Luxation de la rotule chez le chien : causes, traitement et prévention

Luxation de la rotule chez le chien : causes, traitement et prévention

La luxation de la rotule est une affection du chien dans laquelle la rotule glisse hors de sa place. Elle peut être douloureuse pour votre chien, mais n’est généralement pas une affection grave. Bien qu’il existe différents degrés de gravité, les luxations de la rotule peuvent être traitées et même évitées grâce à des soins appropriés. Voici ce que vous devez savoir sur cette affection.

Qu’est-ce que la luxation de la rotule ?

La luxation de la rotule est une affection orthopédique courante chez les chiens de petite race. Cette affection touche fréquemment les deux membres et est héréditaire. Le plus souvent, la luxation de la rotule se produit lorsque la rotule glisse vers l’intérieur (luxation médiale chez les petits chiens), mais rarement, elle peut glisser vers l’extérieur (luxation latérale chez les grands chiens). Cette luxation est causée par une déformation du genou présente à la naissance (une trochlée fémorale peu profonde) ou parfois par une déviation vers l’intérieur de l’ensemble de la patte arrière.

Schéma explicatif de la luxation de la rotule chez le chien

On peut classer les luxations rotuliennes par stade :

  • Stade 1 : la rotule ne se luxe que si l’on exerce une pression manuelle.
  • Stade 2 : la rotule se luxe spontanément mais revient toujours à sa place.
  • Stade 3 : la rotule est luxée en permanence mais une réduction manuelle est possible.
  • Stade 4 : la rotule est luxée de manière irréductible.

Symptômes d’un chien atteint de la luxation de la rotule

La luxation de la rotule est une affection dont les symptômes vont en s’aggravant progressivement du stade 1 au stade 4.

  • Boiterie intermittente sans appui, pouvant devenir permanente,
  • luxation de la rotule,
  • déviation du tibia et de la crête tibiale vers l’intérieur,
  • déformation en S du fémur et du tibia.

Causes de la luxation de la rotule

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la luxation de la rotule chez le chien. La cause la plus fréquente est une déformation congénitale, c’est-à-dire présente à la naissance qui peut être due à une malformation ou à la génétique.

Parmi les autres causes, citons un traumatisme dû à une blessure ou un accident, un déséquilibre musculaire dû à une sur-utilisation ou à un développement inadéquat, l’obésité, l’arthrite et une infection. Si elles ne sont pas traitées, ces affections peuvent toutes entraîner une luxation de la rotule chez le chien.

Traitement de la luxation de la rotule

Le traitement de la luxation de la rotule dépend de la gravité de l’affection de votre chien. Dans les cas bénins, votre vétérinaire peut recommander des médicaments anti-inflammatoires et du repos pendant quelques semaines pour permettre à la zone de guérir correctement. Il peut également suggérer des exercices de physiothérapie, comme la nage ou des massages localisés pour renforcer les muscles autour des rotules de votre chien et les maintenir en place afin qu’elles ne glissent pas à nouveau.

Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger les déformations sous-jacentes ou corriger les déséquilibres musculaires à l’origine du problème :

  • Stade 1 : pas d’intervention,
  • Stade 2 : creusement de la trochlée et fixation de la rotule,
  • Stade 3 : même chose qu’au stade 2 + transposition de la crête tibiale,
  • Stade 4 : même chose qu’au stade 3.

Évolutions et complications de la luxation de la rotule

L’évolution de cette affection est favorable avec une excellente récupération orthopédique, notamment pour les trois premiers stades. Pour le stade 4, la récupération fonctionnelle chute de 20 à 50 %, avec apparition plus tardive d’arthrose du genou.

Enfin, l’instabilité occasionnée par la luxation rotulienne peut entraîner des complications de rupture des ligaments croisés ou des lésions méniscales.

Prévention de la luxation de la rotule chez le chien

En raison du caractère génétique et héréditaire de la luxation de la rotule, les chiens atteints doivent impérativement être retirés de la reproduction.

La luxation de la rotule est un problème de santé qui peut survenir chez les chiens et qui peut entraîner la dislocation de la rotule. Vous pouvez prendre certaines mesures pour éviter que votre chien ne développe une luxation de la rotule :

  • Veillez à ce que votre chien ne soit pas en surpoids, car un poids excessif peut exercer une pression sur les genoux.
  • Gardez les muscles de votre chien forts en leur faisant faire régulièrement de l’exercice.
  • Donnez à votre chien une alimentation saine, riche en protéines et en acides gras oméga-3.
  • Évitez de laisser votre chien sauter d’un endroit trop haut, car cela peut exercer une pression sur les genoux.
  • En cas de doute, demandez à faire passer des radiographies des hanches et des genoux de votre chien pour vérifier les signes de luxation de la rotule.

Les races de chiens les plus touchées par la luxation de la rotule

Le nombre de chiens atteints de la luxation de la rotule est en constante augmentation depuis 2011 selon les statistiques de la centrale canine. En effet, en 2011, le pourcentage de chiens atteints de la luxation de la rotule était de 2% alors qu’il est aujourd’hui autour de 6%. La majorité des maladies sont de stade 1, ce qui signifie que le chien n’est pas très affecté. Les résultats sont à relativiser, mais la maladie doit tout de même être surveillée attentivement pour éviter toute aggravation.

Les races de chiens les plus atteintes de la luxation de la rotule ont été classées depuis 2011 dans cet ordre :

Ce qu’il faut retenir sur la luxation de la rotule chez le chien

Dans l’ensemble, la luxation de la rotule est une affection courante chez les chiens. Grâce au diagnostic et au traitement appropriés de votre vétérinaire, associés à une surveillance attentive à la maison, vous pouvez garder votre chien en bonne santé en évitant que cette affection ne s’aggrave avec le temps. Rappelez-vous que la prévention est la clé : si vous remarquez des signes de boiterie ou des changements dans la démarche de votre chiot, assurez-vous de l’emmener immédiatement chez le vétérinaire pour qu’il puisse s’occuper du problème avant qu’il ne s’aggrave !

Source : La santé des chiens inscrits au LOF
0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *