Quels animaux voir au Japon ?

Quels animaux voir au Japon ?

Le Japon offre une variété d’espèces animales étonnantes à voir. Des forêts denses d’Hokkaido aux villes animées de Tokyo, les animaux sont présents partout dans le pays. Par exemple, Hokkaido abrite certains des animaux les plus emblématiques du Japon, comme les renards, les ours bruns, les sangliers et les singes des neiges. À Tokyo, vous trouverez des grues à couronne rouge, des macaques japonais et des tanuki. Si vous voyagez plus au sud, à Okinawa, à la recherche d’animaux, ne cherchez pas plus loin que ses bords de mer pour apercevoir des tortues de mer prenant un bain de soleil pendant les mois d’été ou même des dugongs si vous êtes chanceux ! Le Japon est une destination idéale pour les amoureux des animaux.

Le grizzli noir

grizzli noir

L’ours brun d’Ussuri ou grizzly noir est l’un des plus grands au monde. Il peut mesurer jusqu’à 2 mètres et peser plus de 300 kg. Même s’il ressemble à l’ours brun du Kamchatka, l’ours d’Ussuri a un crâne plus long et un front plus bas. Omnivore, il se nourrit de baies et de fruits, de tubercules et de racines, de petits mammifères, de poissons et d’insectes. L’ours brun vit généralement dans des zones isolées car il n’apprécie pas le contact avec les humains.

Une journée typique, en dehors de la période d’hibernation et de celle des amours, consiste à chasser, à explorer et à se reposer. On estime à 2300 le nombre d’individus à Hokkaido, dont beaucoup vivent dans le parc national de Daisetsuzan, d’une surface de 230 000 ha avec 16 pics hauts de plus de 2000 mètres. L’un des endroits où les randonneurs ont le plus de chances d’apercevoir ces ours est la base orientale du plateau de Takamagahara.

Le pygargue empereur

pygargue empereur

L’aigle empereur est un oiseau impressionnant que l’on trouve principalement au Japon. Son plumage est d’un brun foncé et d’un blanc éclatant, et sa queue est pointue. Il a un bec jaune foncé et se nourrit principalement de poissons ou d’autres oiseaux aquatiques. C’est l’un des aigles les plus lourds au monde, un grand adulte pouvant peser 9 kg. Comme leur zone de reproduction se situe dans la région côtière de l’Extrême-Orient russe, c’est à Hokkaido que plus de 2000 aigles viennent hiverner chaque année. La plupart d’entre eux repartent en février, même si certains jeunes restent là jusqu’en mai.

Rausu, une petite ville située sur la péninsule de Shiretoko, regorgeait autrefois d’aigles grâce à la pêche à la morue locale. Aujourd’hui, des morceaux de poisson sont jetés sur la banquise par les habitants de la ville afin de maintenir de fortes concentrations d’aigles pour le plaisir des touristes. Lorsque de nombreux oiseaux se rassemblent et couvrent la mer de leur présence, c’est un spectacle à ne pas manquer.

Le macaque japonais

macaque japonais

Le macaque japonais, avec son visage et ses mains rouges, sa fourrure gris clair et sa courte queue, est l’un des animaux les plus photographiés du Japon. Communément appelés « singes des neiges », ils vivent principalement dans les forêts où ils se nourrissent de graines, de bourgeons, de fruits. Ce qui est encore plus impressionnant que leur large éventail de régime alimentaire, c’est leur capacité à résister à des températures glaciales : ces singes des neiges peuvent survivre même par -15°C !

Un des meilleurs endroits pour apercevoir des macaques japonais est le parc aux singes de Jigokudani, situé dans le parc national de Joshin’etsukögen. Nichée dans la vallée de la rivière Yokoyu à une altitude de 850 m, la région est appelée Jigokudani (la vallée de l’Enfer) à cause de ses falaises escarpées et de l’eau chaude qui s’échappe naturellement du sol. Cet environnement peut sembler rude, mais c’est en fait un paradis pour les quelques centaines de singes qui y vivent.

La grue du Japon

grue du Japon

Peu de choses sont plus magiques que de regarder un couple d’élégantes grues japonaises se produire. Avec leurs ailes noires et leurs couronnes rouges se détachant sur la neige blanche, elles offrent toujours un spectacle époustouflant. Également appelés grues couronnées ou grues de Mandchourie, ces grands oiseaux étaient autrefois proches de l’extinction en raison de la chasse pour leur plumage. Aujourd’hui, ils restent l’une des races de grues les plus rares au monde.

Le Centre international de la grue japonaise d’Akan sur Hokkaido est le seul centre de recherche au Japon dédié à l’espèce. Un site de nourrissage, le Centre d’observation des grues d’Akan, est situé près de ce centre de recherche. Au cours des mois d’hiver, l’heure du nourrissage est programmée à 14 h tous les jours et, à ce moment-là, près de 300 grues du Japon arrivent sur le site. Outre ces grues, les visiteurs peuvent voir des pygargues à queue blanche et des pygargues empereurs qui passent parfois à la recherche d’un repas facile.

La salamandre géante

salamandre géante

La salamandre géante du Japon, qui ressemble à un dragon, ne se trouve qu’au Japon. Mesurant près de 2 mètres de long, elle est la deuxième plus grande espèce de salamandre au monde. Bien qu’elles soient le plus souvent observées la nuit, certaines personnes les ont également repérées en plein jour. Elles vivent largement dans le sud-ouest du Japon et peuvent survivre jusqu’à 80 ans.

La tortue marine

tortue marine

Le Japon est un endroit merveilleux pour observer les tortues de mer à l’état sauvage, et il existe de nombreux endroits dans le pays où vous pouvez voir de près ces animaux marins. L’un des meilleurs endroits pour voir des tortues de mer au Japon se trouve à Okinawa, une grande île située dans la partie sud du pays. Les eaux chaudes de la côte d’Okinawa offrent des conditions idéales pour abriter ces tortues.

Le chat-léopard

chat-léopard

Il existe deux sous-espèces de chats léopards au Japon, qui sont toutes deux en voie d’extinction. Ils ressemblent à des chats domestiques normaux, mais ont des taches sur leur fourrure qui rappellent celles d’un léopard, ainsi que des marques faciales qui les rendent uniques. Le chat d’Iriomote ne se trouve que sur l’île d’Iriomote, à Okinawa, et il en reste environ 100 à l’état sauvage.

L’Ezo momonga

Ezo momonga

L’Ezo momonga est une espèce d’écureuil volant (polatouche) unique qui vit à Hokkaido. Avec ses grands yeux et ses petites pattes, il est devenu la mascotte de la région et apparaît même sur les cartes de transport rechargeables pour les trains régionaux.

Le renard roux d’Hokkaido

renard roux d'Hokkaido

Les renards roux de Honshu, la plus grande île du Japon, sont surtout nocturnes et peu communicatifs avec les humains. Cependant, ceux d’Hokkaido (la deuxième plus grande île) ont tendance à être actifs pendant la journée et ne craignent pas d’être pris en photo.

L’écureuil roux d’Hokkaido

écureuil roux d'Hokkaido

Le parc forestier de Nopporo abrite l’écureuil roux d’Eurasie, dont une sous-espèce ne se trouve que sur l’île d’Hokkaido. Ces animaux sont facilement reconnaissables à leur queue touffue.

Le dugong

Dugong

Les dugongs sont de grands mammifères aquatiques qui habitent les eaux côtières peu profondes de la région Indo-Pacifique. Au Japon, ces animaux peuvent être observés dans des régions comme Okinawa, Kagoshima et Amami Oshima.

Le pika

pika

Le pika du nord est une sous-espèce que l’on trouve dans les régions montagneuses de l’Asie septentrionale, de l’Oural au nord du Japon. Il ressemble à un petit lapin avec des oreilles plus courtes et des membres postérieurs moins saillants. Sur Hokkaido, il habite dans les zones rocailleuses, tout particulièrement sur les éboulis pierreux exposés et stables où il occupe des cavités entre les rochers. Il se nourrit de feuilles et des tiges d’une grande variété de plantes. Il pousse également un cri aigu très reconnaissable.

Les chevaux sauvages

chevaux sauvages

Qui aurait pu imaginer que l’on puisse voir des chevaux sauvages s’ébattre librement au Japon ? Pour les voir, il faudra vous rendre à Aomori, une préfecture du nord de l’ile de Honshu. Les chevaux y sont connus sous le nom de kandachime, qui signifie « chevaux qui vivent dans le froid ». Vous pourrez les voir paître autour du phare de Cape Shiriya : un troupeau équin de la sorte peut faire l’objet d’une photo des plus pittoresques ! Même si ces chevaux sont sauvages, ils laissent souvent les hommes s’approcher de quelques pas.

