Vivre avec un chien âgé : un guide pour son bien-être

Vivre avec un chien âgé : un guide pour son bien-être

En 20 ans, la durée de vie de nos chiens a presque doublé ! Les maladies liées au vieillissement aussi. Le chien âgé peut vivre heureux aux côtés d’un maître qui l’accompagne dans les changements inévitables liés au vieillissement physique et cérébral. Voici nos conseils pour mieux vivre avec lui au quotidien.

Comprendre le vieillissement chez le chien

Le vieillissement correspond au dernier tiers de la vie. Il débute vers 10 ans chez le chien de race moyenne et 7 ans chez le chien de race géante. Il s’accompagne d’une détérioration lente et progressive de l’organisme.

Tous les organes et les articulations ne vieillissent pas de la même manière. Un chien peut avoir un cœur fatigué et des articulations en parfait état.

Les sens qui déclinent : un chien âgé peut mordre pour se défendre si on le touche sans prévenir parce qu’il ne vous a pas entendu approcher.

Les problèmes articulaires : un chien âgé qui souffre de raideurs et de douleurs articulaires peut rechigner à sortir. Cependant, des soins adaptés et un exercice doux peuvent le soulager et lui redonner envie de bouger.

Vivre avec un chien âgé au quotidien

L’organisme d’un chien âgé ralentit et, en avançant en âge, l’animal perd peu à peu sa force physique et l’acuité de ses sens. Vous devez comprendre qu’il n’a plus les mêmes besoins, cela implique de vous adapter à ses nouvelles exigences.

Les effets du vieillissement

L’espérance de vie varie selon les races : les races géantes, comme le Dogue allemand, atteignent difficilement l’âge de neuf ans, tandis qu’un Jack Russell Terrier peut vivre jusqu’à vingt ans. En général, les chiens de plus de dix ans sont considérés comme seniors ou âgés. À partir de cet âge, leur organisme est moins adapté à l’effort physique et perd petit à petit sa vigueur.

La vue et l’ouïe diminuent en premier, suivies par l’odorat en dernier. Le chien âgé souffre souvent de cataracte et n’entend plus certaines fréquences sonores, ce qui altère ou cache les sons qu’il perçoit. Moins bien informé sur son environnement, il se sent moins en sécurité et devient plus craintif.

Par exemple, il peut mordre si on le touche à l’improviste parce qu’il ne perçoit pas l’approche. Il est préférable de rester à ses côtés pendant un certain temps pour le laisser reconnaître l’odeur et de se réveiller doucement avant de le toucher.

L’animal âgé peut également souffrir de raideurs et de douleurs articulaires qui réduisent sa mobilité et son envie de bouger. Par exemple, il peut redouter que des enfants le manipulent de manière brusque et lui causent des douleurs, ce qui peut le pousser à mordre.

Il ralentit son rythme

Pour qu’un chien puisse vivre heureux jusqu’à un âge avancé, vous devez maintenir un minimum d’activité physique et d’intérêt pour son environnement. Bien qu’il ait besoin de dormir davantage, il convient d’être présent à son réveil pour l’encourager à jouer, à faire un peu d’exercice et à participer à la vie familiale. Il ne faut pas le laisser à l’écart trop longtemps en raison de ses périodes de sommeil prolongées.

Les problèmes liés à l’âge

La vie avec un chien âgé peut être facilitée en apprenant à gérer efficacement les problèmes liés au vieillissement. Avec un peu d’aide et de compréhension, il est possible de trouver des solutions adaptées.

Les trajets en voiture

Un chien manquant de stabilité sur ses pattes peut éprouver une grande appréhension lors des trajets en voiture. Faites-le entrer doucement dans le véhicule, soit en le portant, soit en utilisant une rampe d’accès. Pour voyager avec votre chien en voiture, un couchage matelassé doit être prévu afin d’assurer son confort et la conduite doit être douce pour éviter les secousses.

Porter correctement un chien âgé
Lorsque vous devez porter un chien âgé, que ce soit pour le mettre dans la voiture ou pour toute autre raison, n’appuyez sur des zones douloureuses, telles que ses articulations ou ses membres.

Utiliser une rampe d’accès
Les grands chiens, qui ne peuvent ni sauter ni être portés, nécessitent une rampe d’accès pour entrer dans la voiture sans souffrir.

Gérer les peurs et les phobies

Avec une acuité sensorielle et une confiance intérieure diminuées, le chien âgé peut développer des peurs et des phobies. Des bruits qu’il tolérait auparavant, comme l’orage, les feux d’artifice ou même la pluie sur un toit, peuvent désormais l’effrayer. Faites preuve de patience et de tolérance et évitez de l’exposer à des situations qu’il n’aime pas.

Il peut aussi développer des peurs, comme celle de rester seul dans le noir. Dans ce cas, déplacez son couchage près de vous pour qu’il se sente en sécurité. Si cela ne suffit pas, un vétérinaire peut conseiller un traitement médicamenteux ou une thérapie comportementale.

Veiller à son confort

Aménagez votre intérieur et votre jardin pour faciliter ses déplacements. Par exemple, utilisez un escalier pour qu’il puisse monter et descendre du canapé ou du lit, ou installez un plan incliné pour lui permettre d’accéder au jardin sans avoir à franchir des marches. Placez son panier dans un endroit calme, chaud et à l’abri des courants d’air. Continuez à sortir votre chien et à le faire jouer, mais évitez les efforts trop violents.

Des bilans de santé réguliers

La plupart des modifications et des troubles du comportement liés à l’âge sont d’origine physique, notamment ceux causés par les douleurs chroniques de l’arthrose. Il est donc essentiel de soumettre un chien âgé à des bilans de santé réguliers. Les changements apparaissent souvent progressivement, mais des visites régulières chez le vétérinaire permettent de détecter les signes et symptômes afin de ralentir l’évolution de la maladie.

Baisse de la vision
Si la vue de votre chien baisse, ne déplacez pas les meubles. Si vous y êtes obligé, changez-les de place un par un.

Le syndrome de dysfonctionnement cognitif

Similaire à la maladie d’Alzheimer chez les humains, le SDC, autrefois appelé sénilité ou démence sénile, peut affecter les chiens âgés. Les symptômes sont :

  • Désorientation spatiale : il peut se perdre ou essayer de sortir par la mauvaise porte.
  • Réveil nocturne ou troubles du sommeil.
  • Malpropreté.
  • Perte de l’attention ou hébétude.
  • Ralentissement de l’allure et diminution de l’activité.
  • Non-reconnaissance de ses proches et raréfaction des échanges.

Certains de ces symptômes peuvent faire partie du processus de vieillissement normal, tandis que d’autres sont dus à une altération des fonctions cognitives et peuvent être améliorés par un traitement adéquat.

Respecter les dates des vaccins

Vaccinez votre chien une fois par an et n’oubliez pas de le vermifuger tous les six mois. Pensez le protéger contre les parasites externes du chien (puces et tiques) tout au long de l’année. Prévoyez également un bilan de santé annuel comprenant les examens suivants :

  • des analyses de sang,
  • des analyses d’urine,
  • un examen du fond de l’œil,
  • une radiographie,
  • et d’autres examens pertinents.

Ces examens complets permettent de détecter les affections dues au vieillissement à un stade précoce, où les traitements sont encore possibles dans de bonnes conditions pour le chien.

L’importance de la routine chez le chien âgé

Évitez de modifier les habitudes d’un chien âgé et devenu fragile. Nourrissez-le, sortez-le et toilettez-le à des heures régulières, et veillez à son régime alimentaire afin qu’il reste propre et que son organisme continue à bien fonctionner. Étant donné qu’il dort beaucoup, il est facile d’oublier sa présence. En établissant une routine quotidienne, il sera plus simple de ne pas oublier de lui offrir l’affection, le jeu et la stimulation dont il a besoin.

Redoubler d'affection
Un chien âgé nécessite encore plus d’attention, d’affection et de compréhension pour vivre heureux le plus longtemps possible.

Restez aux petits soins avec lui

Avec le temps, les sécrétions digestives diminuent, le transit digestif ralentit et la digestion devient moins efficace. Il est conseillé de lui offrir une alimentation « Senior » et, idéalement, de fractionner sa ration en plusieurs repas.

Des soins spécifiques pour qu’il reste en bonne santé :

  • Brossez-le régulièrement pour maintenir un beau pelage,
  • Assurez-vous de la propreté de ses yeux et de ses oreilles,
  • Contrôlez la longueur de ses griffes et coupez-les avant qu’elles ne s’incarnent.

Assurer un chien âgé

En vieillissant, votre animal nécessitera des soins vétérinaires plus fréquents. Pour faire face à ces dépenses sans trop de difficultés, il est recommandé de souscrire une assurance santé pour chien sénior. Il est important de ne pas tarder, car de nombreuses assurances refusent de couvrir les animaux trop âgés.

Le coût de cette assurance varie entre 20€ et 40€ par mois en fonction des garanties choisies.

Photo: Mikkel Bigandt
0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut