Cage et accessoires pour oiseaux

Les oiseaux demandent un équipement et des accessoires particuliers lorsqu'ils sont élevés en captivité à la maison. Le type de cage ou de volière, la robustesse des mailles du grillage ou des barreaux, le type de mangeoire et d'abreuvoir et de tout autre objet à mettre dans la cage de votre oiseau dépendent de l'espèce qu'on y élève.

Il est fondamental d’aborder la question de l’endroit où vivra l’oiseau : dans un espace vaste on peut héberger de grands oiseaux comme les perroquets mais aussi des colonies de petits perroquets destinés à la reproduction. Cela permet de vivre l’expérience de la naissance et de l’élevage des petits tout en profitant de la gentillesse et de la vivacité des reproducteurs. Les cages et volières doivent être adaptées et pratiques pour les oiseaux qui y vivent, mais aussi faciles à nettoyer. La taille de la cage dépend de la taille des oiseaux qui vont y vivre, elle doit par ailleurs posséder des barreaux ou du grillage à l’épreuve de leurs becs qui sont parfois très puissants.

Les cages

Pour les perroquets de petite taille ou ceux de taille moyenne à grande, les cages les plus adaptées sont celles qui possèdent des barreaux en acier : il est facile de les entretenir, elles ne rouillent pas, et si les barreaux sont robustes et espacés de 10 à 12mm, il est difficile de les briser ou de les abîmer.

Les cages idéales pour les oiseaux sont les cages en acier ou, mieux encore, les cages powder coated, vernies grâce à une technique particulière avec des micro-poudres, à une température de 220°C, qui protège la cage même contre la puissance du bec d’un Ara rouge.

Les cages les plus vendues (surtout pour les petits oiseaux), sont en fer zingués, mais elles ont l’inconvénient de vieillir vite et de rouiller aux endroits où la couche de zinc a disparu. Il y a eu par ailleurs, avec des cages de ce type, quelques cas d’intoxication au zinc, dûs à la conjonction de deux mauvaises habitudes : celle qu’on certains éleveurs d’insérer des morceaux de fruits entre les barreaux pour éviter de mettre la nourriture au fond de la cage ou dans un bol, et celle qu’on certains oiseaux à lécher les barreaux sur lesquels les fruits ont laissé un peu de jus sucré. Avec le temps, le jus a tendance à attaquer le zinc et les oiseaux, en léchant les barreaux, finissent par s’intoxiquer, avec des conséquences parfois mortelles.

Si vous avez des cages avec barreaux zingués, évitez tout contact entre les barreaux et les aliments humides. Une cage pratique pour les oiseaux doit toujours avoir la forme d’un parallélépipède pouvant être agrandi dans le sens horizontal et non vertical, de manière que tout l’espace intérieur soit utilisable par les oiseaux. Elle peut aussi avoir la forme d’un cube. Les oiseaux apprécient quand les côtés de la cage sont pourvus de barreaux horizontaux et non verticaux. Ils s’en servent comme petites échelles.

Les dimensions de la cage doivent être adaptées aux besoins de vos oiseaux. Heureusement, il existe aujourd’hui une loi punissant les personnes qui détiennent des oiseaux sans tenir compte de la qualité de l’habitat de leurs volatiles. Cette loi prévoit que l’oiseau, placé au milieu de la cage, doit pouvoir ouvrir et agiter les ailes, s’étirer vers le haut et se pencher en avant en ayant un espace du double de celui qu’il occupe sans toucher les parois de la cage.

Il est important qu’il y ait un tiroir amovible couvert d’une grille pour que les oiseaux ne soient pas en contact avec le fond de la cage, afin d’assurer une bonne hygiène et faciliter son entretien.

Les volières pour oiseaux

Lorsqu’on parle de volières, on pense souvent aux grandes volières qu’on voit parfois dans les jardins, dans lesquelles on tente de reconstruire une sorte de milieu naturel pour y faire vivre des oiseaux. Ces volières sont très esthétiques, très belles, mais pas vraiment fonctionnelles en ce qui concerne la reproduction, parce que les trop nombreux objets qui s’y trouvent font qu’il est difficile de les entretenir et d’y maintenir une hygiène de bonne qualité. Il vaut mieux choisir des volières comportant des perchoirs cylindriques, même en bois, qu’on peut facilement retirer lorsqu’ils sont sales pour les laver ou les remplacer. Les nids sont placés dans des endroits d’accès pratiques pour les inspecter dans la volière. Ils ont le fond recouvert de sable facile à nettoyer et à changer.

Les personnes qui élèvent de nombreux oiseaux en volière prévoient généralement la construction d’une structure dotée d’un corridor sur lequel s’ouvrent les portes des volières, afin que si un oiseau s’échappe, il se retrouve dans le corridor. Il est aussi conseillé de penser à protéger le corridor et au moins une moitié ou les deux tiers de la volière à l’aide d’une couverture isolante qui atténuera aussi bien la chaleur l’été que le froid l’hiver.

Les mailles du grillage des volières doivent être adaptées aux dimensions des oiseaux qui y vivent, mais aussi interdire l’accès de la volière aux rats, souris et autres indésirables. Le sol des volières pour oiseaux doit aussi être recouvert d’un grillage ou d’une dalle en béton pour les mêmes raisons.

Les mangeoires et abreuvoirs des volières doivent répondre à trois exigences absolues. Ils doivent être dans un matériau facile à laver et à désinfecter, facilement manipulables, pouvoir contenir la nourriture et l’eau sans que les oiseaux puissent les souiller. Il existe des mangeoires tournantes pour volière. Il s’agit d’un plateau comportant plusieurs écuelles en acier ou en plastique dur.

Les perchoirs

Il est très important de choisir un bon perchoir pour oiseaux : il doit être pratique, ne pas blesser les pattes de l’oiseau, permettre une bonne prise et être facile à laver, désinfecter. Les modèles les plus adaptés aux cages sont ceux en plastique rayé, circulaires, d’un diamètre suffisant pour que les oiseaux puissent bien les saisir sans que les doigts dirigés vers l’avant ne viennent toucher ceux dirigés vers l’arrière. L’emplacement des perchoirs ne doit pas empêcher les oiseaux de se déplacer dans la cage.

Les perchoirs adaptés aux volières sont les branches d’acacia sans épines et de saule. Ils sont résistants et durent longtemps. De pus, ces perchoirs naturels sont faciles à remplacer.

Les jeux et jouets

Certains oiseaux comme les perroquets sont très joueurs. En général, leur jeu préféré est de grignoter tout ce qu’ils trouvent. C’est pourquoi, il est conseillé de leur donner des branches fraîches, qu’ils vivent en volière ou en cage pour les divertir. Certains oiseaux sont très curieux et ont tendance à déplacer tout ce qu’ils peuvent saisir avec leur bec. C’est pourquoi il vaut mieux ne pas laisser de jouets en matériau qu’ils pourraient détériorer dans leur cage, afin de ne pas nuire à leur santé. Choisissez de leur donner des jouets en bois, en corde, en acier.

Certains compléments alimentaires pour oiseaux sont considérés comme des jouets : les os de seiche à suspendre, les touffes d’herbes des prés, les morceaux de pain sec placés dans les râteliers que les oiseaux s’amusent à grignoter…