Idées de sorties à faire au Japon

Temple japon, Tokyo

Visiter des temples : les temples sont les lieux de culte du bouddhisme japonais ou sont conservés et/ou exposés des objets bouddhistes sacrés. À peu près chaque municipalité japonaise possède au moins un temple.

Se baigner nu : être nu pour prendre un bon bain avec des étrangers est une pratique typiquement japonaise. Cela fait des siècles qu’ils utilisent les onsen communs, des bains thermaux, pour se laver, se détendre et se soigner.

Partir en randonnée : le Japon est l’une des meilleures destinations au monde pour les randonnées. Vous pouvez aller de refuge en refuge dans les Alpes japonaises, traverser la haute montagne d’Hokkaido ou escalader les volcans de Kyushu.

Essayer le Shinrin-Yoku : le shinrin-yoku, ou « bain de forêt, est une pratique incroyablement populaire au Japon, qui consiste à se balader en forêt, en prêtant particulièrement attention à l’environnement. Il y a maintenant au Japon plus de 60 forêts shinrin-yoku accréditées.

Faire du ski : avec son relief montagneux et ses chutes de neige abondantes, le Japon offre des domaines skiables parmi les meilleurs du monde. Il possède également plus de 600 stations.

Conseils et astuces pour un voyage au Japon

Prenez une carte de train : si vous comptez vous déplacer en train, vous pouvez faire quelques économies en prenant le pass réservé aux étrangers, le Japan Rail Pass. Il doit être réservé en dehors du Japon, avant que vous arriviez.

Respectez les règles de bienséance locales : le Japon est un pays accueillant, mais il vaut mieux savoir ce qu’il faut faire ou ne faut pas faire. Inclinez-vous légèrement lorsque vous rencontrez quelqu’un, déchaussez-vous lorsque c’est nécessaire, et ne laissez pas vos baguettes piquées dans votre riz.

Faites transférer vos bagages : n’hésitez pas à utiliser les excellents services japonais pour le transfert de bagages (takuhaibin en japonais). Vous pouvez faire envoyer vos bagages vers l’hôtel où vous allez résider, ou vers n’importe quel aéroport important.

Équipement à ne pas oublier pour partir au Japon

Appli Midori : ce traducteur instantané résout le problème des communications en permettant à l’utilisateur de dessiner les signes et de les convertir entre le français et le japonais. Très pratique pour traduire les menus !

Berghaus Explorer Trek Plus GTX : n’ayez pas peur d’affronter les terrains japonais avec ces robustes et confortables chaussures de chez Berghaus. L’accessoire idéal si vous marchez beaucoup.

Trackstick II : de la taille d’une clé USB, cet ingénieux GPS Trackstick. Il est un gadget à la fois fun et immersif pour l’aventurier qui enregistre où vous êtes allé plutôt que d’agir seulement comme un GPS qui vous dit où vous allez.

Répulsif d’insectes : au Japon, l’été rime avec chaleur, humidité et moustiques ! Ne laissez pas les insectes gâcher votre voyage, tenez-les à distance avec ce répulsif sans DEET.

Questions fréquentes

Quand partir au Japon ?

Compte tenu de ses énormes variations climatiques, le Japon se visite à tout moment de l'année. Cependant, évitez les vacances nationales japonaises (avril, le milieu de l'été et le Nouvel An), ou pensez à réserver longtemps à l'avance.

Comment aller au Japon ?

Le Japon possède de nombreux aéroports, ainsi que l'un des meilleurs réseaux ferroviaires au monde. Prenez un vol direct pour Tokyo à partir de Paris, ou des vols avec escales pour Osaka, Fukuoka ou Nagoya.

Quels temps fait-il au Japon ?

L'hiver au sud, comme sur Kyushu et Okinawa, est doux, alors que l'été dans le Nord, comme à Hokkaido, est frais (l'hiver y est à la fois rude et spectaculaire). Une saison des pluies en juin se déclare habituellement dans la chaleur de l'été.

Quoi emporter au Japon ?

Informez-vous sur le type de terrain et sur le climat de votre destination et faites vos bagages en conséquence. Ceux qui prévoient de visiter les parcs nationaux auront besoin d'un équipement de randonnée correct.

Quoi voir au Japon ?

Le Japon peut se vanter de posséder une faune sauvage des plus éclectiques. Vous pourrez varier les activités allant de l'observation d'oiseaux à Hokkaido à la plongée dans les récifs coralliens d'Okinawa.
0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *