, des classes possèdent leur propre lapin ou cochon d’Inde, ce qui permet d’inculquer aux enfants des notions de responsabilité.

Cheval

La thérapie équine

Les signes les plus anciens suggérant la domestication des chevaux sont apparus au Kazakhstan et remontent à 5500ans. Les découvertes des archéologues ont montré que les chevaux portaient un harnais, qu’ils étaient montés et nourris par l’homme.

Mais les chevaux représentent bien plus à nos yeux qu’un moyen de transport ou une source de nourriture. Au fil des siècles, les humains ont tissé des liens profonds avec eux, les cavaliers qui montent et s’occupent de leurs chevaux ont développé de véritables amitiés avec les animaux.

Les chevaux sont décrits comme des animaux sociaux avec une mentalité de groupe qui ressemble à celle de meute des chiens et aux valeurs familiales des hommes.

Il n’est donc pas surprenant que la thérapie équine ait fait ses preuves. Elle permet de calmer le stress, de faire baisser la tension artérielle et le rythme cardiaque. Elle s’est avérée bénéfique pour traiter certains troubles mentaux et addictions. En effet, elle sort de leur environnement et de leur zone de confort les patients qui forgent alors un lien avec l’animal et qui lui accordent une confiance totale lorsqu’ils montent en selle.

oiseau perroquet

Les oiseaux rendent les chats et chiens heureux

Il n’est pas nécessaire qu’un animal de compagnie soit câlin et poilu pour offrir confort et amitié aux humains. En effet, les hommes ont domestiqué les oiseaux vers 2000ans avant J.-C., même si posséder un oiseau comme animal de compagnie est considéré comme une pratique relativement moderne.

Le premier oiseau à ne pas avoir été adopté pour sa viande ou ses oeufs a probablement été le pigeon. Lorsque l’on a découvert que les pigeons puis les autres espèces d’oiseaux pouvaient être entraînés, leur valeur a augmenté de façon exponentielle.

Les oiseaux sont souvent sous-estimés et sont bien plus émotifs qu’on l’imagine. Ainsi, saviez-vous qu’un oiseau claque du bec s’il veut un peu d’attention ou qu’on le caresse ? Ils peuvent interagir avec nous, nous amuser, soulager notre stress et comme leur entretien nécessite peu d’efforts, ils sont particulièrement adaptées aux personnes âgées.

Source – Photo : Camille Domeno, ionescuermina, gingerbubsy, danteandbiancabunnies
Aucune discussion Écrire un commentaire
Écrire un avis ou un conseil
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annuler