Apprendre le rappel à son chien

L’exercice du rappel (le chien vient à vous quand vous l’appelez) est la base de l’éducation du chien.

C’est un point essentiel sur lequel il ne faut pas transiger. Si votre chien répond au rappel, il sera en parfaite sécurité avec vous et vous serez toujours tranquille avec lui. Chacun a confiance en l’autre… bref, c’est l’harmonie parfaite !

Comme le dit si bien un éleveur : « c’est au chien de surveiller son maître et non au maître de surveiller son chien ! ».

Si vous maîtrisez le rappel, votre chien gardera toujours un oeil sur vous, pour ne pas vous perdre. Vous êtes son chef de meute et il ne veut en aucun cas vous déplaire.

Apprendre le rappel au chiot

Vous pouvez commencer par une partie de cache-cache. Choisissez un endroit calme et cachez-vous derrière un arbre ou un buisson pendant un moment d’inattention de votre chien et laissez-le vous chercher quelques instants.

S’il ne vous trouve pas, revenez vers lui et dites-lui (sans crier dessus) « Alors ? Tu t’es perdu ? Il était où mon chien ? »

Faites-lui comprendre qu’en vous perdant des yeux, c’est lui qui s’est perdu et non le contraire. Car c’est à lui de savoir où vous êtes ! Recommencez le jeu et s’il vous trouve, félicitez-le, cajolez-le, donnez-lui des friandises.

Ensuite, appelez-le, toujours avec le même ordre et félicitez-le à chaque fois qu’il revient. Par la suite, vous pouvez remplacer les friandises par des jeux et des caresses (il ne faudrait pas en faire un chien obèse non plus !).

Apprendre le rappel à un chien adulte

Comme pour le chiot, convenez d’un ordre, toujours le même : « Au pied » « Ici », « Viens ici »…, et récompensez-le systématiquement.

S’il ne revient pas, ne le punissez pas, ne le grondez pas et surtout ne lui courez pas après ! Partez calmement dans le sens opposé, cela le fera revenir.

Ensuite, accueillez-le avec joie : plus vous l’accueillez avec plaisir, plus il sera content de revenir. Enfin, ne l’attachez pas tout de suite, attendez qu’il soit bien défoulé avant de le faire.

Prenez toujours un ton enjoué et encourageant quand vous l’appelez. Vous pouvez également lui donner un « signal », en frappant dans vos mains ou en sifflant par exemple.

Commencez par son nom pour qu’il comprenne bien que c’est à lui que vous vous adressez et n’oubliez pas que personne, pas même un chien, n’a envie de revenir si on lui hurle dessus

Photo: Huub & Lorette Keulers
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Astrild à joues orange
Astrild à joues orange
Amadine à cou coupé
Amadine à cou coupé
Griffoir pour chat : lequel choisir ?
Griffoir pour chat : lequel choisir ?