8 conseils avant de partir en randonnée avec ton chien

La randonnée, synonyme de plaisir, d’interaction et de partage avec ton chien, est un cas particulier de promenade puisqu’elle se déroule dans un environnement non familier pour ton chien, dure un certain temps et à un rythme souvent plus soutenu.

1) Être à jeun avant la randonnée

Ton chien doit être à jeun depuis la veille, pour éviter l’accident grave qui peut s’avérer mortel par le retournement d’estomac.
Il s’agit d’une urgence médicale et en randonnée, tu seras loin de tout et complètement démuni pour aider ton chien.

2) Vérifier laisse, collier et harnais

Tu dois prévoir une laisse assez longue qui donnera plus de liberté à ton chien, de préférence en cuir pour éviter les brûlures de la main par frottements.

Vérifie son collier pour t’assurer qu’il ne risque pas de céder. Le harnais est de toute manière préférable pour pratiquer la randonnée avec ton chien.

laisse élastique course à pied

La laisse ventrale

Tu peux aussi prévoir de fixer la laisse à ta ceinture au moyen d’un mousqueton ou à la sangle ventrale de ton sac à dos. Un dispositif à ressort permettra d’amortir le choc causé par l’éventuel démarrage soudain de ton chien.

11,99€ – Amazon.fr

3) L’équiper d’une clochette

Si ton parcours passe par une zone de chasse et que la saison est ouverte, il faut songer au pire : ton chien peut s’échapper (surtout si celui-ci est une race dite de chasse comme un beagle, un Jack Russel, un Épagneul, etc…) et être confondu avec du gibier. Dans ces circonstances, il n’est en rien ridicule d’équiper ton chien d’une clochette ou d’un grelot bien sonore.

4) Prévoir de l’eau et une gamelle

Du côté ravitaillement, tu dois penser à emporter de l’eau pour ton chien, dans une gourde capable de lui conserver une relative fraîcheur.

Il faut te munir d’une gamelle souple (idéalement rétractable pour le gain de place) pour abreuver ton chien. Donne-lui de l’eau par petites quantités. S’il fait très chaud, tu peux lui mouiller tout le corps. Un brumisateur manuel est une accessoire particulièrement pratique qui permet d’économiser l’eau.

5) Les coups de chaleur en randonnée

Un chien ne transpire pas, il assure sa régulation thermique par la respiration, et son pelage naturel lui assure une bonne protection contre les intempéries. Cela ne signifie pas qu’il ne peut pas souffrir d’un coup de chaleur.

Si ton chien a trop chaud, il va accélérer le rythme de sa respiration, ceci pour amener plus d’air dans ses poumons, si l’agression se poursuit il va haleter.

Si tu observes que ton chien souffre de la chaleur, il faut arrêter l’effort et le rafraîchir en lui humectant le corps d’eau fraîche.

6) La trousse de secours

En effet, une blessure à une patte, du sable dans les yeux ou encore des coussinets abîmés peuvent vite devenir ennuyeux. On pensera donc à ranger dans notre trousse :

  • Des lingettes (pour nettoyer les yeux et oreilles du sable par exemple)
  • Des ciseaux (pour y couper les poils si l’animal présente une plaie)
  • Une solution antiseptique
  • Une bande adhésive et des compresses
  • Un crochet à tiques
  • Du sérum physiologique
  • Une crème spécialisée pour ses coussinets (pour les longues ballades)

7) Le rappel

Tu dois rappeler ton chien à tout moment, ou bien le tenir en laisse. Si tu laisses ton chien en liberté en promenade, reste sur le chemin ou l’allée forestière et à portée de vue. A l’approche d’un autre chien ou d’un autre randonneur, contrôle ton chien et attire son attention, rappelle-le.

Sois attentif à l’approche d’un cavalier si tu ne sais pas comment ton chien va réagir. Des aboiements pourraient causer une chute. De même, il pourrait disperser et affoler un troupeau de moutons ou même de vaches.

Si tu fais face à un troupeau, empêche ton chien de s’en approcher, surtout s’il est conduit par des chiens.

Ne perds pas de vue ton chien qui est un prédateur. Laissé en liberté sans contrôle peut provoquer de nombreux dégâts en toutes saisons, que ce soit en affolant les animaux sauvages, en détruisant leur habitat, etc…

8) Prévoir un parcours où les chiens sont autorisés

Ça peut paraître bête, mais avant une randonnée avec ton chien, il faut t’assurer que les endroits qui seront parcourus lui seront autorisés.

Certains parcs naturels interdisent purement et simplement les chiens, mêmes tenus en laisse. Dans tous les cas, cette interdiction est le fruit d’un constat : trop de propriétaires de chiens ont considéré que l’endroit était une aire de jeux pour leur chien en liberté, et ils n’ont pas respecté les consignes les plus élémentaires de respect de la nature.

Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *