Assurance chien de chasse: laquelle choisir ?

Assurance chien de chasse: laquelle choisir ?

Classifications des chiens de chasse

Les chiens de chasse aident l’homme à chasser en localisant, en levant ou en rapportant le gibier. Il existe effectivement les chiens courants qui vont poursuivre et attraper le gibier, (basset, beagle…) les chiens d’arrêt qui eux vont s’arrêter face à l’animal et attendre que leur maître vienne le récupérer (braque, griffon…) les leveurs de gibier qui trouvent le gibier sans le chasser (cocker, labrador…) et les chiens de déterrage qui viennent déterrer le petit gibier qui se cache (Jack Russel par exemple).

Pourquoi assurer un chien de chasse ?

Ils sont exposés à plusieurs dangers

Les chiens de chasse sont exposés à des risques élevés d’accidents et de blessures en raison de leur activité, que ce soit des lésions consécutives à la poursuite du gibier ou encore des attaques par l’animal poursuivi. De plus ils évoluent dans un milieu hostile donc risques de contamination par d’autres animaux de maladies (rage) ou parasites (tiques).

Limiter les frais vétérinaires

Les soins vétérinaires en cas d’accident ou de maladie peuvent être extrêmement coûteux, et une assurance santé contribue à la prise en charge totale ou partielle selon les garanties choisies, de ces frais. Les critères de base pour y souscrire sont les mêmes que pour les chiens “non chasseurs”.

L’assurance santé varie selon que vous chassez du petit ou du gros gibier les risques n’étant pas les mêmes. Le coût est plus élevé pour un chien de chasse étant donné les risques accrus comme nous l’avons évoqué précédemment.

Responsabilité civile

Certains contrats d’assurance pour chiens de chasse incluent une couverture de responsabilité civile, ce qui est important en cas de dommages causés pendant la chasse. Votre chien peut effectivement blesser un autre chasseur ou un chien.

Cette assurance est indispensable pour les dommages corporels ou matériels causés à une tierce personne. Votre contrat doit être très précis sur ce sujet. Soyez donc vigilant concernant les garanties. Sachez également qu’elle est obligatoire sur le territoire français. Elle peut être également refusée hors périodes de chasse autorisées. Votre assurance doit couvrir toutes les activités liées à la chasse.

Protection financière en cas de décès du chien

Si vous perdez votre chien suite à un accident de chasse, il y a des conséquences financières. L’assurance décès contribue à une indemnisation pour acquérir un autre chien de chasse ou à vous aider à régler les frais engendrés par la perte de votre animal selon les termes de votre contrat.

Assurance pour chien de chasse: comment assurer son chien ?

Protéger son chien grâce à son assurance habitation

Il est possible que votre assurance habitation comprenne une couverture pour vos animaux domestiques en cas de dommages corporels ou matériels qu’ils pourraient causer. Pour en savoir plus sur la possibilité de couvrir également la chasse, il est conseillé de contacter votre courtier en assurances. Certains assureurs sont en mesure de proposer une extension de couverture moyennant une augmentation de la prime.

Assurer son chien via sa mutuelle santé

L’assurance chasse, adaptée à cette pratique spécifique, couvre le matériel de chasse comme le fusil et les pièges à gibier, ainsi que le chasseur lui-même et les éventuels dommages se produisant lors de cette activité. Pour inclure la protection de votre chien de chasse, il est important de choisir un contrat d’assurance proposant une garantie de base qui intègre la responsabilité civile et la couverture frais pour blessures de l’animal. Cette formule englobe également la prise en charge des frais vétérinaires liés à des atteintes causées par des balles, des animaux sauvages ou d’autres accidents.

Pour obtenir une assurance chien de chasse adaptée à vos besoins, vous pouvez vous adresser à la Fédération des Associations de Chasseurs aux Chiens Courants (FACC), qui vous proposera une solution personnalisée.

Assurer son chien avec sa mutuelle santé

Votre assurance santé individuelle peut également couvrir vos animaux lorsqu’ils participent à la chasse. Elle peut notamment indemniser les blessures ou le décès de votre chien pendant qu’il exerce cette activité.

Il existe deux types d’assurance chien de chasse disponibles :

  • Assurance chien de chasse gros gibier : cette assurance garantit la protection de votre fidèle compagnon en cas de dommages causés par des animaux sauvages de grande taille tels que cerfs, chevreuils ou renards. Elle est souvent désignée sous le nom d’assurance chien de chasse sanglier.
  • Assurance chien de chasse petit gibier : cette assurance accorde une couverture similaire, mais cette fois-ci pour des animaux sauvages plus petits comme des lapins, des oiseaux ou des faisans. Votre chien peut être blessé pendant la poursuite, être mordu ou contracter des maladies.

Quelles sont les garanties d’une assurance pour chien de chasse ?

Les garanties proposées par une assurance chasse varient selon la compagnie d’assurance et le type de contrat souscrit. Cependant, voici les garanties les plus fréquemment incluses :

  • Responsabilité civile : couverture en cas de dommages causés.
  • Assurance accidents corporels : prise en charge des frais médicaux.
  • Assurance décès : indemnisation en cas de décès.

En ce qui concerne les exclusions habituelles, l’assurance chasse ne couvre généralement pas les dommages :

  • Intentionnellement causés par le chasseur ou son chien.
  • Survenant en dehors des périodes de chasse définies.
  • Aux biens appartenant au chasseur lui-même.
  • Causés par un chien non assuré.
  • Provoqués par l’utilisation d’une arme non conforme aux réglementations en vigueur.

N’oubliez pas de vérifier attentivement les garanties et les exclusions de votre assurance chasse afin de comprendre clairement ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas. Cette étape vous permettra d’ajuster votre assurance en fonction de vos besoins spécifiques.

Assurer un chien de chasse: combien ça coûte ?

Le coût d’une mutuelle chien de chasse varie généralement entre 8 et 50 € par mois, selon les garanties choisies. Ce tarif est déterminé en fonction de plusieurs critères, à savoir :

  • La durée de validité imposée par l’ONCFS, également appelée saison cynégétique.
  • Le type d’animal chassé.
  • Le département où se déroule l’activité de chasse.
  • Les caractéristiques du chien, notamment sa race et son pedigree.
  • Les garanties spécifiques demandées dans le contrat.
  • Le choix de l’assureur.
Photo : MichaelaKatharina / stock.adobe.com
0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut