Atrophie rétinienne chez le chien : causes, symptômes et traitement

Atrophie rétinienne chez le chien : causes, symptômes et traitement

L’atrophie rétinienne est l’une des maladies les plus redoutées chez le chien. Cette maladie peut conduire à la cécité et n’a pas de remède connu à ce jour. Si vous pensez que votre chien est atteint d’atrophie rétinienne, il est important de l’emmener chez le vétérinaire pour un diagnostic le plus rapidement possible. Dans cet article, nous allons examiner les causes de l’atrophie rétinienne chez le chien, ses symptômes et son traitement.

Qu’est-ce qu’une atrophie rétinienne (ARP) chez le chien ?

L’atrophie rétinienne est une maladie dégénérative de la rétine qui entraîne une perte progressive de la vision. La rétine est une couche de tissu située à l’arrière de l’œil qui contient des cellules photoréceptrices chargées de convertir la lumière en signaux électriques envoyés au cerveau. Chez les chiens atteints d’atrophie rétinienne, les cellules photoréceptrices dégénèrent et meurent, entraînant à terme la cécité. L’atrophie rétinienne chez le chien peut avoir de nombreuses causes différentes, notamment des défauts génétiques, des infections et des traumatismes. Les options de traitement sont limitées et il n’existe aucun remède à cette maladie. Cependant, les chiens atteints de cette affection peuvent souvent apprendre à s’adapter à leur perte de vision et continuer à mener une vie heureuse et saine. Classiquement, on distingue les atrophies acquises des atrophies innées de la rétine.

Atrophies rétiniennes acquises

La forme la plus courante d’atrophie rétinienne acquise est la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui affecte la partie centrale de la rétine. Son origine être :

  • Vasculaire : artérite provoquant une ischémie, une dégénérescence d’une partie de la rétine et la cécité ou un trouble veineux provoquant une hémorragie capillaire, un œdème, un décollement de rétine, une atrophie des photorécepteurs et la cécité.
  • Nutritionnelle : carence vitaminique (rarissime).
  • Toxique.
  • Infectieuse : maladie de Carré, parvovirose, herpès, ehrlichiose, toxoplasmose.

Atrophies innées de la rétine (héréditaires)

L’atrophie rétinienne a généralement une cause inconnue, mais elle peut être associée à certaines maladies ou affections. L’atrophie rétinienne peut également être congénitale (présente à la naissance). Son origine peut être :

  • Dysplasies (décollement et modification de la cellule photoréceptrice) :
    • Dysplasie des bâtonnets (l’animal voit bien le jour, mais mal en basse luminosité). Les sujets atteints sont surtout de race Norvegian Elkhound. Cette affection est rarissime.
    • Dysplasie des cônes et bâtonnets (cécité). Les races atteintes sont surtout le Setter irlandais, le Colley, le Schnauzer. L’affection est rarissime.
  • Atrophie rétinienne progressive ou dystrophie des cônes et bâtonnets. C’est l’affection la plus fréquente de la rétine, héréditaire sur un mode récessif, se traduisant par une dégénérescence progressive, tardive et bilatérale de la rétine. Le premier cas diagnostiqué date de 1911 (Setter Gordon décrit par Magnusson). Les races atteintes sont surtout les Caniches nain et toy, les Cockers américain et cockers anglais, le Yorkshire Terrier, le Schnauzer, le Teckel, le Golden Retriever

Symptômes de l’atrophie rétinienne chez le chien

Les symptômes les plus courants de l’atrophie rétinienne chez le chien sont la déficience visuelle et la cécité. D’autres symptômes peuvent inclure une forme anormale de la pupille, un nystagmus (mouvements involontaires des yeux) et une acuité visuelle réduite

Les symptômes les plus courants de l’atrophie rétinienne touchent surtout les chiens adultes à partir de deux ans et sont les suivants :

  • Mauvaise vision en général,
  • Héméralopie ou cécité crépusculaire (Incapacité de voir en cas de faible luminosité ou dans l’obscurité),
  • Difficulté à voir les mouvements,
  • Mydriase (dilatation des pupilles),
  • Cataracte secondaire d’origine peut-être toxique,
  • Perte de la vision / Cécité.

Détecter une atrophie rétinienne chez le chien

L’une des façons les plus simples de détecter l’atrophie rétinienne chez le chien est de rendre visite à votre vétérinaire pour un examen oculaire. Au cours de cet examen, votre vétérinaire recherchera des signes d’atrophie, tels qu’un amincissement de la rétine ou des modifications du nerf optique. La détection se fait grâce aux examens suivants :

  • Examen du fond de l’œil,
  • Angiographie (injection d’un liquide colorant les vaisseaux rétiniens),
  • ERG (électrorétinographie), donnant les courbes de l’activité électrique des photorécepteurs.

Si une atrophie rétinienne est détectée, votre vétérinaire recommandera probablement d’autres tests de diagnostic pour déterminer l’étendue de l’affection et élaborer un plan de traitement. Il existe des tests génétiques spécifiques à chaque race qui coûtent environ 100 euros. Toutefois, le traitement des résultats prend environ un mois.

Traitement contre l’atrophie rétinienne chez le chien

Le traitement de l’atrophie rétinienne chez le chien est encore à l’étude car l’affection aboutit de manière inéluctable à la cécité totale et irréversible.

Certains traitements semblent prometteurs, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires. Parmi les traitements qui peuvent être utiles, citons les suppléments tels que les acides gras oméga-3, les antioxydants et la lutéine. D’autres traitements potentiels sont la thérapie au laser et la chirurgie.

Que faire si mon chien est atteint d’une atrophie rétinienne ?

Si votre chien devient aveugle, essayez de garder le sol aussi dégagé que possible, optez pour des jouets qui font du bruit et faites attention lorsque vous le laissez monter ou descendre des escaliers. Bien que cela puisse sembler décourageant au début, rappelez-vous que les chiens s’adaptent à la perte de la vue beaucoup mieux que les humains, en compensant avec leurs autres sens comme l’odorat et l’ouïe.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *