Bagarre entre chiens : comment réagir ?

Il existe différents types de bagarres. Le plus souvent, l’affrontement entre chiens est bref, à peine avez-vous le temps de le constater par le bruit et les grognements qu’il est déjà terminé. Le chien est en effet un être raisonnable.

En cas de conflit, le chien jauge l’autre, se situe par rapport à lui et comme l’autre chien fait la même chose, on arrive très vite à un consensus pour savoir qui est le vainqueur, et tout est dit. Un des chiens se soumet à l’autre et c’est terminé.

Mais il existe des circonstances dans lesquelles le chien n’accepte pas de se soumettre, parce que l’enjeu est trop fort.

Les motifs et causes d’une bagarre

Les causes les plus fréquentes d’une bagarre entre chiens sont la possessivité de leur maître, la possession d’un objet et la défense du territoire.

La jalousie

Le maître d’un chien jaloux ne s’intéresse pas aux chiens des étrangers, il ne les caresse pas, à peine leur parle-t-il, l’idéal c’est qu’il les ignore et qu’il redouble d’attentions envers le sien.

Au niveau des objets que les chiens peuvent vouloir se disputer, on trouve les jouets, qu’il est bien de prévoir en autant d’exemplaires qu’il y a de chiens.

La protection du territoire

La protection du territoire est une cause fréquente de disputes entre chiens. Le chien qui reçoit peut considérer l’arrivant comme un intrus qu’il est important de faire fuir jusqu’aux limites du territoire.

Ceci ne devrait jamais se produire quand le maître du territoire en question est présent, car le chien devrait avoir été éduqué pour laisser la prérogative de l’acceptation au chef de meute. Le besoin de défendre le territoire se manifeste entre 6 et 14 mois.

C’est durant cette période qu’il convient de sociabiliser le chien à cet égard : lui faire rencontrer des inconnus, enfants et adultes. Son instinct de garde n’en sera pas affecté.

Le jeu qui tourne mal

A l’origine des bagarres entre chiens, on retrouve aussi le motif du jeu qui tourne mal, quand l’un des chiens en cause n’a pas contrôlé sa morsure et qu’il a fait mal à l’autre.

La peur et la douleur viennent alors s’ajouter aux justifications de la bagarre. Il n’est pas question de juger qui a commencé mais de mettre fin à la rixe.

La frustration

Enfin, une cause possible d’agressivité est le dépit. Le chien agresse l’autre parce qu’il se sent frustré pour un motif qui ne concerne pas l’agressé mais qui trouve sa source autre part, par exemple l’échec dans une autre relation.

Le chien qui vient de se faire prendre son jouet par un autre peut ainsi s’en prendre sans raison apparente à un troisième chien qui n’a rien à voir dans l’histoire.

Le maître maladroit peut être à l’origine de la frustration de son chien. Par exemple, s’il utilise la gamelle de son chien pour nourrir ou donner à boire un autre chien.

Les femelles

Une chienne pourra se montrer extrêmement protectrice envers sa portée, même si l’intrus est un chiot (ne vous fiez pas à l’instinct maternel des animaux avant de l’avoir vu à l’oeuvre).

Les femelles sont aussi bagarreuses que les mâles, la différence concerne les motifs de l’affrontement mais l’enthousiasme est le même.

Même si votre chien est de la partie, ne mettez jamais les mains dans la mêlée, vous pourriez en perdre un morceau.

Que faire en cas de bagarre ?

bagarre entre deux chiens

Un combat entre chiens est un spectacle impressionnant : grognements, bousculades morsures… Cela n’entend pas raison.

Donner de la voix

Néanmoins, il faut tenter de donner un ordre « Stop ! » qui pourra faire le break avec un chien bien dressé mais n’y compte pas trop : quand les chiens se bagarrent, c’est qu’une limite a été dépassée.

Et il faut tenir compte de la configuration du combat. Si un seul des chiens est attaché, il n’en sera que plus agressif de ne pouvoir ni fuir ni se mouvoir librement.

Si un seul des chiens obéit à l’ordre de son maître et que l’autre poursuit l’attaque, il faut envisager d’autres moyens que verbaux.

Les séparer manu militari

Si les chiens qui se bagarrent n’entendent pas leurs maîtres, il est inutile de continuer à crier. Il faut essayer de séparer les chiens manu militari.

Si cela se passe dans le jardin, la solution idéale est un tuyau d’arrosage. Si la bagarre intervient en promenade, le problème est moins facilement soluble : vous n’êtes pas sur votre territoire.

Si le maître de l’autre chien n’est pas là, il n’y a rien d’autre à faire que de maintenir votre chien en laisse et tenter de vous éloigner. Si l’autre chien insiste et se montre menaçant envers vous, servez-vous sans remords de tout moyen utile.

Si l’autre maître est présent, et s’il ne connaît pas la technique, vous allez la lui apprendre par l’exemple, le seul moyen raisonnable pour arrêter une bagarre entre chien est de saisir le chien par les pattes arrière, de le soulever du sol et reculer.

Il est fort probable que votre chien se retourne alors contre vous dans un sursaut de surprise et d’agressivité. Tirez-le comme une brouette jusqu’à bonne distance, parlez-lui et reprenez son contrôle.

Monopolisez son attention et renoncez à discuter avec l’autre maître : la bagarre entre chiens peut reprendre à tout instant. Eloignez-vous.

C’est évidemment plus facile à faire avec un Yorkshire qu’avec un Bouvier des Flandres de soixante kilos ! Mais les très gros chiens sont rarement agressifs envers leurs congénères. Et, d’une manière générale, il est faux de croire que les gros chiens sont plus dangereux que les petits.

Que faire en cas de morsure ?

Toute morsure de chien est septique, c’est à dire qu’elle peut s’infecter. Il faut laver la plaie à grande eau, la débarrasser soigneusement de tout débris, la désinfecter, et demander conseil auprès de votre médecin / pharmacien.

La salive du chien contient des organisme infectieux anaérobies (qui peuvent vivre sans oxygène), il faut donc laisser au médecin ou au vétérinaire (selon que la morsure affecte un homme ou un chien) la décision de suturer la plaie.

La possibilité de la rage devra rester présente à l’esprit et si c’est possible, exigez le carnet de vaccination du chien mordeur, ça fera gagner du temps au praticien.

Et si la victime est un humain, essayez de vous assurer que cette personne est vaccinée contre le tétanos, les très petits enfants ne le sont pas.

Une attaque de chien peut entraîner un traumatisme psychologique, notamment chez l’enfant à tel point que certains restent craintifs toute leur vie.

photo: Alex Proimos
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !
Filtration de l’aquarium : comparatif des filtres
Filtration de l’aquarium : comparatif des filtres
Comment aménager la cage du hamster
Comment aménager la cage du hamster
Le poisson rouge Shubunkin
Le poisson rouge Shubunkin