Assurance chien : les conditions à connaître

Vous avez décidé de prendre une mutuelle santé pour votre animal afin de couvrir les frais vétérinaires en cas de blessure, accident, maladie ou pour les soins courants comme les vaccins et traitements ? Cependant, certaines conditions comme l’âge, la race, l’identification ou l’attestation de santé doivent être validées avant la souscription de l’assurance santé de votre animal.

L’âge du chien : des tranches d’âges pour l’assurer

Sont pris en charge les chiens âgés de 2 à 3 mois jusqu’à 7ans voire 8 ans. Cependant certaines assurances élargissent l’âge de prise en charge à 10 ans mais avec une couverture plus restreinte. Au delà il sera très difficile voire impossible d’obtenir une mutuelle santé pour votre chien. Dans le cas d’une adoption, seul le vétérinaire sera en mesure de donner un âge à votre animal si il n’a pas été pucé ou tatoué précédemment. Le tatouage et le puçage permettent d’obtenir l’âge de l’animal.

Les limites d’âge varient selon la race. Il y a 4 catégories de chiens : petit, moyen, grand, géant. Il est reconnu que plus le chien est grand plus son espérance de vie est courte. Ce sont bien sûr des statistiques, mais c’est un élément que les assurances prennent en considération.

pitbull

La race du chien : un critère pour assurer son animal

Il y a des catégories de chiens exclues par les mutuelles. C’est le cas des chiens dits de 1ère catégorie (chiens d’attaque) et 2ème catégorie (chiens de garde et défense) comme le rottweiller, le pitbull, le Stafforshire terrier… Ces chiens sont réputés être dangereux et sont soumis à une réglementation stricte.

Cependant si une mutuelle accepte de prendre votre chien en charge, vérifiez bien les exclusions au contrat afin d’éviter les mauvaises surprises.

De même pour les chiens de sauvetage qui ont une couverture plus professionnelle donc plus appropriée à leurs fonctions.

Certaines races sont reconnues pour être sujettes à des problèmes congénitaux comme les troubles cardiaques, les yeux et la vision, l’épilepsie, l’arthrite… Là aussi, la couverture proposée par l’assurance peut être plus onéreuse.

Identifier son chien : l’indispensable condition pour pouvoir l’assurer

Il faut que votre chien soit identifié donc qu’il soit pucé ou tatoué : c’est sa carte d’identité pour avertir ses maîtres s’il est trouvé et permet d’avoir tous les éléments comme la race et la date de naissance et vos informations pour vous contacter. Identifier son chien est une obligation, le site officiel est l’ICAD.

L’organisme d’assurance s’assure ainsi que le chien est bien le vôtre et non un chien volé par exemple.

Posséder son attestation de santé

Bien évidemment votre chien doit être vacciné. Certains vaccins sont même imposés (anti rabique…) et figurent dans les conditions générales de votre futur assureur. Les vaccins doivent être à jour. À vous d’être vigilant et d’en prendre connaissance.

Cette attestation de santé va permettre à l’assureur de vérifier que votre chien n’est pas atteint d’une maladie chronique ou héréditaire. Attention au délai de carence, période pendant laquelle votre chien ne sera pas couvert, si votre chien est atteint d’une maladie pendant le délai de carence, l’assurance ne prendra pas en charge les frais vétérinaires. Le délai de carence figure également sur votre contrat.

Comparer et trouver la meilleure assurance

Attaquons le chapitre des comparateurs d’assurances. Vous pouvez comparer et trouver une mutuelle pour animal de compagnie à un tarif compétitif grâce à certains outils qui vont prendre en compte la race et l’âge de votre chien pour vous proposer un panel de tarifs avec des options au choix.

Vous penserez à lire les conditions générales attentivement et comparez ! Ces sites sont prévus pour ça.

Photo : buttonspringer, _boyka_official_
Aucune discussion Écrire un commentaire
Écrire un avis ou un conseil
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annuler