Quels animaux voir à l'île Maurice ? - Explorer la faune — Autour Des Animaux
Quels animaux voir sur l’île Maurice ?

Quels animaux voir sur l’île Maurice ?

L’île Maurice, habitat du dodo disparu, est une île tropicale qui commence à se bâtir une nouvelle réputation en tant qu’acteur de la conservation. Elle fait parti des îles les plus isolées du monde : les plantes et les animaux sont arrivés sur l’île Maurice de manière naturelle. On peut notamment apercevoir des dauphins à longs bec, des pigeons rose, des roussettes, des tortues géantes… Une destination qui plaira aux passionnés d’animaux.

Chute d'eau à l'île Maurice
Chute d'eau sur l'île Maurice - Photo wurliburli

L’île Maurice est l’une des îles les plus isolées du monde. Les animaux sauvages sont arrivés de manière naturelle depuis la région africaine et malgache, d’Australasie et d’Asie. Malgré des taux élevés d’extinction après l’arrivée de l’homme, une flore et une faune endémiques fascinantes s’épanouissent sur l’île dans une douzaine d’habitats forestiers indigènes.

Sur l’île aux Aigrettes et dans la vallée de Ferney, on peut voir la crécerelle de Maurice, le pigeon rose, la grosse cateau verte, le foudi de Maurice, le zostérops vert de Maurice, l’échenilleur de Maurice, le scinque de Telfair et la tortue géante.

L’île Maurice est à l’origine du sauvetage de plantes et d’animaux qui étaient au bord de l’extinctionprécise le Dr Vikash Tatayah, maurtian-wildlife.org

Quels animaux voir sur l’île Maurice ?

Le dauphin à long bec

Photo d'un dauphin à long bec à l'île Maurice

Il est possible d’observer de très près ces acrobates marins dans leur habitat naturel ainsi que des baleines au large de la côte ouest de l’île Maurice.

Au large de la baie de Tamarin, sur la côte ouest, il est possible de voir le dauphin à long bec, connu pour ses acrobaties, et son cousin le grand dauphin. Vous pouvez les prendre en photo depuis un bateau ou même plonger à leurs côtés. D’autres excursions vous emmèneront plus au large à la recherche de cétacés plus gros comme le grand cachalot ou la baleine à bosse entre juillet et septembre.

Le pigeon rose

Ce columbidé est bien différent des pigeons de nos jardins publics. En 1986, il ne restait plus que 12 individus dans la nature, mais l’espèce à réussi à survivre.

Dans les années 1980, le pigeon rose a frôlé l’extinction, mais grâce à un vaste programme de conservation, cette espèce qui comprenait 12 individus en 1986 est aujourd’hui estimé à plus de 500. L’un des meilleurs sites pour voir les pigeons roses sur l’île Maurice est le sentier de Macchabée, qui part du centre d’accueil des visiteurs de Pétrin dans le parc national des gorges de Rivière Noire.

Les perruches

Cateau verte
Photo Peter Steward

La grosse cateau verte, qui était autrefois la perruche la plus rare, est un autre exemple du travail qui peut être accompli quand les gouvernements et les défenseurs de l’environnement oeuvrent ensemble. La population s’est multipliée environ 30 fois depuis les années 1980, alors qu’elle ne comptait plus qu’une vingtaine d’individus. Cependant, elle est encore en danger et on ne la rencontre que dans le parc national des gorges de Rivière Noire. Son plumage vert peut la rendre difficile à repérer dans les forêts, il est donc recommandé de se rendre à des stations de nourrissage installés par la MWF.

La roussette

Roussette île maurice

Cette chauve-souris est le seul mammifère natif des Mascareignes (île Maurice, La réunion, Rodrigues).

La roussette noire est le seul mammifère indigène vivant encore sur l’île Maurice. Cette chauve-souris de grande taille présente une envergure d’un mètre et la fourrure rousse de sa tête lui donne l’apparence d’un renard, ce qui lui doit en anglais le nom de « renard volant ».

Les roussettes jouent un rôle essentiel dans la pollinisation et la dispersion des graines de certaines des plantes les plus menacées de l’île Maurice. On observe les roussettes le soir dans les zones boisées de l’île, mais aussi au crépuscule dans l’unique parc national de l’île : celui des gorges de Rivière Noire.

Le poisson-clown

Poisson clown île maurice

Rencontrez Nemo, Dory et d’autres poissons en plongeant sous la surface à bord du seul sous-marin de plaisance de tout l’océan indien.

Crécerelle de Maurice

Crécerelle de l'île Maurice

Le dernier oiseau de proie encore présent sur l’île est un bel exemple de rétablissement. Autrefois classé comme le plus rare du monde, cet oiseau rapace figure sur la liste de nombreux ornithologues.

