BARF vs Croquettes vs Fait-maison… quelle alimentation choisir pour ton chien ?

0

Les croquettes sont un moyen fort pratique d’alimenter ton chien, si tu lui donnes des produits de qualité, et de le maintenir en bonne santé. Je suis néanmoins convaincu que la diversité d’un régime alimentaire est préférable, à de rares exceptions près.

Ton chien est, comme l’homme, le cochon ou la poule, un omnivore. Il peut presque tout manger, digérer et assimiler. Un propriétaire a le choix entre cinq modes d’alimentation au quotidien. Chacun présente des avantages et des inconvénients, et s’effectue selon différentes modalités, en fonction de l’organisme de l’animal et de ses capacités.

S’ils sont nourris conformément à leurs besoins nutritionnels (certains chiens mangent de tout, digèrent plus difficilement, supportent mal une alimentation variée) ils se porteront mieux avec un mode d’alimentation unique, voire des régimes diététiques .Pour certains à base d’aliments frais et cuits, pour d’autres à base d’aliments crus ou pour d’autres encore à base d’aliments industriels et même d’aliments à objectifs diététiques vendus chez les vétérinaires.

Je vais te présenter dans cet article 5 modes d’alimentation possibles pour ton chien :

Sommaire

  1. Le BARF
  2. Les restes de table
  3. Le fait-maison
  4. Les croquettes
  5. Le mix

1) Le BARF

Le nouveau régime alimentaire très à la mode chez les Anglo-Saxons : le BARF (Biologically Apropriate Raw Food ou Régime cru et biologiquement approprié). Le principe de ce régime est de donner à ton chien une alimentation diversifiée mais non altérée par la cuisson, se rapprochant ainsi le plus possible du régime alimentaire des canidés sauvages qui se nourrissent quasiment exclusivement des proies qu’ils viennent de tuer. Ce régime n’est pas très populaire auprès des vétérinaires car il commence à affecter sérieusement la popularité des croquettes.

Les vétérinaires mettent également en avant les risques de contamination microbienne des nutriments crus. La cuisson améliore aussi la digestibilité d’un grand nombre de nutriments. On commence néanmoins à avoir quelques données issues de l’étude scientifique des régimes BARF et elles ne semblent pas catastrophiques, loin de là. Mon conseil serait de donner à ton chien ce qui te semble lui permettre de rester en bonne santé et d’avoir chaque jour un bon transit, le moins de flatulences possible, les selles les moins volumineuses et les moins malodorantes possible. (attention certains aliments sont dangereux pour le chien !).

Modalité Avantages Inconvénients
On mélange chairs animales, os, légumes. Ce serait donc proche des fruits, grains, huiles… Aliments crus et non cuits conformément à ses besoins nutritionnels. C’est supposé proche du régime alimentaire originel des canidés avant leur domestication. Ce serait donc proche des besoins “naturels” du chien, sans doute très appétissant pour beaucoup d’entre eux. Encore peu de références scientifiques, risques de contamination du chien par des micro-organismes en l’absence de la moindre cuisson, digestibilité en l’absence de cuisson.

2) Les restes de table

Ton chien est nourri chaque jour avec tes restes de table, crus ou cuits, conformément à ses besoins nutritionnels.

Modalité Avantages Inconvénients
Les restes de table sont donnés au chien. Compter 30 à 50gr de restes par kilo de poids. Le plus économique et le plus pratique pour le propriétaire, sans doute le plus appétissant pour beaucoup de chiens. Mauvais équilibre nutritionnel à long terme, peu adapté pour de grands chiens qui ont des besoins trop importants, risques de surpoids ou de carences.

3) Le fait-maison

Ton chien est nourri chaque jour avec une ration préparée à la maison à partir de matières premières achetées en magasin ou directement chez un producteur et conformément à ses besoins nutritionnels.

Modalité Avantages Inconvénients
Une ration est préparée, voire cuisinée avec des matières premières : 30 à 60g par kilo de poids, moitié chair animale (viande, poissons, foie, oeufs…), moitié légumes fibreux, graminées, céréales, riz, pâtes, huiles, amandes,… Appétissant, qualité et équilibre nutritionnel selon le choix des matières premières et le mode de préparation. Demande du temps, peut-être couteux selon le choix des aliments, digestibilité parfois aléatoire selon le choix des matières premières et le mode de préparation.

4) Les croquettes et boîtes

Aujourd’hui, la grande majorité des chiens de compagnie est nourrie avec des croquettes. Les croquettes sont fabriquées grâce à un processus industriel mis au point il y a une quarantaine d’années et qui ne cesse d’être amélioré depuis : la cuisson-extrusion.

Les croquettes sont des aliments déshydratés, mais généralement complets et équilibrés, répondant aux besoins nutritionnels quotidiens des chiens. On trouve maintenant depuis plusieurs années, des croquettes destinées à la prise en charge d’un grand nombre de pathologies chroniques ou aiguës (insuffisance rénale, arthrose, maladies intestinales inflammatoires…) et aussi selon la race du chien.

Modalité Avantages Inconvénients
10 à 30g par kilo de poids si vous utilisez des croquettes. 30 à 60g si vous choisissez des boîtes (pâtés) Pratique et souvent équilibré Alimentation “industrielle”, appétence des croquettes parfois faible, qualité nutritionnelle pouvant être douteuse pour les aliments base de gamme.

5) Le mix

Ton chien est nourri avec un mix des 4 solutions citées ci-dessus.

Modalité Avantages Inconvénients
A adapter selon les modes. Plaisant pour les chiens, peu contraignant pour le propriétaire, équilibré. Aucun, sauf pour les chiens atteints de maladies chroniques nécessitant des régimes alimentaires spéciaux.

Informer ton vétérinaire sur le régime alimentaire de ton chien

Informe ton vétérinaire du régime alimentaire de ton chien de manière exhaustive, et c’est lui qui vérifiera l’équilibre nutritionnel de ce régime. Je te conseille de lire mon article sur comment bien nourrir son chien pour t’informer un peu plus à ce sujet.

Mon chien est nourri chaque jour avec des croquettes mais aussi, selon les jours, avec des croquettes industrielles et des restes de table. Si j’en avais le temps (et l’argent), je prendrais sans doute la peine d’acheter et de sélectionner des aliments frais et de qualité, non altérés par différents processus industriels.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *