L’intelligence du rat : en quoi est-il un rongeur si intelligent ?

Accusés à tort d’avoir répandu la peste et méprisés dans le monde entier, les rats sont devenus les ennemis des humains depuis qu’ils ont conquis la Terre. Souvent considérés comme des charognards sales et opportunistes par beaucoup, nous allons voir que les rats sont intelligents, sociaux et même adorables !

Le rat tire son intelligence depuis son origine, période durant laquelle il a dû s’adapter pour survivre et développer tout un tas de facultés intellectuelles.

Le rat s’est répandu de son point d’origine en Chine du Nord vers l’ensemble du globe, proliférant dans toutes sortes d’environnements. Les rats ont vécu parmi les hommes durant toute notre évolution, mais ils ont passé des millénaires à perfectionner leurs talents avant que les primates n’apparaissent.

Les rongeurs sont apparus il y a 54 millions d’années. Durant cette étonnante évolution, le rat s’est adapté pour survivre et a emporté avec lui son instinct lors de son embarquement sur des navires à destination de nouvelles contrées. Au même titre que la plupart des primates, le rat est social et intelligent. Sa taille est un avantage qui lui permet de se déplacer furtivement dans l’obscurité, et il peut même communiquer en silence.

En échangeant des sons imperceptibles à l’oreille humain et en captant des longueurs d’onde lumineuse que l’oeil humain ne perçoit pas, le rat vit dans un monde complètement différent.

rat sur une corde de bateau
Les rats se faufilaient sur les cordes des bâteaux pour rejoindre les autres.

Connu pour sa capacité à filer à travers des labyrinthes et à envahir les habitations, l’intelligence du rat lui permet de s’orienter pour trouver sa voie

Quand il explore un nouvel endroit, le rat crée des réseaux de passages qu’il est capable de se souvenir pour plus tard. Les scientifiques ont longtemps pensé qu’il faisait cela en suivant la trace de sa propre urine, mais le rat peut trouver son chemin même après de grosses pluies ou une chute de neige.

Des recherches récentes ont révélé que le rat utilise des signaux visuels pour se souvenir de l’itinéraire, se rappelant des repères verticaux tels que des arbres ou des poteaux. En comparaison avec un homme devant se rappeler un numéro de téléphone, les souvenirs du rat sont plus efficaces.

rat dans une maison

On pense que la mémoire du rat est très élevée et fonctionne grâce à un système de traitement parallèle au sein duquel le cerveau traite les informations dans des zones différentes en même temps. Chaque zone traite les informations d’après un ensemble de principes différent, le résultat influant sur le comportement de l’animal. Le traitement parallèle conduit au stockage des informations qui influencent la façon dont les informations similaires seront traitées dans le futur, faisant du rat un étudiant exceptionnel.

Plutôt que de ronger de la nourriture au hasard, le rat utilise son intelligence pour reconnaître les aliments qu’il doit ou ne doit pas manger

Dès sa conception, le rat apprend quels types d’aliments sont bons à manger. Le foetus repère des particules odorantes et répond positivement aux aliments que sa mère consomme pendant la gestation. Plus tard, le nouveau-né reçoit l’information via le lait de sa mère. Le jeune rat cherche sa nourriture dans les endroits déjà marqués par l’odeur des adultes, là où sa mère le guide.

À l’âge adulte, les odeurs sur la fourrure et l’haleine des autres influencent ses choix de nourriture : le rat préfère en effet les aliments que d’autres ont déjà mangés. La règle semble démontrer que si un autre rat a mangé quelque chose, c’est bon pour les autres. Ce rongeur se méfie des nouvelles sources de nourriture et tend à en goûter une petite quantité pour tester les effets qu’elle pourrait avoir sur son système digestif, signe d’un intelligence élevée.

Le rat est incapable de vomir, il ne peut donc pas expulser le contenu de son estomac s’il a ingéré du poison. Pour contourner ce problème, le rat mange des choses non comestibles comme de l’argile pour diluer les effets du poison. Ce comportement peut alors lui sauver la vie.

Le rat n’est pas seulement intelligent, son corps a aussi évolué pour survivre à presque tous les climats et pour trouver son chemin sur toutes les surfaces

Le rat bénéficie de sens supplémentaire par rapport à l’Homme : les vibrisses des moustaches confèrent au rat une sorte de sixième sens. Elles fonctionnent comme le bout des doigts humains pour tâtonner dans l’obscurité et utiliser le sens du toucher pour élaborer une image de l’environnement.

Lorsqu’une vibrisse entre en contact avec un objet, elle envoie des sensations le long du poil, vers le nerf à la base du follicule sous la peau. De là, un message est envoyé au cerveau qui permet au rat de bâtir une image de ce qui l’entoure et de voir sans utiliser ses yeux !

Il utilise son intelligence pour créer ses propres sentiers

Fait insolite, le rat a quatre doigts aux pattes avant et cinq aux pattes arrière. Ce doigt supplémentaire lui donne un avantage pour sauter ou se tenir debout sur ses pattes arrière. Il crée ses propres sentiers de recherche de nourriture et s’en écarte rarement.

Cependant, ses traces deviennent visibles quand il le fait. La patte du rat, dépourvue de poils, mesure entre 8 et 22mm. Chaque doigt possède une griffe acérée qui s’use quand le rat court sur des surfaces dures.

Survivant né, le rat est apte à affronter les difficultés quotidiennes grâce à son intelligence hors norme pour assurer son succès, notamment grâce à son anatomie

Le rat utilise toutes les parties de son anatomie comme outils pour résoudre les problèmes qu’il rencontre quotidiennement. Son corps a évolué pour survivre à presque tous les climats et pour trouver son chemin sur toutes les surfaces. Il a développé des griffes recourbées pour pouvoir grimper, des pattes capables de tenir de petits objets et une queue qui peut s’accrocher aux objets.

Le secret du succès du rat est sa capacité d’adaptation. Son corps peut survivre à des températures extrêmes et il peut exploiter presque toutes les sources de nourriture. Le rat sait nager et sauter sur des longueurs allant jusqu’à 1m30. Il est extrêmement robuste, capable de survivre à des chutes de plus d’1m de hauteur et peut rester sans nourriture pendant deux semaines.

Toute comme les hommes, les rats jouent ensemble, éprouvent des remords et ressentent même du plaisir à être chatouillés, ce qui explique une intelligence sociale remarquable

rats dans un hamac
2 rats ensemble dans un hamac en train de se blottir. Photo : czytawbiegu

Les rats ont évolué pour vivre en grands groupes, se pelotonnant même les uns contre les autres pour dormir. Ils passent également une grande partie de leur temps en contact rapproché avec leurs congénères à jouer et à se toiletter. Chaque rat a sa personnalité et forme des liens avec ceux qui l’entourent. Une mère peut se montrer très agressive envers des animaux non familiers quand elle a des petits avec elle.

Fait étonnant, le rat peut ressentir du regret, ce qui est défini en biologie comme la capacité à reconnaître une erreur et savoir qu’un choix différent aurait donné un meilleur résultat. Des chercheurs ont montré que la zone du cerveau qui est active quand un homme ressent du regret est la même chez le rat.

Le jeune rat joue avec ses frères et soeurs et continue à le faire durant sa vie adulte. On a découvert que les rats se chatouillent par plaisir, et que ceux qui sont chatouillés émettent des gazouillis aigus. Lors de tests réalisés en laboratoire, on a découvert qu’être chatouillé met le rat de bonne humeur.

Sources : Lignes directrices du CCPA : les rats
0 commentaires
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *