Le Grand Cormoran, également connu sous le nom de Phalacrocorax carbo ou Cormoran commun, est une espèce d'oiseau aquatique de la famille des Phalacrocoracidae qui se nourrit principalement de poissons. L'aire de répartition de cet oiseau est très étendue, elle s'étend de l'Europe à l'Asie, de l'Océanie à l'Afrique et même aux frontières orientales de l'Amérique du Nord où il peut être identifié grâce à ses cinq à huit sous-espèces respectives.

Taille
80 à 90 cm
Poids
1,7 à 2,8kg
Espérance de vie
7 à 18 ans
Groupe
Cormorans
Statut : LC
Préoccupation mineure

Comportement & caractère

Le cormoran commun est un bon voilier, le cou tendu en avant, semblable à une croix noire. Ses battements d'ailes sont lents et puissants. Par contre, c'est un piètre marcheur en raison de ses pieds palmés et de ses pattes courtes placées en arrière du corps, mais un bon plongeur et un excellent nageur.

Cet oiseau piscivore se caractérise par une grande voracité. Sa méthode de pêche provoque l'émerveillement : il plonge en basculant en avant, pouvant aller jusqu'à vingt mètres de profondeur. Il réapparaît plus d'une minute après, un poisson dans la gueule. Il le lance en l'air et le récupère aussitôt la tête en avant, de façon à avoir les nageoires dans le bon sens pour ne pas se blesser. Il aime pêcher seul ou en couple.

Après la pêche, ses plumes n'étant pas imperméabilisées par de la graisse, il a besoin de se faire sécher les ailes au soleil. On peut admirer les cormorans sur des promontoires, oiseaux hiératiques, les ailes déployées, profitant du soleil, imperturbables. Oiseaux sociables, les cormorans se regroupent par centaines ou par milliers dans des dortoirs le long des rivages qu'ils retrouvent chaque année. Ils n'ont pas peur de la présence de l'homme. Son cri est selon Steller, zoologiste allemand du XVII° siècle, « une voix semblable au son d'une petite trompette enrouée ».

Apparence & caractéristiques

Ce magnifique oiseau de grande taille présente une livrée d'un noir velouté avec des reflets verts. Ses ailes sont longues et larges.

Yeux : verts.
Bec : puissant et long pourvu d'un crochet à son extrémité, de couleur blanc-crème ou gris clair .
Pattes : pattes et pieds palmés noirs.
Tête : noire, elle présente un maigre petit plumet. Les joues et la gorge sont blanches. cou assez long est en forme de S.
Envergure : 150cm.
Plumage : entièrement noir, sauf rares exceptions de certaines espèces.
Origine
Monde entier
STATUT UICN
LC
Nom scientifique : Phalacrocorax carbo
Ordre : Suliformes
Famille : Phalacrocoracidés
Genre : Phalacrocorax
Taille mâle
80 à 90 cm
Taille femelle
80 à 90 cm
Poids mâle
1,7 à 2,8kg
Poids femelle
1,7 à 2,8kg

Reproduction

L'activité sexuelle commence pour le mâle par l'acquisition d'un plumage brillant avec des taches blanches sur les pattes. La parade nuptiale est sommaire. Avant l'accouplement, le mâle, la tête en arrière, pousse des sons rauques bruyants. L'oiseau est monogame. Le nid édifié sur le sol ou dans une touffe d'arbre est fait de végétaux soudés par les excréments. Il ressert chaque année. L'incubation dure entre vingt-huit et trente et un jours, les deux parents se relayant alternativement pour s'alimenter. Les œufs sont réchauffés grâce aux larges pattes palmées. S'ils sont placés sur le sol, les oisillons sortent au bout de cinq semaines, s'ils sont en hauteur, il faut attendre qu'ils aient appris à voler.

Menaces & conservation

Le cormoran, qui consomme entre 350 et 500 g de poissons par jour, a longtemps été l'ennemi des pêcheurs et des pisciculteurs qui lui reprochaient de vider lacs et rivières. On s'est rendu compte que ce n'était le cas que pour quelques rares pêcheries. Dans ce cas, l'élimination de cormorans ne peut se faire que par les tirs de gardes assermentés. L'oiseau se nourrissant exclusivement de poissons est un bon indicateur de la qualité des eaux de mer et de rivière.

Espérance de vie

L'espérance de vie du Grand Cormoran est de 7 à 18 ans et plus, soit une durée de vie d'environ 13 ans.

Faits divers

Il existe encore aujourd'hui en Chine une tradition vieille de mille cinq cents ans qui subsiste dans certaines régions et qui, dans d'autres, est un spectacle touristique. Très tôt, les hommes découvrant l'habileté du cormoran à pêcher les ont apprivoisés et les ont contraints à être leurs auxiliaires. Ils entourent leur cou d'une espèce de collier qui les empêche d'avaler le poisson qu'ils remontent à la surface. Il suffit alors de leur ôter la prise du bec crochu. L'oiseau est aussitôt récompensé, le pêcheur professionnel lui donnant un poisson plus petit.