La crécerelle de Maurice était au bord de l’extinction. La déforestation, l’introduction d’espèces invasives qui attaquaient les nids et les pesticides nocifs utilisés en agricultures ont ravagé l’espèce, au point qu’il restait seulement deux couples reproducteurs durant les années 1970.

Une grande initiative de conservation a réussi à inverser la tendance. Bien que la crécerelle de Maurice ne soit presque plus en danger critique d’extinction, avec environ 400 à 500 individus sur l’île, ce redoutable rapace n’est pas entièrement hors de danger car il y a un déclin de la population dans certaines régions depuis quelques années.

Pour voir les derniers oiseaux de proies endémiques de l’île Maurice, il faut partir en randonnée dans le parc naturel du piton du Bambou, sur la côte sud-est de l’île.

La tortue géante des Seychelles

Tortue géante des Seychelles

Les tortues géantes natives de l’île Maurice ont disparu au XIXè siècle, mais un programme de sauvegarde a permis à ces tortues de prospérer de nouveau ces dernières années.

Tout comme le dodo, les nombreuses tortues qui vivaient autrefois sur l’île Maurice n’ont pas survécu à l’arrivée des colons européens. Leur disparition a aussi créé un vide énorme dans l’écologie régionale, les tortues consommaient surtout la végétation, contrôlaient la progression des plantes en dispersant les graines.

En 2000, l’a MWF (Mauritian Wildlife Foundation) a relâché 20 de ces tortues originaires des Seychelles dans la réserve de l’île aux Aigrettes, au large de la côte sud-est. Cet îlot de 26 hectares, au coeur d’un projet de sauvegarder à long terme, renferme ce qui reste de la forêt sèche côtière qui proliférait autrefois sur l’île Maurice. Elle offre au refuge pour de nombreux animaux qui ont disparu depuis longtemps l’île Maurice.

Explorer les récifs grâce à un sous-marin

sous marin pour visiter les récifs de l'île maurice
Photo blue-safari

La plongée ne plaît pas à tout le monde, mais ce n’est pas une raison pour passer à côté de la fascinante vie sous-marine de l’île Maurice. Près de Grand Baie, au nord, vous pourrez réserver une place à bord d’un sous-marin ou même louer votre propre « subscooter » pour vous aventurer sous la surface. Le plus grand sous-marin parcourt plusieurs bancs de coraux et navigue jusqu’au Star Hope, une épave devenue un habitat pour la vie sous-marine depuis son naufrage en 1988. Vous pourrez croiser des poissons clowns, des carangues à grosse tête, des raies, des anguilles, des crabes, tortues…

Explorer l’île Maurice

Explorer Port-Louis : la capitale de l’île-Maurice est une ville multiculturelle située sur un port animé. Vous y trouverez notamment des musées, des marchés, des temples colorés, le jardin botanique de Pamplemousse.

De nombreuses activités en plein air sont possible sur l’île Maurice dont le kayak et la spétéologie. L’expérience la plus incroyable est sans doute la descente en rappel d’une falaise de 95m le long de la cascade de Chamarel, la plus haute de l’île.

Écouter du séga : l séga, souvent chanté en créole est l’un des genres musicaux les plus populaires sur l’île Maurice. Des variantes incluent le seggae, croisement de séga et de reggae.

Monter en haut du Morne Brabant, site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO offrant des vues incroyables et abritant plusieurs plantes rares.

Suivre une leçon d’histoire dont le rôle considérable du sucre dans le développement de l’île Maurice à la sucrerie de Beau Plan. Vous pourrez y acheter des souvenirs fabriqués à partir de canne à sucre locale, dont du rhum mauricien.

Questions fréquentes

Quand partir à l'île-maurice ?

Quand c'est l'hiver en France, c'est l'été à l'île Maurice. L'exploration de l'île est plus agréable lors des mois les plus frais (juillet à septembre).

Comment aller à l'île Maurice ?

L'aéroport de Paris-Charles de Gaulle propose des vols directs vers l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam (le seul de l'île Maurice).

Quel temps fait-il à l'île Maurice ?

Le climat de l'île Maurice est tropical toute l'année, avec du soleil et des averses orageuses intenses, surtout en été. Janvier et Février correspondent à la saison des cyclones.

Quoi emporter pour aller sur l'île Maurice ?

Si vous projetez de partir sur l'île, prévoyez des vêtements légers en plus d'un maillot de bain. De nombreux hôtels et restaurants exigent une tenue habillée, pensez à emporter des vêtements plus élégants pour le soir.

Quoi voir sur l'île Maurice ?

L'île Maurice ne se limite pas aux plages de sable fin et à une mer turquoise. Prenez le temps de visiter ses forêts sauvages, ses sites géologiques insolites et Port-Louis, sa capitale animée.
0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *