Les fourmis : 15 faits à savoir sur leur rôle et leur vie — Autourdesanimaux

15 faits étonnants à savoir sur les fourmis

Apparues sur terre il y a plus de 100 millions d’années, il y a plus de 11700 espèces de fourmis décrites dans le monde, classées en 21 sous-familles. On estime que les fourmis représentent entre 15 et 20% de la biomasse animale terrestre. Toutefois on pense que cela ne représente que la moitié des espèces. Comme d’autres animaux insolites, ces incroyables petits insectes sont capables de tout faire ou presque !

L’utilité des fourmi sur terre

Les fourmis jouent un rôle écologique très important. Elles retournent et aèrent plus de terre que les vers de terre. En faisant remonter les nutriments à la surface, elles contribuent à la dispersion des graines des plantes, se nourrissent de nombreux nuisibles et fournissent une source de nourriture à un grand nombre d’animaux et même d’espèces végétales.

des fourmis qui travaillent en équipe

Certaines espèces de fourmis sont des superfermières

Les fourmis coupe-feuille sont des pionnières de l’agriculture ! Depuis des milliers d’années, ces fourmis utilisent leurs mandibules très coupantes pour couper le feuillage et rapportent leur récolte au nid. Elles utilisent ces feuilles comme engrais, car elles cultivent de grands champs d’un champignon particulier dont elles se nourrissent exclusivement. Les fourmis prédisposées nettoient les feuilles, retirant toutes traces de terre ou de spores, et placent les morceaux dans leurs cultures pour nourrir leurs aliments favoris.

Les fourmis parlent à l’aide de substances chimiques

Le fourmis communiquent par le toucher et à l’aide de phéromones, des substances chimiques sécrétées par les insectes et détectables par leurs congénères, pour délivrer des messages spécifiques. Les fourmis laissent ainsi des traces lorsqu’elles cherchent de la nourriture pour mener leurs semblables jusqu’à elles. Ce type de communication peut aussi être utilisé pour envoyer d »autres messages à leurs semblables, notamment pour les avertir d’un danger.

Les fourmis bergères gardent leur troupeau

Alors que certaines espèces envoient des éclaireurs pour trouver de la nourriture, d’autres décident qu’il est plus facile de garder leurs aliments à proximité. Les fourmis se délectent des sécrétions sucrées que certains pucerons suceurs de sève laissent derrière eux, et pour les garder près d’elles, les fourmis utilisent des substances tranquillisantes qu’elles sécrètent par leurs pattes pour empêcher les pucerons de s’échapper. Les fourmis peuvent ensuite garder les petits insectes où elles veulent, ce qui les tient à distance des prédateurs.

Les fourmis zombies

Être changé en zombie est un danger bien réel si vous êtes une fourmi balle de fusil ! Un champignon qui contrôle leur système nerveux est capable de manipuler les fourmis, les faisant fuir la colonie et mordre le dessous d’une feuille, s’ancrant ainsi pour mourir. Le champignon utilise ensuite le corps de la fourmi pour grandir et libère des spores pour se multiplier et infecter d’autres fourmis. La foumi balle de fusil, dont la terrible piqûre est célèbre, est la plus grande fourmi du monde, mesurant jusqu’à 3cm.

Une vie à travailler à deux

Chaque fourmi a un travail dès sa naissance. Il existe trois type de fonctions : les reines, les ouvrières et les mâles. Le travail des mâles est de s’accoupler avec la reine, celle-ci produit des fourmis et les ouvrières s’occupent des tâches quotidiennes de la colonie.

Les fourmis chassent avec une précision militaire

Il existe plusieurs espèces de fourmis légionnaires en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Elles vivent en grand nombre, mènent une vie nomade et sont tenaces quand il s’agit de trouver à manger. Une horde peut compter jusqu’à un million de fourmis, et avec leur régime carnivore, elles viennent à bout de tout ce qu’elles trouvent, des insectes, des serpents, des scorpions et même de petits oiseaux.
fourmis

Pas facile d’être reine

Les fourmis d’une colonie ont une tâche à accomplir en priorité : protéger la reine. Mais le travail de la reine est le plus difficile de tous, car elle produit continuellement des oeufs pour entretenir la colonie. C’est la plus grosse fourmi de la colonie, et elle peut vivre bien plus longtemps que sa progéniture.

Les fourmis sont très fortes

Lew fourmis coupe-feuille sont capables de soulever et de porter de gros morceaux de végétation au-dessus de leur tête. Toutefois, les fourmis tisserandes ont prouvé qu’elles pouvaient porter des charges impressionnantes représentent 100 fois leur poids. Pour poter des objets au-dessus d’elles, les fourmis modifient les zones collantes qu’elles ont sous les pieds.
force des fourmis

La garde de nuit des fourmis brésiliennes

La nuit, les fourmis brésiliennes de l’espèce Forelius pusillus condamnent l’entrée de leur fourmilière souterraine pour se protéger des prédateurs. Quelques fourmis montent la garde à l’extérieur, bien que cela les mène à une mort certaine. Un suicide préventif de ce type n’avait jamais été observé dans la nature.

Une fourmi géante pour se défendre

De nombreuses fourmis se défendent puis crachent de l’acide formique sur les blessures qu’elles infligent. Les fourmis de feu piquent et injectent un venin alcaloïde, et l’espèce Polyrhachis bihamata possède des barbules très coupantes lui permettant de s’accrocher à ses congénères pour former une seule fourmi géante.

La durée de vie d’une fourmi reine

Les fourmis ouvrières ne vivent pas longtemps, mais les reines peuvent avoir une longue existence. Les reines des fourmis moissonneuses peuvent vivre jusqu’à 30 ans. Les fourmis de feu ouvrières peuvent aire 250 siestes par jour, accumulant près de 5 heures de sommeil. Les reines dorment jusqu’à 9 heures par petites siestes de 6 minutes.

L’exosquelette de la fourmi

Au lieu d’avoir un squelette fais d’os, les fourmis ont un exosquelette très rigide fait de chitine, une matière très dure. Sur leur tête, les fourmis ont de grands yeux composés, une paire d’antennes hypersensibles et des mandibules tranchantes. Les fourmis respirent à travers les pores de leurs exosquelettes appelés stigmates. Elles peuvent les fermer et ralentir leur métabolisme durant plusieurs heures, en cas d’inondation par exemple.

Les fourmis esclavagistes

Les fourmis de ce type sont très paresseuses ! Les fourmis exclavagistes attaquent les nids d’autres fourmis travaillant dur, capturent leurs ouvrières et les forcent à venir faire leurs basses tâches. Les fourmis esclaves trouvent à manger, s’occupent de la reine et de la colonie, bien qu’elles se rebellent parfois.

0 commentaires
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *