Le rémora, ce poisson qui se colle aux requins

Le rémora, ce poisson qui se colle aux requins

Le rémora (ou poisson suceur de requin) est un poisson au disque de succion intégré qui se nourrit sur la peau des requins. Le rémora a sur sa tête un disque céphalique de forme ovale muni de lamelles transversales qui créent un vide partiel. Cela lui permet de s’attacher à la peau d’un plus gros animal, comme une tortue ou un grand requin blanc.

Pourquoi le rémora se colle au requin ?

Le rémora est un poisson qui nage autour des requins pour ensuite s’y fixer à l’aide de son disque de succion situé sur le dessus de sa tête. Cette ventouse lui permet de s’accrocher à la peau, aux écailles et aux nageoires d’une grande variété d’hôtes, dont les requins, les baleines, les tortues de mer et même les bateaux ! En retour, le rémora peut profiter des restes de nourriture qui peuvent se trouver dans l’eau près de son hôte. De plus, le rémora se protège des grands prédateurs en restant près d’un animal plus gros comme un requin ou une baleine.

Les rémoras échappent aux attaques de requins

Rémoras collés sous un requin

Bien qu’ils vivent à quelques centimètres des mâchoires des requins, il n’existe pas de cas documenté de rémoras mangés par ces prédateurs. Cela peut être dú au fait que les requins ignorent leur présence, ou au fait qu’ils ne peuvent les atteindre. Des rémoras ont même été observés s’attachant au palais des requins, évitant intelligemment un sort funeste.

Rémora attaché à une tortue

Ils utilisent les tortues comme un site de rencontres

Les rémoras s’attachent souvent en couple, mais les poissons célibataires comptent sur les tortues pour trouver un partenaire. Ils y restent dans l’espoir de rencontrer un autre rémora lorsque les tortues se rassemblent en grands groupes pour se reproduire. Le poisson doit toutefois veiller à se détacher avant que les tortues ne gagnent la terre pour pondre sur la plage.

Les petits ont des dents crochues

rémora

Au début de leur vie, les rémoras font partie du plancton. Les scientifiques pensent que leurs larves utilisent leurs dents crochues pour s’ancrer dans les cavités des branchies des poissons qui nagent en permanence. Ces poissons ne peuvent survivre dans les courants faibles et ont besoin d’un flux d’eau permanent. Les rémoras adultes ont une mâchoire inférieure protubérante, souvenir de leurs habitudes larvaires.

Rémora solitaire dans l'océan

Certains ne s’accrochent pas

Les rémoras ont développé de quoi s’accrocher aux gros animaux au cours de leur évolution, mais certains ignorent leur instinct et font cavalier seul. Plutôt que de choisir un seul hôte, certains s’établissent dans les récifs de corail et nettoient les poissons de passage comme les raies Manta et les requins de récif.

Ils ont des sources de nourriture infinies

Rémora sur une raie manta

Non seulement les rémoras se nourrissent des parasites collés a la peau de leur hôte, mais ils attrapent aussi les morceaux de nourriture qui s’échappent de la bouche du prédateur. Même lorsqu’ils s’attachent à des herbivores, les rémoras peuvent se détacher rapidement pour festoyer dans les nuées de sédiments laissées par leur hôte lorsqu’il fouille les fonds marins. Ils peuvent également se nourrir de plancton en filtrant l’eau lorsque leur hôte se déplace.

Marin

Les marins croyaient autrefois qu’ils avaient des pouvoirs

Rémora vient du latin rémora signifiant « retard », « empêchement ». Les marins les appelaient ainsi car ils croyaient que ces poissons ralentissaient les bateaux en s’attachant à leur coque. On pensait aussi que les rémoras permettaient aux hommes de rester fidèles à leur femme quand ils étaient loin de chez eux.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *