Calao : mode de vie, alimentation, où le voir — Autour Des Animaux
Calao : mode de vie, alimentation, où le voir

Calao : mode de vie, alimentation, où le voir

Les calaos sont de fascinants oiseaux intelligents que l’on trouve dans la faune sauvage, dans les savanes et les forêt tropicales d’Afrique et d’Asie. Ils ont une espérance de vie élevée et présentent des adaptations originales pour pouvoir se développer pleinement dans la nature.

Présentation du calao

Les calaos sont faciles à reconnaître et se différencient des autres espèces grâce à leur long bec incurvé et souvent coloré. Le bec du calao est une adaptation particulière qui peut être utilisée pour arranger le nid, combattre un rival ou présenter des dons de nourriture à un partenaire. Ces oiseaux attrayants suivent des régimes différents, de nombreuses espèces étant frugivores tandis que d’autres sont essentiellement carnivores.

Les calaos présentent des comportements fascinants durant la saison des amours. Chez de nombreuses espèces, la femelle choisit un creux d’arbre pour y pondre ses oeufs. Ensuite, le couple bloque l’entrée du nid avec un mélange de boue, de matières fécales, de fruits et de chenilles, puis la femelle se retranche à l’intérieur avec ses oeufs. Pendant deux à trois mois, le calao mâle nourrit sa partenaire et ses petits par une fente minuscule dans le mur du nid.

Cependant, malgré leur grande variété et leur intelligence, beaucoup de calaos sont désormais en danger. Ces oiseaux souffrent en effet de la perte de leur habitat, de la chasse, du manque de ressources alimentaires et de la concurrence venant d’espèces invasives.

Les différentes espèces de calaos

Le calao bicorne

calao bicorne
Calao bicorne - Photo A.Stock

Pouvant atteindre 1,30m de hauteur, le calao bicorne est l’une des espèces de calaos les plus grandes. On le reconnaît facilement grâce à son bec jaune vif et à son plumage noir et blanc.

Cet oiseau diurne majestueux se nourrit de fruits, de grenouilles, de serpents et de petits oiseaux. Le calao bicorne peut vivre jusqu’à 50 ans et former un couple qui dure toute une vie. Les deux partenaires choisissent ensemble un arbre creux et partagent la tâche d’y construire un mur de boue et de matières fécales.

Le calao bicorne passe beaucoup de temps à l’élevage des petits et une femelle peut passer trois mois par an enfermés dans son nid. L’éclosion des oeufs peut prendre 38 à 40 jours, période au cours de laquelle la femelle doit rester sur sa couvée pour les maintenir au chaud. Le mâle doit chercher la nourriture pour toute la famille : les morceaux sont passés par une petite ouverture dans le mur du nid;

Les jeunes calaos naissent sans défense, la mère doit donc rester avec sa progéniture pendant plusieurs semaines. Une fois les jeunes suffisamment grands, la femelle brise le mur de boue pour rejoindre son partenaire dans sa recherche de nourriture.

Le calao bucorve du Sud

Calao bucorve
Calao bucorve - Photo A.Stock

Le bucorve du Sud, ou calao terrestre se trouve dans le sud de l’Afrique et cherche souvent sa nourriture au niveau du sol. Cette espèce possède un plumage presque entièrement noir.

Cet oiseau se nourrit d’insectes, de petits oiseaux et d’oeufs, d’escargots, de grenouilles et de petits mammifères. Les grognements et les cris de cette espèce très vocale peuvent s’entendre sur de grandes distances. Le bucorve du Sud mène une vie coopérative en groupes pouvant atteindre dix individus. On peut voir ces gangs d’oiseaux rôder à travers la savane africaine à la recherche de nourriture. En fait, les bucorves du même groupe sont si proches qu’ils se reproduisent de façon coordonnée et se relaient pour trouver de la nourriture pour les jeunes.

Dans de nombreux pays d’Afrique, le bucorve du Sud inspire la méfiance à cause de sa nature destructrice. Cet oiseau est très intrigué par son reflet. En effet, les étendues d’eau et les surfaces brillantes exercent sur lui une certaine fascination. Ce grand oiseau a aussi acquis une mauvaise réputation parce qu’il brise avec son bec les miroirs et les vitres.

Le calao de Gingi

Calao de Gingi (Ocyceros birostris) - Photo A.Stock
Calao de Gingi (Ocyceros birostris) - Photo A.Stock

En tant que grands consommateurs de fruits, les calaos d’Asie jouent un rôle essentiel dans la bonne santé des forêts. Le calao de Gingi (ou calao indien) ne fait pas exception et pourrait être crucial pour la survie de la forêt. En effet, des études ont montré que ce petit calao mange au moins 26 variétés différents de fruits, incluant des figues et des agrumes similaires au citron vert . Sa digestion étant rapide, on retrouve dans ses matières fécales des graines intactes de toutes les tailles.

Nichées dans leur enveloppe de fertilisant, ces graines de fruits ont plus de chance de germer après leur passage dans le système digestif du calao. En effet, des recherches suggèrent que sur 16 espèces de fruits examinées, 15 ont germé après avoir été excrétés par des calaos. Durant la saison des amours, le mâle et la femelle restent longtemps sous le même arbre, ce qui permet le développement d’une saine couche de déjections.

Pour la survie future des forêts tropicales, la germination et la croissance de nouveaux arbres sont déterminants. En dispersant les graines dans la forêt à travers ses excréments qui fournissent un fertilisant précieux, le calao de Gingi aide la forêt tropicale à se régénérer et à prospérer.

Les autres calaos

Le calao trompette : nommé ainsi en raison de son cri très fort, le calao trompette vit dans le centre et le sud de l’Afrique, y compris au Kenya et au Botswana. Il se nourrit entre autres de fruits, d’escargots et de termites.

Le calao rhinocéros : le casque énorme du calao rhinocéros ressemble à une corne de couleur vive. Certaines tribus croient que cette espèce, l’une des plus grandes, est un dieu des oiseaux. Il se nourrit de petits oiseaux.

Le calao à bec rouge : endémique d’Afrique, le calao à bec rouge se nourrit d’insectes mais mange aussi des graines et des fruits. Le personnage de Zazu dans le film Le roi Lion appartient à cette espèce.

Le calao festonné : rencontrée à travers l’Indonésie, cette espèce présente un niveau remarquable de dimorphisme sexuel. Le mâle possède une poche jaune vif sous le bec, alors que la poche de la femelle est bleue.

Questions fréquentes

Le toucan est-il un calao ?

Le toucan toco ressemble peut-être à un calao, mais il appartien à des familles et des genres différents. Les deux espèces ont toutes deux développé un bec de couleur vive et un style de vie frugivore, c'est ce que l'on nomme une évolution convergente.
0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *