Comment nourrir ses poissons d’eau douce ?

Les poissons tropicaux sont nourris une ou deux fois par jour, selon le rythme adopté par leur propriétaire. Dans tous les cas, il est important de donner de très petites quantités, qui seront encore divisées par deux, si l’on donne deux repas quotidiens. Cela est d’autant plus vrai avec les nourritures sèches (granulés ou paillettes). En effet, dans un aliment naturel (viande, végétaux…), il y a surtout de l’eau, souvent plus de 85%.

Aussi lorsqu’on fournit 1g de nourriture sèche, cela revient à distribuer presque 10g de bifteck ! Si les rations sont trop copieuses, cela engendre une pollution de l’eau, même si la nourriture est absorbée entièrement. L’organisme prélève ce qu’il lui est nécessaire et les excréments seront donc plus abondants et « riches ».

Les types d’aliments pour poissons

Les granulés

Il existe une très large gamme d’aliments pour poissons au point qu’il est bien difficile de sélectionner le « bon » produit parmi les rayons. Il est souvent utile de privilégier une formule en granulés, moins salissante.

Mais un « bon » aliment est aussi un produit complet, apportant tout ce qui est nécessaire à l’organisme et, surtout, qui sera digéré aux alentours de 90%. Hélas, ce renseignement, que l’on peut appeler taux de digestibilité, ne figure généralement par sur les étiquettes.

Seule l’expérience permet de l’approcher : si à ration égale en poids, le filtre de l’aquarium s’encrasse plus vite avec la marque B qu’avec la marque A, c’est que B est moins bien assimilé, donc que son taux de digestibilité est inférieur.

Aliment Complet en granulés pour Poissons tropicaux - 250ml

Note : 5/5

6,99€

Acheter sur Amazon.fr

La nourriture pour poissons herbivores

Certaines espèces de poissons ont des régimes plutôt herbivores (guppy, platy, molly, épalzéo, gourami, ancistrus…), alors que d’autres montrent des tendances plus carnivores (scalaire, labéo, certains cichlidés…). Il convient d’en tenir compte, cela figure normalement sur les boîtes.

Dans tous les cas, les « bons » aliments pour aquariums communautaires sont aujourd’hui suffisamment bien étudiés pour convenir à tout le monde ou presque.

Pour les poissons vivant au fond de l’aquarium, compte tenu des petites quantités de nourriture distribuées, les autres occupants du bac ont souvent avalé le tout avant que l’aliment ne parvienne au fond.

La nourriture vivante ou surgelée

Il existe heureusement des formules qui leur son propres, majoritairement en comprimés. Il faut évidemment être raisonnable sur les doses. Il est aussi possible, notamment pour les poissons herbivores de fond, de lester avec une petite pierre, une feuille de laitue ou d’épinard pochée, voire une fine rondelle de concombre ou de courgette. Ces espèces étant principalement noctures, nourrissez-les le soir.

Pour les espèces délicates, la nourriture vivante ou surgelée est très appréciée et s’avère indispensable pour quelques unes d’entre elles. Une ou deux distributions par semaine constitue un bon rythme et, les jours en question, l’aliment sec n’est pas proposé : les deux solutions ne s’ajoutent pas !

Attention toutefois : avec les proies vivantes, il est indispensable de s’assurer de la fraîcheur du produit : sa durée de vie est de 48 heures. Au-delà, on ouvre la porte à l’introduction de parasites.

Décongelez les formules surgelées avant la distribution et éliminez le « jus », très polluant.

Vitamines

L’apport de vitamines renforce les défenses immunitaires de vos poissons, ne les oubliez pas !

JBL Atvitol pour Aquariophilie 50 ml

Note : 5/5

6,55€

Acheter sur Amazon.fr

Photo: Gwen Collins/FlickR
Autour des animaux
Par Charles
Rédacteur animalier
Aucune discussion Écrire un commentaire
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *