Cystite et infection urinaire chez le chat

La cystite est une inflammation de la paroi de la vessie. Le chat malade urine plus fréquemment (voir il urine n’importe où), avec douleur et en petite quantité.

Ses urines sont parfois teintées de sang, il se lèche fréquemment le pénis ou la vulve, signe d’une gêne.

Les causes de la cystite chez le chat

La cystite peut être due à une infection ou à la présence de calculs urinaires, mais dans la plupart des cas, après de nombreux examens (analyse d’urine, radiographie, échographie), l’origine de l’inflammation reste indéterminée. On parle alors de « cystite idiopathique ».

Mais les autres causes de la cystite chez le chat peuvent être :

  • Le stress (déménagement, tout changement de litière, de nourriture, de cohabitation…) est un facteur majeur dans le déclenchement de la cystite idiopathique chez le chat.
  • La multiplication anormale de bactéries dans la vessie
  • Une obstruction de l’urètre par un bouchon (accumulation de débris protéiques et/ou de cristaux présents dans la vessie).
  • Une blessure suite à un choc ou une chirurgie.
  • Une tumeur dans l’appareil urinaire.
  • Une inflammation médicamenteuse, infectieuse (maladie plus générale de l’organisme), chimique.

Les symptômes du chat qui présente une cystite

Pour détecter de façon sûre un chat présentant une cystite ou une infection urinaire, le mieux est de consulter votre vétérinaire.

Cependant, quelques signes peuvent vous alerter :

Voici les principaux symptômes liés à la cystite chez le chat. Il est nécessaire de les connaître pour détecter cette infection et pouvoir agir rapidement. Dans tous les cas, préférez consulter votre vétérinaire !

  • Si vous voyez votre chat rester longtemps dans son bac à litière sans rien faire, n’attendez pas pour consulter votre vétérinaire car il est parfois incapable d’uriner et c’est donc le signe d’un problème de santé. Sa vessie se distend, entraînant des douleurs importantes et empêchant le travail normal des reins. Le chat risque alors une insuffisance rénale aiguë (défaillance brutale des fonctions rénales).
  • Léchage répété de la zone génitale : il s’agit d’un comportement qui peut être lié à une inflammation ou gêne.
  • Allers-retours à la litière avec peu d’urines.
  • Vomissements.

Comment soigner un chat ayant une cystite ?

Lorsque votre vétérinaire aura effectué les examens cliniques (prélèvement urinaire, identification bactérienne, radiographie, échographie, analyses de sang, scanner…), il vous proposera un traitement adapté.

La plupart du temps, votre chat sera sous antibiotiques, antalgiques, anti-inflammatoires adaptés afin de minimiser la douleur.

L’hospitalisation d’un chat présentant une cystite n’est pas systématique mais est parfois nécessaire dans les cas les plus graves. La cystite peut être mortelle si elle n’est pas soignée assez tôt.

Prévenir une cystite chez le chat

Pour limiter les risques de cystites chez le chat, il convient de :

  • Lui apporter une alimentation spécifiques en réduisant les risques de formation de cristaux et protégeant sa vessie.
  • Toujours lui laisser de l’eau propre à disposition, dans l’idéal avec l’aide d’une fontaine à eau
  • Utiliser des phéromones pour limiter le stress qui lui entraîne des troubles urinaires.
Photo : Fofurasfelinas
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !