Glandes anales du chien : affections, traitement et infos

Comme presque tous les mammifères, le chien possède des glandes annales (aussi nommées sac anal, glandes sébacées ou glandes odoriférantes). Il arrive que ces glandes soient engorgées et qu’il n’arrive pas à les vider lui-même.

Qu’est-ce que les glandes anales ?

Les glandes anales sont des sacs situés de chaque côté de l’anus chez le chien. Elles sont situées entre le sphincter interne et le sphincter externe, sous sa peau.

C’est un système glandulaire présent chez la plupart des mammifères sauvages et domestiques.

A quoi servent les glandes anales ?

Les glandes anales permettent au chien de marquer son territoire. C’est un moyen de communication pour ses congénères et les autres animaux pour dire « je suis passé là ». Cette forte odeur sécrétée contient des « informations » propres à chaque animal, que les chiens sont capables de reconnaître entre eux. C’est aussi la raison pour laquelle les chiens se reniflent le derrière.

Pourquoi les glandes anales s’engorgent ?

En règle générale, le chien procède lui-même à la vidange de ses glandes anales quand il fait ses besoins. Mais il arrive que cette vidange naturelle ne s’effectue pas correctement. Les glandes anales du chien se bouchent alors, les sécrétions restent bloquées et ne s’évacuent plus, ce qui cause un grossissement des glandes.
C’est à ce moment qu’on diagnostic une obstruction / impaction des glandes anales.

Les causes de l’engorgement

Il existe plusieurs causes pouvant être à l’origine de glandes anales engorgées chez le chien :

  • Des selles trop molles : des selles trop molles n’exercent plus suffisamment de pression sur les glandes. Celles-ci s’engorgent et le chien n’arrive plus à les évacuer naturellement.
  • La présence d’un corps étranger peut empêcher les sécrétions de s’évacuer. Un épillet peut s’introduire à l’intérieur d’une glande et provoquer une infection, pouvant atteindre le rectum dans certains cas.
  • La présence d’une tumeur : cette grosseur peut obstruer les glandes et les empêcher de se vider. Elles touchent principalement les chiens âgés, vers l’âge de 9 ans.
  • Un parasite interne : on parle de vers digestifs du chien. Ces vers, de la taille d’un grain de riz, se logent parfois dans le conduit anal du chien et provoquent une obstruction.
  • Une irritation ou une plaie autour de la région anale, par exemple suite à des diarrhées sévères ou à une mise-bas difficile.
  • Prédispositions de certains chiens : certains chiens (notamment les petits chiens) évacuent mal leurs glandes anales. Il faut donc les faire contrôler tous les six mois par son vétérinaire.

Signes et symptômes d’un chien qui a les glandes anales engorgées

Lorsque ses glandes anales sont pleines, le chien manifeste cet inconfort en faisant le « train train » (appelé aussi traineau ou scooting) signe que son derrière le démange. Il va se mettre à avancer sur son train arrière pour tenter de vider ses glandes anales.

Il va également se mettre à se lécher très souvent la région anale, voire même se mordre. Il peut aussi manifester cet inconfort en courant après sa queue.

Pour constater une affection sur son état de santé, vous pouvez prendre la température de votre chien. Une forte fièvre ou des glandes anales gonflées sont des signes qui doivent vous alerter.

Si votre chien présente des gonflements autour de son anus (glandes anales gonflées), c’est le signe d’une infection :

abcès glandes anales du chien

Enfin, les sécrétions des glandes sont normalement beiges. Si vous constatez qu’elles sont grises à brunes et contiennent des traces de sang, c’est le signe d’une affection du système glandulaire.

Comment vider les glandes anales du chien ?

Comme nous venons de le voir, si vous avez détecté que votre chien a ses glandes anales engorgées, il convient de les vider. Vous pouvez soit le faire vous-même soit l’emmener chez le vétérinaire.

Mais attention, soyez sûr que votre chien n’a pas d’infection ou d’un corps étranger faisant obstruction dans les glandes anales si vous les videz vous-même.

Vider soit-même les glandes anales de son chien

La technique est simple, il vous faudra d’abord mettre une paire de gants en latex et vous munir d’un essuie-tout.

vidange sac anal chien

Placez votre pouce et votre index de chaque côté de son anus (on prend les repères 4h et 8h). Vous devez sentir deux bosses signes d’un gonflement et de glandes pleines.

Il vous faut aller presser fermement ses glandes entre vos doigts. Les sécrétions malodorantes devraient alors sortir de son anus.

Alors que les sécrétions sont normalement beiges elles peuvent être grises à brunes et contenir des traces de sang en cas d’affection du système glandulaire. 

Lorsqu’il n’y a plus de liquide, vous pouvez arrêter de presser et nettoyer le derrière de votre chien.

Les vétérinaires utilisent parfois d’autres techniques pour vider les glandes anales des chiens.

Traitement en cas d’infection ou abcès des glandes anales

Tout d’abord, vérifiez que votre chien a bien été vermifugé récemment. C’est la première chose que votre vétérinaire fera si vous consultez. Les vers intestinaux présentent des signes et symptômes similaires à celles des glandes anales.

Traitement en cas d’infection des glandes anales

Si votre chien présente une infection à cet endroit, il pourra être prescrit un simple traitement antibiotique.

Traitement en cas d’abcès des glandes anales

Si un abcès s’est formé, le vétérinaire peut être amené à ouvrir chirurgicalement la zone afin de libérer cet abcès. Il est parfois nécessaire d’anesthésié le chien si les douleurs sont trop fortes. Ensuite, le vétérinaire pourra vous prescrire un traitement analgésique et antibiotique.

Traitement en cas de tumeur des glandes anales

Les tumeurs des glandes anales sont caractérisées par l’apparition d’une grosseur sous l’anus. Elles peuvent être adénomes (bénignes) ou adénocarcinomes (cancéreuses).

Lorsqu’un chien présente une tumeur cancéreuse au niveau des glandes anales, plusieurs options sont possibles pour la traiter. La chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie sont des actes pratiqués dans ce cas.

En dernier recours, le vétérinaire peut procéder à l’ablation des glandes anales (scculectomie anale). Elle est souvent pratiquée en cas d’infection récurrente en présence d’une tumeur (adénocarcinome du sac anal).

Les complications potentielles comprennent : l’incontinence fécale (lorsque les deux glandes ont été retirées), la formation d’un rétrécissement ou la formation de cicatrices avec parfois des fistules suintantes persistantes.

Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Article mis à jour le 26 Oct 2018
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !