5 oiseaux très intelligents à découvrir - Insolite — Autour Des Animaux
5 oiseaux très intelligents à découvrir

5 oiseaux très intelligents à découvrir

Depuis l’époque des dinosaures, les oiseaux se sont adaptés pour survivre avec une intelligence et un comportement incroyables dont on a cru un temps que seuls les grands singes en étaient capables.

Perroquet ara rouge
Photo thabisfotowelt

L’intelligence animale est très difficile à mesurer, mais certains oiseaux montrent cependant les signes d’une incroyable intelligence qui semble évidente pour tout ornithologue amateur. Du perroquet capable d’imiter les sons aux cormorans sachant compter, les oiseaux ont développé des solutions incroyables pour résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés chaque jour.

La corneille

Corneille noire
Photo MabelAmber

Une mémoire comparable à celle des hommes : il a été prouvé que les corneilles pouvaient se souvenir d’événements et de situations spécifiques. Elles peuvent ainsi se rappeler pendant six mois de l’endroit où est cachée la nourriture et à quelle profondeur elle a été enfouie. Elles attendent que personne ne les surveille pour la récupérer.

Elles fabriquent leurs propres outils comme des crochets à partir de brindilles pour extraire les larves d’insectes dans les arbres. Dans une étude au cours de laquelle des corneilles avaient reçu du fil de fer droit pour enlever un petit seau, 85% d’entre elles ont plié le fil de fer pour en faire un crochet et 60% ont réussi dès le premier essai.

Le cerveau des corneilles pèse plus lourd que le nôtre : par rapport à la taille de son corps, son cerveau est aussi gros que celui d’un chimpanzé. Le cerveau de la corneille représente 3% du poids de son corps, soit un pourcentage plus élevé que chez l’homme.

Les corneilles apprennent en observante : dans les années 1990 au Japon, les corneilles ont appris à jeter les noix devant les voitures, puis à les ramasser une fois qu’elles s’arrêtaient pour laisser passer les piétons. Moins de 10 ans plus tard, le même comportement a été observé de l’autre côté de l’océan, en Californie. Perchées sur les réverbères, les corneilles observèrent les véhicules s’arrêter régulièrement pour laisser passer les piétons. Elles apprirent ainsi à descendre en piqué en toute sécurité pour collecter leurs noix lorsque les feux passaient au rouge et que le trafic était interrompu. Ce comportement s’est depuis en quelque sorte généralisé, les corneilles ayant imité les stratégies des autres.

Le perroquet Jaco

Photo L.Epelboin

Les perroquets sont réputés intelligents en raison de leur capacité à apprendre, mais les perroquets jaco, ou perroquets gris du Gabon, le sont encore davantage. Ils collaborent pour élever les petits, se défendre des prédateurs et résoudre des problèmes. Au cours d’une étude, des chercheurs ont donné à des perroquets jaco des tâches qui nécessitaient la présence de plus d’un oiseau et donc un travail d’équipe. Lorsque deux perroquets devaient tirer sur une ficelle, ils comprenaient rapidement comment faire pour obtenir leur récompense.

Dans les exercices où chaque perroquet devait prendre un rôle différent, ils partageaient la nourriture en récompense que que soit le rôle que chacun avait tenu. La plupart des perroquets travaillaient ensemble même s’ils avaient la possibilité de travailler seuls. Ils choisissaient même des partenaires spécifiques en fonction de leur degré de familiarité l’un envers l’autre. De plus, les chercheurs ont constaté que les perroquets choisissaient de partager leur nourriture avec leurs partenaires généreux mais pas avec ceux réputés être égoïstes.

Les plocéidés

Passereau qui construit son nid
Photo Jag

Plutôt que de simples nids faits de brindilles, les plocéidés (passereaux) préfèrent construire des nids élaborés pouvant accueillir jusqu’à 100 oiseaux. Pendant la construction du nid, ils communiquent constamment entre eux et comptent sur un travail d’équipe pour achever le travail. D’autres oiseaux sont même les bienvenus dans les nids, comme les vautours qui se perchent sur le dessus ou les faucons qui entrent avec les plocéidés, tout contents de la protection supplémentaire qu’ils offrent.

Les cormorans

Cormoran
Photo C.Robin

Les pêcheurs japonais travaillent avec les cormorans, et c’est ensemble qu’ils attrapent les poissons. Le cormoran plonge pour trouver le poisson et le livre au pêcheur. Et chose fort étonnante, les cormorans savent compter, car ils ont attrapé exactement très souvent sept poissons. Six de ces poissons vont au pêcheur et l’oiseau garde le septième pour lui.

Les ménures

Oiseau lyre (ménure)
Oiseau lyre (ménure) - Photo S.flashman/Adobe.S

Plus de 70% du répertoire vocal d’un ménure (ou oiseau lyre) est constitué de sons imités d’autres espèces. Le mâle utilise ce talent pour impressionner les femelles. Leurs prestations sont d’acilleurs tellement convaincantes que les espèces imitées s’y trompent elles-mêmes. Ils copient leurs oiseaux voisins ainsi que des sons de peuplements humains, comme les alarmes de voiture ou les sonneries de téléphone.

Le cacaotès

Le cacatoès est un oiseau aussi intelligent qu’un enfant de trois ans. Très habile, il utilise des objets à sa portée pour récupérer de la nourriture qu’il a du mal à récupérer. S’il ne trouve pas d’objets pour l’aider, alors le cacatoès se crée ses propres outils comme des petits bâtons pour pousser ou des crochets pour récupérer de la nourriture.

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *