Pie-grièche écorcheur

Lanius collurio
LC Préoccupation mineure
Autres noms : Red-backed Shrike
Qui est la Pie-grièche écorcheur ?

La Pie-grièche écorcheur, également connue sous le nom de Red-backed Shrike, est un oiseau appartenant à la famille des Laniidés. Elle se distingue par sa couleur rougeâtre sur le dos. Pour se nourrir, cet oiseau a l'habitude de transpercer et d'empaler ses proies sur des lardoirs (garde-manger). C'est une espèce largement répandue en Europe, s'établissant dans les régions aux climats tempérés des côtes atlantiques jusqu'au cœur de la Russie, où elle parvient même à dépasser la vallée de l'Ob.

Taille 16 à 18 cm
Poids 23 à 40 gr
Espérance de vie 9 à 11 ans

Caractéristiques

  • Forme & corps: la pie-grièche est un très joli passereau assez trapu, de taille moyenne entre le moineau et la grive, reconnaissable à sa longue queue.
  • Tête: la tête grise du mâle et de la femelle est caractéristique avec un bandeau noir sur les yeux qui les fait ressembler à un petit bandit masqué.
  • Bec: Le bec possède une mandibule supérieure terminée par un crochet, utile pour dépecer les proies.
  • Pattes: L'oiseau n'a pas de serre comme les rapaces.
  • Envergure: 24-27cm.
  • Dimorphisme: les femelles sont différentes, le plumage du mâle étant beaucoup plus vif. Le mâle a le dessus du corps d'un joli brun vif, le dessous est dans les tons de saumon.
  • Taille 16 – 18 cm (Mâle)  16 – 18 cm (Femelle)
  • Poids: 23 – 40 gr (Mâle)  23 – 40 gr (Femelle)




Données scientifiques
Groupe Passereaux
Ordre Passériformes
Famille Laniidés
Genre Lanius
Descripteur Linnaeus, 1758

Comportement et caractère

Le vol de la Pie-grièche écorcheur est direct, rapide, lui permettant de parcourir de longues distances. Cet oiseau passe ses journées à guetter ses proies, perchée dans un arbre ou sur un piquet.

Le mâle est très agressif, surveillant sans cesse son territoire, n'hésitant pas à aller chercher querelle à d'autres espèces d'oiseaux. Il défend son piquet et ne tolère un autre oiseau qu'à environ 100 mètres de lui.

Le mâle aime beaucoup chanter, s'amusant à imiter les autres oiseaux. Mâle et femelle en cas de danger émettent des « teck » et même des « tchien tchien tchien » semblables aux cris du faucon.

Espèces et variétés

Il existe 29 espèces de pies-grièches, dont la pie-grièche écorcheur, la Pie-grièche grise et la Pie-grièche à tête rousse, toutes trois se rencontrant en France.

Habitat, aire de répartition

C'est un oiseau migrateur transsaharien. L'aire de répartition du pie-grièche écorcheur s'étend à travers l'Europe. Cet oiseau est reconnu pour ses migrations transsahariennes.

La pie-grièche se distingue en Europe en étant le seul oiseau à entamer son voyage vers l'ouest avant de rejoindre le continent africain. Lors de son retour, elle quitte l'Afrique en traversant d'abord le Moyen-Orient, puis la Turquie, avant de regagner son lieu de nidification.

Elle aime les milieux ouverts avec des buissons piquants et épineux d'où elle repère ses proies.

Quel est le cycle de reproduction de la Pie-grièche écorcheur ?

Lors de la parade nuptiale, le mâle exhibe un ventre d'un éclat saumon resplendissant, bombant son poitrail et dressant fièrement son corps.

La femelle préfère nicher dans une haie ou un arbre, évitant ainsi le sol pour prévenir les risques de prédation. Le nid, fruit de la collaboration du couple, prend la forme d'une construction robuste en coupe.

Il est élaboré à partir d'une variété d'éléments hétéroclites tels que des brindilles, des morceaux de ficelle et des fragments de papier, dénichés aux alentours. L'intérieur est tapissé de mousse et de plumes.

La phase de couvaison repose sur les épaules de la femelle qui s'y consacre seule durant 14 à 16 jours. Le mâle fait des apparitions occasionnelles, apportant insectes et mulots pour contribuer à la nourriture.

Les petits restent dans le nid pendant encore une quinzaine de jours avant de s'envoler. Au moment de leur sortie, les deux parents prennent en charge chacun la moitié de la nichée avec beaucoup d'attention.

Alimentation de la Pie-grièche écorcheur

La Pie-grièche écorcheur est opportuniste dans sa pratique alimentaire appréciant autant les insectes que les petits rongeurs. Elle chasse également régulièrement en plein vol de gros insectes tels que les hyménoptères et les odonates.

Sa grande spécificité est qu'elle empale ses proies sur des lardoirs, emplacements spécifiques pour stocker ses proies. Après en avoir attrapé une, elle va l'épingler sur un buisson, se servant des épines. Si elle a faim, elle la dépèce ainsi présentée, si elle est rassasiée elle la laisse pour les périodes de disette.

C'est ainsi qu'au cours d'une ballade, vous pouvez découvrir sur un arbrisseau les insectes, les campagnols, les souris, accrochés aux épines ou aux pointes de barbelés. C'est un garde-manger peu commun.

Menaces & conservation

La pie-grièche écorcheur est l'espèce la moins concernée par la régression, au contraire de toutes les autres pies-grièches. Cependant, au cours des dernières années, on constate une diminution de ses effectifs d'environ 30%, bien que sa population demeure relativement importante.

En tant qu'espèce bioindicatrice, elle offre un précieux témoignage du milieu champêtre. Les pesticides influent sur sa source de nourriture, de même que la destruction des buissons et des haies dans son habitat naturel. Les zones de moyenne montagne, comparées aux zones cultivées, demeurent davantage à l'état sauvage, offrant ainsi aux oiseaux des zones de refuge.

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut