Les espèces de poissons tropicaux compatibles

Tous les poissons tropicaux ne sont hélas pas compatibles entre eux : certains sont plus belliqueux ou solitaires, d’autres demandent des cachettes, qu’ils s’accaparent et dont ils défendent les abords, y compris vis-à-vis de leurs congénères.

D’autres, enfin, sont grégaires et préfèrent vivre en groupe. Le tableau ci-dessous montre le comportement des espèces les plus courantes.

Nom commun Nom scientifique Comportement envers les siens Comportement envers les autres
Guppy Poecilia reticulata Bon, avec un large excès de femelles Excellent
Platy Xiphophorus variatus Bon, avec un large excès de femelles Excellent
Molly Mollinesia shenops Bon, avec un large excès de femelles Excellent
Néons (bleu, rose, noir…) Paracheirodon sp. Grégaire Excellent
Veuve Gymnocorymbus ternetzi Grégaire Eviter les guppies et grandes nageoires
Tétra cuivre Hasemania nana Grégaire Eviter les guppies et grandes nageoires
Tétra nez rouge Hemigrammus bleheri Grégaire Excellent
Tétra feux de position Hemigrammus ocellifer Grégaire Très bon sauf guppy
Tétra de Rio Hyphessobrycan flammeus Grégaire Excellent
Pristella Pristella maxillaris Grégaire Très bon sauf guppy
Fantômes Megalamphodus sp. Grégaire Excellent
Rasbora arlequin Rasbora heteromorpha Grégaire Excellent
Cardinal Tanichthys albonubes Grégaire Excellent
Danios Brachydanio sp. Bon Eviter les guppies et grandes nageoires
Barbus de Sumatra Barbus pentazona Assez bon (sauf différences de tailles) Mauvais
Barbus cerise Barbus titteya Très bon Eviter les guppies et grandes nageoires
Scalaire Pterophyllum scalare Territorial Prédateur avec petites espèces
Labéo Labeo bicolor Très mauvais Prédateur avec petites espèces
Corydoras Corydoras sp. Grégaire Excellent
Botlas Botias sp. Variable Souvent mauvais en grandissant

La qualité de l’eau

Suivant l’eau qui a servi à remplir l’aquarium, certains poissons seront plus difficiles, voire impossible à maintenir. En clair, quelques espèces réclament une eau assez calcaire, d’autres une eau très douce.

La plupart des espèces de poissons exotiques s’adaptent relativement bien à des conditions très variables, que l’on qualifiera de moyennes, ce qui fait que l’on peut aisément les mélanger, pourvu que leur caractère le permette. Voici une courte liste de poissons qui ont des exigences plutôt difficiles à contourner :

Espèces d’eau claire ou dure : guppy, plate, Molly, xipho, porte-épée, ciconidés africains.

Espèces d’eau douce à très douce : téta cardinal, nez rouge, discus et la majorité des poissons « sauvages ».

Exemples d’associations de poissons exotiques

Voici quelques exemples de poissons que l’on peut loger ensemble, sans problème, dans un bac communautaire, dont les caractéristiques de l’eau n’atteignent pas des valeurs extrêmes. Le nombre de poissons donné ici correspond à un aquarium de 200l : pour d’autres volumes, il suffit d’opérer une règle de 3 ou de supprimer une espèce ou deux !

Exemple 1 : bac à guppys
Guppies 12 (3 mâles, 9 femelles)
Platies 6 (2 mâles, 4 femelles)
Néons bleus 15
Rasbora arlequin 6
Corydoras 8
Ancistrus 2
Exemple 2 : bac de tétras
Néons bleus (ou Tétra Cardinal) 10
Néons roses 10
Tétras Citron 5
Tétras de Rio 10
Fantômes 6
Corydoras 8
Otocinclus 8
Exemple 3 : bac mixte
Danios 8
Mollies (variétés non voillées) 6 (2 mâles et 4 femelles)
Veuves 4
Barbus cerise 6
Scalaires 2
Tétras Feux de position 8
Tétras cuivre 6
Botia clown 1
Loches kuhlis 4
Epalzéo siamois 1
Ancistrus 2
Photo : thdg
Ecrire un commentaire
*
*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chat va t'mettre de bon poil !