Espèces d'éléphants dans le monde et mode de vie — Faune sauvage - Autour Des Animaux
Les espèces d’éléphants dans le monde et leur mode de vie

Les espèces d’éléphants dans le monde et leur mode de vie

Merveille de la nature, l’éléphant est le plus grand mammifère terrestre qui fait partie des créatures les plus intelligentes du règle animal. Voir de ses yeux ces immenses créatures aussi intelligentes qu’indomptées est une expérience à couper le souffle et vous en apprendrez bien plus sur leur comportement naturel en quelques minutes passées à observer un troupeau sauvage qu’en plusieurs jours passés à les regarder en captivité !

Pour approcher les éléphants, vous pouvez aussi travailler comme volontaire animalier en aidant par exemple à la sauvegarde des éléphants arrachés des griffes de l’exploitation forestière et touristique, et qui vivent dans de grands enclos qui leur servent de sanctuaires, loin des espaces confinés où ils étaient contraints de servir à transporter ou à divertir le public.

Les espèces d’éléphants

Il existe deux espèces d’Éléphantidés vivant à l’heure actuelle dans la faune sauvage et qui sont réparties en plusieurs sous-espèces :

  • L’éléphant de savane d’Afrique
    Cette espèce vit dans les grandes étendues de savane. C’est d’ailleurs celle que les amateurs de safari sont le plus susceptibles de repérer, en grands groupes familiaux ou en petit nombre au bord de l’eau.
  • L’éléphant de forêt d’Afrique
    Ces animaux sont plus petits et de couleur plus sombre que leurs cousins des plaines. Ils se déplacent dans les forêts denses du Congo par groupes de quatre individus environ.
  • L’éléphant du Sri Lanka
    Cette sous-espèce de l’éléphant d’Asie souffre de l’envahissement de son territoire par les hommes. On ne le trouve plus désormais que dans quelques endroits.
  • L’éléphant pygmée de Bornéo
    Trois cent milles ans d’évolution séparent cette espèce des autres éléphants. La plus petite des éléphants en Asie habite les forêts de Bornéo et ne compte plus que 1500 individus environ.
  • L’éléphant de Sumatra
    Il existe désormais moins de 3000 espèces de ces éléphants à l’état naturel et 85% de leur habitat se situe en dehors des zones protégées.
  • L’éléphant indien
    La zone de répartition de cet éléphant ne se limite pas au pays dont il porte le nom. Les éléphants indiens se nourrissent de plus de dix espèces de plantes à travers le continent asiatique.

Les éléphants de savane d’Afrique

éléphants de savane d'afrique

Les éléphants entretiennent les relations qui sont parmi les plus étroites de toutes les espèces sur Terre. Les troupeaux restent ensemble toute leur vie.

Les familles des éléphants de savane d’Afrique comptent jusqu’à 50 femelles de plusieurs générations, dont les membres se nourrissent, voyagent, et cherchent de l’eau ensemble. Les mâles sont expulsés du groupe une fois arrivés à la maturité sexuelle, ce qui a l’avantage d’éviter la consanguinité.

On pensait autrefois que les mâles adultes étaient solitaires, mais en réalité, ils forment leurs propres troupeaux de célibataires hors saison. Les mâles qui sont prêts à se reproduire fécondent les femelles avant de reprendre le cours de leur vie loin de ces dames.

Les éléphants d’une même famille assurent le baby-sitting des plus petits et les adultes du troupeau prennent le relais pour assurer l’éducation des plus jeunes. La femelle la plus âgée et la plus imposante prend les commandes et son travail ardu renforce l’unité de la famille. Elle défend les membres les plus jeunes du groupe face aux prédateurs et prend les décisions concernant l’approvisionnement en nourriture et en eau.

Au cours d’un safari, on les entend le plus souvent avant de les voir. Les adultes écrasent la végétation qu’ils traversent, afin que les plus petit puissent suivre, et produisent des grondements de basse fréquence afin de communiquer à distance.

Les éléphants indiens

Éléphant indien

Ganesh est le dieu éléphant hindou de l’intelligence et de la sagesse, des qualités qui lui permettent de surmonter les obstacles. Les éléphants indiens incarnent ces valeurs et font partie de la vie des hommes. Les animaux ont été domestiqués au fil des siècles et vivent aujourd’hui aux côtés des hommes. Cette proximité est à l’origine de conflits entre agriculteurs et les éléphants, mais il suffit de planter certaines cultures odoriférantes ou de placer des ruches autour des champs pour que les pachydermes passent leur chemin.

Environ 60% des éléphants sauvages d’Asie vivent en Inde, leur population étant la plus dense à la pointe du sud du pays. Cependant, la population a chuté de 50% en trois générations en raison de l’exploitation des terres par les humains. Si vous supportez la chaleur, allez voir ces immenses mammifères dans leur habitat naturel.

Les éléphants du Sri Lanka

Éléphant Sri Lanka

Qu’elle soit douce ou salée, l’eau est primordiale pour les éléphants. Il est arrivé que des éléphants qui se baignaient dans l’océan s’éloignent à plus de 15km du rivage, emportés par le courant. Fort heureusement, comme ils peuvent utiliser leur trompe à la manière d’un tuba, ils ont pu être sauvés des eaux.

Les éléphants du Sri Lanka aiment patauger dans les étangs boueux où ils recouvrent leur épiderme d’argile qui les protèges des rayons du soleil. Ils peuvent ainsi passer plus de temps à chercher de quoi se nourrir dans la prairie, malgré la chaleur.

Au sri Lanka, le tourisme est une industrie très lucrative et un grand nombre de visiteurs sont prêts à payer pour faire un selfie avec un éléphant. Les défenseurs du bien-être animal soulignent qu’il vaut mieux observer les éléphants dans la nature que dans des soi-disant « orphelinats » qui ne sont que là pour se faire de l’argent sous prétexte de réhabilitation.

Les éléphants de Sumatra

éléphant de sumatra

L’île de Sumatra, en Indonésie, héberge un vaste éventail d’espèces en danger, dont les tigres, les orangs-outans et les éléphants de Sumatra. Cet immense herbivore a pour mission de disperser des graines à travers tout l’écosystème fragile de l’île. Grâce à lui, non seulement les plantes peuvent s’enraciner dans la terre, mais les semences ont en plus l’avantage d’être mélangées à un engrais très efficace : le crottin d’éléphants.

La bouse d’éléphants nourrit à son tour de multiples espèces d’insectes et constitue une source d’alimentation et un lieu idéal pour toutes les petites bêtes qui veulent y pondre leurs oeufs. Au sein de la chaîne alimentaire, chaque animal est important et la disparition d’une seule espèce peut avoir des répercussions catastrophiques sur les autres.

L’île de Sumatra a vue une augmentation de la population humaine au cours de ces dernières années, qui s’est accompagnée d’une demande accrue en huile de palme. Cet ingrédient entre dans la composition de biocarburants et de milliers de produits que l’on retrouve dans les supermarchés occidentaux, mais la production d’huile de palme provoque la déforestation pour allouer les terres à la culture des palmiers à l’huile, néfaste aux animaux. En plus de soutenir le tourisme éthique, vous pouvez aider les éléphants de chez vous, en évitant d’acheter des produits contenant de l’huile de palme.

Les éléphants de Bornéo

éléphant de Bornéo

L’origine de cette sous-espèce, aussi appelée éléphant pygmée, est sujette à débat, mais l’idée la plus largement acceptée veut que des éléphants captifs ont été introduits à Bornéo par le sultan de Sulu au XVIIIè siècle. Comme ils descendent d’animaux domestiqués, ces éléphants sont davantage apprivoisés que d’autres éléphants sauvages, même s’ils aiment partir à l’aventure.

Bien que leur zone de répartition habituelle soit d’environ 400km2, les portions fragmentées de la jungle les contraignent à parcourir des surfaces de 600km2 pour trouver de quoi se nourrir.

Si vous souhaitez voir des animaux à Bornéo, optez pour les conseils d’un guide expérimenté. L’île bénéficie d’une biodiversité époustouflante dont tout le monde n’a pas la chance de profiter, mais ce n’est pas une promenade de santé. Un trek dans la jungle est un exercice épuisant et dangereux qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il convient en outre de rester respectueusement à l’écart des animaux, afin de bien veiller à ce qu’ils continuent à se méfier des humains.

Les éléphants de forêts d’Afrique

Éléphant de foêt d'Afrique

Les grandes défenses blanches et droites de cette espèce lui servent à déraciner les arbres et à arracher l’écorce des troncs. Ce sont des sources alimentaires essentielles à ces éléphants discrets, de même que les feuilles et certains fruits. Leurs défenses finissent alors par s’user, si bien que ces éléphants peuvent en faire pousser six de remplacement au cours de leur vie.

Ils ont beau vivre cachés dans les épaisses forêts d’Afrique, ces éléphants sont tout de même en danger face à certains prédateurs. Les lions et les hyènes s’attaquent aux éléphanteaux qui se sont éloignés du troupeau et n’hésitent pas à s’en prendre à un adulte en mauvaise santé. Cependant, malgré ces menaces, les éléphants de forêt d’Afrique coexistent pacifiquement avec les autres espèces.

Quand l’eau se fait rare, les éléphants creusent le sol, ce qui sert à plusieurs autres animaux. Quant à leur tendance à lancer la charge au coeur de la végétation, elle a pour effet d’ouvrir des couloirs pour les autres habitants. Enfin, les éléphants fertilisent l’environnement grâce à leurs énormes bouses et disséminent du même coup les graines des végétaux dont ils se nourrissent.

Cette espèce occupe quatre pays d’Afrique de l’Ouest. Les plus aventureux pourront en voir au coeur de la forêt.

Repérer des mauvais traitements infligés aux éléphants

Chaîne autour d'un pied d'éléphant

Il est facile de repérer des mauvais traitements infligés aux éléphants si vous visitez un orphelinat ou une réserve naturelle.

Les chaînes

Un éléphant ne doit jamais être enchainé. Si un éléphant représente un danger pour un autre animal ou pour un être humain s’il n’est pas enchainé, alors il ne doit pas être en captivité.Ne donnez pas de l’argent aux personnes et aux organismes qui les enchaînent.

Les promenades

Évitez soigneusement les voyagistes qui proposent des promenades et autres balades à dos d’éléphant, quand bien même vous choisissez de décliner cette offre. Faites un choix fort en utilisant votre argent à bon escient, et ne payez pas des gens qui profitent de la vulnérabilité des éléphants.

La promiscuité

Les éléphants sauvages sont justement sauvages. Si l’on s’approche trop près d’eux, ils sont susceptibles de blesser ou de tuer un homme. À force de les toucher, on envoie aussi le message que l’être humain est inoffensif, ce qui est faux.

Leur donner à manger

Un éléphant consacre environ 16 heures par jour à trouver de la nourriture. Si on fait le travail à sa place, on le démobilise dans sa tâche quotidienne. La nature fournit tout ce dont l’éléphant a besoin. L’expérience sera peut-être sympathique pour vous, mais l’éléphant en pâtira.

Les surfaces dures

La nature sauvage n’a pas de place pour les objets confectionnés de la main de l’homme, et notamment les surfaces dures, comme les sols en béton. Les éléphants communiquent et restent en contact les uns avec les autres en tapant du pied sur la terre meuble.

Si vous avez aimé cet article sur les éléphants, n’hésitez pas à consulter notre autre article : 7 idées reçues sur les éléphants.

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *